Mon very-green burger & ses frites de patates douces à la coco. La junkfood revisitée en version healthy.

burgerpatatesdoucesvg

Aujourd’hui j’ouvre ma nouvelle rubrique de recettes végétales consacrée aux déjeuners, dîners et snacks salés !

Les demandes se sont multipliées ces derniers temps, et c’est avec plaisir que je vous proposerai dorénavant des options de repas vegan équilibrés, gourmands, et pas trop prise de tête à réaliser.

Pour ouvrir cette nouvelle rubrique, j’ai décidé de vous proposer une recette qui fera le bonheur de tous les amoureux de « healthy-junk-food » : Un very-green burger sans gluten accompagné de frites de patates douces à la coco.

Personnellement, j’en suis complètement fan.

Ce very-green burger est rapide et simple à préparer, parfaitement équilibré sur un plan nutritionnel, et délicieux à déguster : Protéines, vitamines, oméga 3, nutriments essentiels, fibres, glucides, et anti-oxydants, tout y est ! Vous pouvez ainsi vous régaler en toute bonne conscience. Les frites de patates douces ; en plus d’être excellentes pour la santé, ne demandent pas beaucoup de préparation, et vous permettent de succomber aux joies de la finger food régressive sans culpabilité aucune !

Un petit repas healthy aux allures de junk-food, tout aussi bon pour la santé que pour le moral ! Que demander de plus?

La recette !

burgervg

Pour un green burger, il vous faudra :

nota : j’ai trouvé mes petits pains à burger vegan et sans gluten en magasin bio. Je pense que vous devriez pouvoir mettre la main dessus sans problème si vous êtes déjà adepte du sans gluten. Mais vous pouvez tout aussi bien choisir des pains burgers classiques si vous le souhaitez. (attention toutefois aux huiles de palme et sucres ajoutés présents dans les pains à burgers du commerce…)

  • Un petit pain sans gluten spécial burger
  • 1 petit avocat ou 1/2 de taille moyenne mûr à souhait
  • Des pousses d’alfalfa
  • 1 petite tomate (optionnel hors saison des tomates)
  • 2 champignons de Paris
  • 1 tranche de tofu aux herbes (je prends celui de la marque Tossolia, mais le tofu à l’ail des ours de chez Taifun est un régal qui trouvera très bien dans sa place dans ce green burger.)
  • Quelques jeunes pousses d’épinard

Pour la sauce, il vous faudra :

  • 2 c.à.s de purée de noix de cajoux
  • 1 c.à.c de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de vinaigre de cidre
  • 1 pointe d’arome fumé ou 1 c.à.s de sauce barbecue vegan
  • Du sel et du poivre

Pour les frites de patates douces, il vous faudra :

  • 1 patate douce de taille moyenne
  • 3 c.à.s d’huile de coco fondue ou toute autre huile végétale qui supporte la cuisson au four
  • De la noix de coco râpée
  • Du sel et du poivre

Préparation :

  1. Lavez bien la patate douce (frottez avec une éponge propre pour retirer toute trace de terre) et détaillez ensuite en frites de tailles régulières.
  2. Disposez dans un plat allant au four, arrosez d’huile, salez et poivrez, mélangez pour que toutes vos frites s’imprègnent, puis saupoudrez de noix de coco râpée.
  3. Enfournez à 180° pour 30-40 minutes. A mi-cuisson, mélangez avec une spatule en bois. Surveillez bien. Vos frites doivent être moelleuses et dorées, mais pas calcinées!
  4. Pendant la cuisson des frites, préparez votre green-burger.
  5. Coupez l’avocat en deux, retirez le noyaux, puis enlevez la peau, et réservez quelques tranches sur une planche à découper. Arrosez de jus de citron, salez et poivrez légèrement.
  6. Lavez et coupez en tranches fines la tomate et les champignons, disposez sur la planche et assaisonnez.
  7. Passez vos pousses d’alfalfa et d’épinard sous l’eau claire et réservez.
  8. Préparez maintenant la sauce en mélangeant tous les ingrédients à l’aide d’une fourchette. Goûtez et ajustez l’assaisonement en fonction de vos goût.
  9. Faites griller la tranche de tofu dans une poele chaude pendant quelques minutes à feu moyen, puis doux.
  10. Coupez votre petit pain à burger en deux et passez le 2 minutes au four. Profitez de la cuisson des patates douces pour cette étape.
  11. Garnissez la tranche de pain « du bas » de sauce, puis disposez vos ingrédients dessus, dans l’ordre suivant : pousses d’épinard, avocat, tomate, champignons, tofu grillé.
  12. Une fois le tofu grillé en place, répétez l’opération avec les ingrédients qu’il vous reste, dans cet ordre : avocat, tomate, épinard, champignons, alfalfa.
  13. Garnissez l’autre moitié de pain de sauce, puis déposez sur le burger.
  14. Sortez vos frites de patates douces. Disposez dans un petit ramequin, ou dans l’assiette à côté du burger.
  15. Ajoutez un peu de noix de coco râpée si vous le désirez.

    burgerfries

    Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à vous régaler.
    J’espère que ma recette vous a plu.
    A très bientôt et bonne semaine à vous.

