Un goûter tout en douceur. Nos muffins vegan coco myrtilles.

muffinscocobb

La semaine dernière, alors qu’il faisait un temps à rester chez soi, j’ai eu envie de préparer avec mon mini, des muffins aux myrtilles et à la coco.

Chaque fois que je cuisine, j’implique mon petit garçon. Cela le rend heureux, lui donne le sentiment d’être considéré comme une personne en qui sa maman a confiance, et tous ses sens sont stimulés : la vue, l’odorat, le goût et l’ouïe sont en éveil chaque fois que nous cuisinons ensemble.

Nous prenons ainsi plaisir et satisfaction à découvrir, encore et toujours, la magie du fait-maison, le bonheur de mélanger les ingrédients, de les voir s’épouser pour donner vie à une douceur sucrée qui je l’espère, marquera sa mémoire, et qu’il associera plus tard à son enfance, et au temps passé avec sa maman lorsqu’il était petit.

J’aime à penser qu’ensemble, nous fabriquons ses futures petites madeleines de Proust…

Et si je ne le laisse pas manipuler des objets dangeureux, en prenant soin de lui expliquer pourquoi à chaque fois que je lui dis « non », je l’invite à m’aider à verser la farine, à mélanger au fouet ce qu’il peut mélanger, à vider le petit sachet de poudre à lever, à appuyer sur les boutons de la balance électronique. L’éducation bienveillante que je m’applique à suivre me semble être la meilleure. Une éducation où l’on considère son enfant comme un être à part, en devenir, un futur adulte, qu’il faut respecter dans tout son être, et à qui l’on doit apprendre les choses. J’aime guider mon garçon dans ce monde immense qu’il découvre chaque jour avec un regard plus affuté que la veille.

Et je suis heureuse de le voir heureux.

Je suis heureuse de réaliser que ce qui me rend heureuse le rend heureux.

Et j’espère qu’il aimera cuisiner autant que son papa et sa maman, et qu’il continuera sur le chemin que nous lui avons fait prendre, celui d’une cuisine végétale et respectueuse, saine et gourmande, où plaisir et partage s’accordent dans la bienveillance et le respect de la vie de tous.

Mes petits muffins sont donc emplis de douceur, vous le verrez. Ils fondent en bouche tels de petits nuages furtifs, et l’acidulé de la myrtille s’accorde joliement à la douceur de la coco. Je crois que l’on ressent à la dégustation, qu’ils ont été préparés en partie par des petites mains innoncentes et fragiles.

Ils se dégusteront idéalement à l’heure du goûter, accompagnés d’un thé vert léger, près d’une fenêtre entrebaillée qui laisse passer un léger vent et le chant de quelques oiseaux heureux de l’arrivée du printemps.
muffinscocobb1

Pour une dizaine de muffins à la noix de coco et aux myrtilles, il vous faudra :
Ingrédients:

  • 130 gr de sucre de coco (ou de de canne blond)
  • 100 ml d’huile de pépin de raisin (ou toute autre huile végétale)
  • 130 ml de lait d’amande
  • 70 gr de crème de coco (j’utilise les boites de lait de coco et je prélève la crème, laissant le jus de côté)
  • 200 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 80 gr de noix de coco râpée
  • 100 gr de myrtilles (congelées)

Recette:

  1. Pré-chauffez votre for à 180°C
  2. Mélangez au fouet dans un saladier le sucre et l’huile jusqu’à obtenir un mélange mousseux
  3. Ajoutez le lait d’amande et la crème de coco, mélangez bien
  4. Petit à petit, versez la farine et la levure, et mélangez bien au fouet, toujours
  5. Ajoutez la noix de coco râpée, mélangez à nouveau
  6. Insérez de petits caissons en papier dans vos moules à muffins ou graissez légèrement vos moules (s’ils sont en silicone, passez cette étape)
  7. Versez les myrtilles et donnez un tour de cuillère en bois afin de bien les répartir dans la pâte
  8. Remplissez aux 3/4 vos moules
  9. Laissez cuire 25 à 35 minutes en surveillant bien la cuisson
  10. Lorsque le dessus des muffins vous semble légèrement doré et gonflé, insérez la pointe d’un couteau dedans. Si cette dernière en ressort « propre », alors vos muffins sont prêts.
  11. Sortez du four et laissez refroidir avant de déguster.

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne dégustation.

Publicités

Jardins en Fleurs pour La Maison Colom #7 Un déjeuner de printemps sain et haut en couleurs.

auberginestomatesjdf

L’heure de notre 7e rendez-vous autour des produits de la Maison Colom a sonné. Et c’est un déjeuner sain et savoureux que je vous invite à découvrir aujourd’hui. Composé d’aubergines cuites au four et farcies au quinoa et au boulghour, de courgettes grillées aux herbes, et d’une salade de tomates variées et spaghetti de courgettes crues, ce déjeuner saura combler les palais les plus exigeants.

Parfaitement équilibré, il fera un déjeuner healthy et original, tant pour les amateurs de nourritures végétales que pour les personnes en quête d’une alimentation plus saine et moins carnée.

saladedetomatesjdf

Salade fraîche de tomates et spaghetti de courgettes crues.
Ingrédients :

  • 3 ou 4 petites tomates colorées variées
  • 1 petites courgette
  • Quelques pousses d’alfalfa
  • Graines de chanvre
  • Huile d’olive
  • Jus de citron / vinaigre de cidre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Lavez et coupez vos tomates en quartiers de tailles égales.
  2. Passez la courgette au spiraliseur afin d’en obtenir de fines spaghetti.
  3. Composez votre assiette puis ajoutez quelques pousses d’alfalfa et graines de chanvre.
  4. Versez un filet d’huile d’olive, pressez un demi-citron frais au dessus de l’assiette, salez et poivrez.
  5. Réservez au frais.

Aubergines farçies et courgettes grillées.
Ingrédients :

  • 1 aubergine zébrée (de couleur violet et blanc, elle est plus douce et n’a pas l’amertume de l’aubergine habituelle)
  • 1 tasse d’un mélange de quinoa et boulghour
  • 1 gousse d’ail
  • 2 petites courgettes zébrées
  • Thym frais
  • Huile d’olive
  • Poivre et sel

Préparation :

  1. Lavez et coupez l’aubergine en deux dans le sens de la longueur.
  2. Quadrillez, à l’aide d’un couteau, la chaire de l’aubergine.
  3. Déposez dans un plat allant au four (quadrillage vers le haut) et arrosez d’huile d’olive. Salez et poivrez.
  4. Cuire au four à 170° pendant 50 minutes jusqu’à ce que la chaire soit bien fondante.
  5. Pendant ce temps, faites cuire votre mélange de quinoa et boulghour.
  6. Pelez votre gousse d’ail, retirez le germe et émincez menu.
  7. Egouttez le quinoa, puis versez dans un bol et ajoutez l’ail émincé. Mélangez bien.
  8. Lavez et coupez vos courgettes en fines rondelles.
  9. Versez de l’huile d’olive dans une poêle puis faite bien chauffer.
  10. Faites griller vos courgettes à feu moyen-vif jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et odorantes. Additionnez de thym frais.
  11. Une fois vos aubergines cuites, sortez les du four et grattez la chaire cuite à l’aide d’une cuillère à soupe en veillant bien à ne pas abîmer le fond.
  12. Mélangez la chaire au quinoa/boulghour puis garnissez les fonds d’aubergine de ce mélange.
  13. Garnissez votre assiette des aubergines et de la poêlée de courgettes.

auberginesgrilléesjef

J’espère que ce déjeuner vous donnera envie de passer en cuisine !
Belle semaine à vous.

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #5. Un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave 100% végétal.

beetrootcake

L’heure de notre 5e rendez-vous gourmand autour des produits d’exception de La Maison Colom a sonné !

Aujourd’hui, je vous propose de cuisiner des légumes en dessert, avec un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave, très gourmand, et entièrement végétal. Je vous avais déjà proposé un délicieux gâteau à la carotte inspiré de la recette du grand chef Philippe Conticcini. Aujourd’hui, c’est la betterave qui est en vedette à la table du dessert ! Il me restait en effet une belle betterave du panier garni d’hiver que la Maison Colom m’a fait parvenir, et plutôt qu’un plat salé ou une entrée, j’ai eu envie de réaliser un dessert ou un goûter sucré. Vous connaissez mon amour des gâteaux…

Ce gâteau « bundt » betterave & chocolat est un pur délice au bon goût de cacao corsé, et il saura régaler les plus gourmands d’entres vous.

beetrootcake3

La betterave, que l’on a très peu l’habitude de voir en dessert, apporte du moelleux et du fondant aux préparations sans oeufs ni beurre. Idéal lorsque l’on souhaite limiter ou supprimer les produits et sous-produits animaux de son alimentation. Son goût sucré permet également de limiter l’apport en sucre dans la recette originale.

L’avantage avec la cuisine végétale, c’est qu’elle vous invite sans cesse à faire appel à votre imagination et à tous vos sens afin de retrouver les textures et saveurs habituellement obtenues à l’aide de produits et sous-produits animaux… Le tofu soyeux ou la compote de pommes remplacent ainsi idéalement les oeufs, le beurre se substituera parfaitement à la margarine et aux huiles végétales. Quant aux crèmes et laits végétaux, ils ont l’avantage de ne contenir aucun cholestérol. Pour des desserts gourmands, healthy et bien plus digestes!

img_1991-copie

Passons maintenant à la recette :
Pour un gâteau bundt chocolat betterave d’environ 8 parts, il vous faudra :

  • 250 gr de betteraves cuites
  • 80 gr de sucre de canne non raffiné ou 100 gr de sucre blond de canne
  • 160 gr de tofu soyeux
  • 150 gr de margarine végétale
  • 125 gr de chocolat noir
  • 250 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de cacao brut en poudre
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • 1 pincée de fleur de sel

Recette :

  1. Faites d’abord cuire votre betterave crue pendant 1 heure. Quand la peau se décolle, c’est que la betterave est cuite.
  2. Dans un récipient, battez le tofu soyeux et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux.
  3. Faites fondre le chocolat en morceau au bain marie avec la margarine végétale.
  4. Ajoutez au mélange de sucre et tofu soyeux. Mélangez bien.
  5. Ajoutez ensuite petit à petit la farine, la poudre à lever, la vanille et le cacao.
  6. Mélangez bien pour homogénéiser le tout.
  7. Coupez la betterave en morceaux et passez au mixeur afin d’obtenir une purée de betterave.
  8. Incorporez au mélange à l’aide d’une spatule.
  9. Graissez un moule à bundt cake puis versez-y le mélange.
  10. Laissez cuire 20 à 30 minutes. La pointe d’un couteau doit en ressortir propre.
  11. Laissez tiédir avant de démouler.
  12. Une fois votre gâteau froid, agrémentez d’un glaçage ou saupoudrez de sucre glace.

Voilà !
J’espère que ce gâteau à la betterave vous donnera envie d’essayer d’intégrer des légumes à vos desserts !
Encore un grand merci à La Maison Colom pour ce partenariat.
A très bientôt.
Emilie

Mousse au chocolat vegan – trois ingrédients.

img_1189

Aujourd’hui je vous propose une recette de mousse au chocolat noir vegan minimaliste, et délicieuse, composée de trois ingrédients seulement :

  • Du chocolat noir
  • Du jus de pois chiche
  • Du lait végétal

Très simple à réaliser, cette mousse au chocolat est également peu onéreuse : Comptez en effet moins de 10€ pour l’achat des ingrédients (tous sont biologiques) et la réalisation de 4 belles parts de mousse au chocolat noir corsé. Notez qu’il vous restera du lait végétal (il en faut très peu dans ma recette, et si vous ne savez pas quoi en faire, mon site regorge de recettes à base de lait végétal, comme ce délicieux porridge par exemple) et des pois chiche que vous pourrez cuisiner en houmous, en falafels ou tout simplement faire griller à la poêle avec quelques gousses d’ail, du sel, du poivre et un peu de cumin.

Personnellement, j’aime beaucoup l’idée du no waste et de pouvoir utiliser les pois chiche ET leur jus pour la confection d’un repas.

Enfin et avant de passer à la recette, je tiens à préciser que cette mousse végétale ne contient aucun cholestérol, ni sucre ajouté et se trouve être très digeste et saine. Vous pourrez donc craquer sans trop culpabiliser :)

img_1185

Pour quatres belles portions de mousse au chocolat, il vous faudra :
Ingrédients :

  • 200 gr de chocolat noir vegan
  • Le jus d’une boite de pois chiches / environ 200 gr (préférez les bocaux en verre)
  • Un trait de lait végétal

Recette :

  1. Récupérez le jus de pois chiche et battez à l’aide d’un fouet électrique afin qu’il monte en neige. Comme vous le feriez avec des blancs d’oeufs. Vous devez obtenir un résultat épais et onctueux qui tient au récipient quand vous le mettez tête en bas !
  2. Faites fondre le chocolat cassé en morceaux au bain marie avec un trait de lait végétal. Laissez tiédir.
  3. A l’aide d’une maryse, incorporez délicatement et par étapes le chocolat fondu à votre préparation en neige.
  4. Répartissez la mousse dans 4 ramequins ou verres puis laissez prendre une heure au réfrigérateur.
  5. Saupoudrez de brisures de chocolat pour plus de gourmandise, et régalez-vous de cette mousse onctueuse et légère.

    Et voilà.

Vous êtes tenté(e)s par cette mousse?

Avez-vous déjà testé le jus de pois chiche dans une préparation sucrée?

Très belle journée à vous et à bientôt !
Emilie

Délicieuses truffes de noël aux deux saveurs : chocolat, bergamote & chocolat, gingembre confit.

Ah les truffes au chocolat… Qui pourrait y résister?

Ces petites douceurs du XIXe siècle, confectionnées à la hâte par le confiseur Louis Dufour à l’occasion des fêtes de fin d’année, font partie des grands incontournables de la gastronomie française. Et si j’ai parfois du mal avec les traditions culinaires de notre cher pays, je dois bien avouer que je me damnerais pour des truffes au chocolat.

A condition qu’elles soient végétales, bien évidemment !

Quoi de plus agréable et gourmand pour terminer un repas de noël en beauté, qu’une petite truffe au chocolat, fondante à souhait, et à l’amertume si délicate ?

Cette année, j’ai eu envie d’ajouter une note pétillante et fraîche à mes truffes au chocolat. Je me suis donc orientée vers deux associations de saveurs qui fonctionnent à merveille et que j’aime beaucoup : chocolat bergamote & chocolat gingembre confit.

truffeschocolatvegan3truffeschocolatvegan

Avez-vous déjà goûté un chocolat parfumé au citron bergamote?

Si ce n’est pas le cas, je vous invite à y remédier au plus vite car c’est un ravissement pour le palais. J’aime le parfum si singulier du citron bergamote. C’est un fruit de caractère aux saveurs vraiment subtiles, que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Quant au gingembre, qui se marrie idéalement aux chocolats les plus corsés, je ne me lasserai jamais de sa douce fraîcheur acidulée.

Voilà. A Noël, les truffes au chocolat sont pour moi aussi importantes qu’un sapin joliement décoré, et je ne saurais pour rien au monde, m’en passer. Et puis elles sont si simples à végétaliser et à confectionner qu’il serait vraiment triste de s’en priver.

Leur préparation ne demande en effet que quelques ingrédients de base, tel que le chocolat à pâtisser, le cacao brut en poudre non sucré, et la crème végétale.
Viennent ensuite d’autres saveurs que l’on peut ajouter à la ganache avant de la laisser reposer, comme le citron bergamote, ou au moment du façonnage, comme le gingembre confit.

Et si j’insiste sur le fait-maison, c’est que je trouve tellement agréable et plein de sens de cuisiner moi-même les mets et autres gourmandises partagés avec mes proches, que je ne peux que vous encourager à revêtir votre plus beau tablier et à passer en cuisine. Vous en retirerez tellement de satisfaction. Et puis c’est prouvé, cuisiner ça fait du bien et ça détend ! En tous cas c’est pour moi une source de bien être indéniable.

Et pour changer, pourquoi ne pas offrir ces petites truffes concotées par vos soins à vos hôtes? Elles feront un petit cadeau original et gourmand.

Voilà, vous avez maintenant plein de bonnes raisons de passer en cuisine !

truffeschocolatvegan2

truffeschocolatvegan4

Et voici ma recette.
Pour une vingtaine de truffes chocolat bergamote & chocolat gingembre confit, il vous faudra :

  • 200 gr de chocolat noir corsé à pâtisser (vegan)
  • 12 cl de crème végétale
  • Du cacao brut en poudre non sucré
  • Des petits morceaux de gingembre confits
  • 1 beau citron bergamote bio (de la taille d’une petite orange)

Recette :

  1. Cassez le chocolat en petits morceaux et réservez dans un grand récipient.
  2. Faites chauffer la crème végétale dans une casserole jusqu’à ce qu’elle s’apprête à bouillir.
  3. Versez la crème (presque bouillante) sur le chocolat tout en battant bien au fouet afin de constituer votre ganache. Si d’aventure celle-ci tranchait, ajoutez un peu d’eau froide et continuez à battre au fouet jusqu’à obtenir la consistance idéale d’une ganache.
  4. Répartissez la ganache de manière égale dans deux deux bols.
  5. Lavez la peau du citron bergamote puis au dessus d’un des deux bols, rapez-en la moitié afin d’en prélever les zestes.
  6. Mélangez délicatement à la spatule afin de bien incorporer les zestes à votre ganache.
  7. Filmez vos deux bols et conservez au réfrigérateur au minimum 6h. Veillez bien à pouvoir différencier les deux ganaches.
  8. Une fois les 6h écoulées, préparez d’abord vos truffes au chocolat bergamote. Sortez le bol de ganache bergamote, puis à l’aide de deux cuillères à café, prélevez la quantité souhaitée de préparation, puis formez des petites boules à l’aide des paumes de main. Veillez à avoir les mains froides pour cette étape. Réservez au frais.
  9. Préparez vos truffes au gingembre. Procédez de la même façon que pour les truffes à la bergamote, et insérez un petit carré de gingembre confit à l’intérieur avant de les façonner.
  10. Versez un peu de cacao en poudre dans un bol.
  11. Faites rouler une à une vos truffes dans le cacao afin de les enrober entièrement.
  12. Conservez dans un endroit frais et sortez vos truffes une vingtaine de minutes avant dégustation.

 

Et voilà pour aujourd’hui. J’espère que ma recette vous plaira !
Je vous souhaite de très belles fêtes de Noël à toutes et à tous !

Vous souhaitez une version healthy des truffes pour les fêtes?  Ma recette des bliss balls 4 façons  fera sûrement votre bonheur !

 

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Des petits sablés vegan, saveurs chocolat-cannelle & vanille pour noël.

sablesdenoelvegan2

 

Décembre est arrivé ! Ce mois si propice à la cuisine et aux saveurs réconfortantes m’a donné envie de partager avec vous jusqu’en janvier des recettes festives et hivernales : recettes de biscuits et de bûches, de boissons chaudes, et de plats salés… qui raviront les tout petits comme les plus grands.

Et c’est avec un incontournable des fêtes de fin d’année, connu et aimé de tous, et qui ne manque jamais de rappeler l’enfance, que j’aimerais ouvrir le bal : Le sablé de noël….

Comment en effet, passer les fêtes sans croquer dans un petit sablé en forme de sapin, de bonhomme ou d’étoile ?

Qui n’a jamais, pendant son enfance,  préparé et façonné avec l’application caractéristique des tout-petits, de mignons sablés de noël aux formes aussi magiques qu’oniriques ?

Vous l’avez compris, ces petites douceurs représentent bien plus pour moi que de simples biscuits, et c’est aussi pour cela que j’ai eu envie de les célébrer ici.

Comme à l’habitude, ma recette est 100 % végétale et ne contient donc aucun sous-produit animal. Rien de plus facile en effet que de végétaliser un sablé de noël. Il suffit de remplacer le beurre par de la margarine végétale, de trouver les proportions justes, et le tour est joué.

Ma recette est donc simplissime. En la suivant pas à pas, vous obtiendrez de délicieux petits sablés à la vanille et/ou au chocolat-cannelle, à la texture légère,   aérienne, et craquante, comme on l’attend d’un sablé, le côté « pouf-pouf » en moins.

Ces douceurs feront aussi le bonheur des plus petits, et je suis certaine que les plus grands seront très heureux de les réaliser aux côtés de leurs parents ! Réduisez la quantité de sucre,  supprimez le sel, et  vos enfants et bébés (à partir de 9 mois,) pourront aussi les déguster à l’heure du goûter, accompagnés de fruits frais.

Ces sablés peuvent également faire un joli petit cadeau gourmand, ludique et écologique pour vos hôtes ou ami(e)s.

Voici la recette!

Pour une vingtaine de petits sapins à la vanille, il vous faudra :

  • 100 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de margarine végétale
  • 50 gr de sucre de canne complet type rapadura
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 c.à.c de poudre de vanille
  • 1 c.à.s d’eau

Pour une quinzaine de petits bonhommes au chocolat et à la cannelle, il vous faudra :

  • 80 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de margarine végétale
  • 50 gr de sucre de canne complet type rapadura
  • 1 pincée de sel
  • 20 gr de cacao en poudre
  • 1/2 c.à.c de cannelle en poudre
  • 1 c.à.s d’eau

Recette :
Il s’agit maintenant du même procédé, selon que vous prépariez des sablés à la vanille, ou au chocolat et à la cannelle.

1. Pré-chauffez votre four à 180°.

2. Mettez tous vos ingrédients dans un grand saladier.

3. Pétrissez à la main jusqu’à obtenir une pâte homogène. Attention à ne pas trop travailler votre pâte afin qu’elle puisse s’étaler plus facilement. Si vous trouvez la pâte un peu sèche, ajoutez une cuillère à soupe d’eau, si au contraire elle vous semble très humide, ajoutez un peu de farine.

4. Farinez votre plan de travail propre, puis étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie que vous aurez également fariné. N’hésitez pas à tourner votre pâte régulièrement et à refariner le plan de travail afin qu’elle ne colle pas. La pâte doit être fine et avoir une épaisseur de 1 demi centimètre avant d’être découpée à l’emporte-pièce. C’est très important pour la cuisson!

5. Une fois que vous aurez obtenu l’épaisseur et la texture désirée, découpez à l’emporte pièce vos petits sapins ou bonhommes (vous pouvez choisir d’autres formes évidemment).

6. Placez délicatement vos sablés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

7. Récupérez les chutes et répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

8. Enfournez vos sablés pour 10 minutes. Vos sablés ressortiront légèrement moelleux du four. C’est normal. Ils durciront en refroidissant.

9. Une fois, et une fois seulement que vos sablés auront bien refroidis, vous pourrez les saupoudrer de sucre glace pour un joli effet de neige.

Et voilà :) Vous pouvez conserver ces sablés dans une boite hermétique ou un bocal en verre avec couvercle pendant quelques jours, mais mon petit doigt me dit qu’ils seront vite dégustés !

sablesdenoelvegan3

Je vous souhaite un très beau mois de décembre, plein de magie, de couleurs et de lumières. N’hésitez pas à me laisser un petit mot si vous passer par ici.

A très bientôt pour une recette surprise….