Emilie

Publicités

Mon look de fêtes de fin d’année 100% vegan et féminin.

J’ai trouvé la petite robe noire idéale, celle qui m’accompagnera aujourd’hui et le soir du réveillon, et que je porterai probablement en 2017 pour d’autres occasions.
Mon anniversaire en janvier par exemple.

Cette année, j’avais vraiment envie d’une nouvelle robe qui soit agréable à porter, glamour, et sans chichi pour être jolie lors des festivités.
Et c’est chez Petit Bateau que je l’ai trouvée.

Cette petite robe noire est idéale pour mille et une raisons.

Sa coupe tout d’abord, sur laquelle j’ai tout de suite craqué. Simple, féminine et efficace. Elle tombe parfaitement bien, et son piqué est magnifique.
J’aime aussi beaucoup le coton matelassé dans lequel elle a été confectionnée. Je m’y sens comme dans un cocon de douceur. Ce cubique ouatiné est doux au toucher et très confortable à porter.
Et le détail qui à achevé de me séduire, c’est cette petite fermeture éclair dorée qui glisse le long de la colonne. Je la trouve absolument glamour et chic, parfaitement adaptée à l’esprit des fêtes.

Question couleur, j’ai adoré son noir intense qui s’accorde idéalement avec le vernis à lèvre framboise et les bijoux dorés que jai choisis pour l’occasion.
Et que dire de la longueur parfaite de cette petite robe qui me tombe idéalement un peu au dessus du genoux? Moi qui ai une aversion totale pour les robes pimpantes, trop courtes ou moulantes dans lesquelles je ne me sens absolument pas moi-même, avec celle-ci je suis complètement en phase.
J’aime ces vêtements qui semblent avoir été conçus juste pour vous, ceux pour lesquels vous n’hésitez pas une seconde. Les coups de coeur en cabine qui font du bien au moral, vous voyez sûrement de quoi je parle.

petiterobenoirevegan

Et comme vous l’aurez peut-être deviné, pour accompagner ma petite robe noire, j’ai choisi des accessoires, du maquillage et des bijoux que j’adore pour leur simplicité, et qui me correspondent totalement.

J’ai donc d’abord opté pour des collants plumeti. Je les trouve à la fois ravissants, féminins, glamour et festifs.
Et si vous vous demandez quelles chaussures je vais porter avec cette tenue, ce sont mes bottines Marisa de chez Noah qui chausseront mes pieds.

Pour les bijoux, j’ai choisi mon collier « Colette Rose Ballet » de chez The Marceline, reçu en cadeau au noël dernier, ma petite montre (qui n’est plus disponible) « vegan friendly » de chez Olivia Burton, et ma bague de fiançailles « Ballerines » de chez Cartier.

Question maquillage, c’est un fond de teint mousse Lavera accompagné d’une poudre compacte Zao et du blush Lily Lolo « coming up roses » qui illumine mon visage. Je porte également un mascara noir de chez Lavera et un vernis à lèvre framboise de chez Zao auquel je suis totalement accroc.

Tout mon maquillage est bien entendu vegan et non testé sur les animaux. Attention cependant, car  les marques citées ici ne proposent pas uniquement du maquillage vegan. A vous de vérifier la composition des produits qui vous tentent, ou de faire confiance comme moi à Aya Nature qui fait le tri pour vous avec sa rubrique vegan !

Et voilà pour mon look de fête 100% vegan et féminin. J’espère que mon article vous aura plu.
Il ne me reste qu’à vous souhaiter de passer de magnifiques fêtes (végétales), et de profiter de ces précieux moments pour être bien, bien, bien, auprès de ceux que vous aimez.

A très bientôt !

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Mes bottines italiennes vegan, pour un hiver en toute élégance.

J’ai reçu mes jolies bottines « Marisa » de chez Noah aujourd’hui.
Je les attendais avec impatience et trépignais chaque matin depuis une semaine de les voir arriver. Et enfin, elles ont trouvé leur chemin jusqu’à moi. Comme une enfant, je les ai portées à la maison quelques heures avant de sortir.
(après la première sortie en ville, les chaussures sont proscrites à l’intérieur, c’est comme ça chez nous.)

Entre nous, je dois vous avouer que depuis que je suis vegan, il m’est arrivée parfois de me sentir triste et frustrée à l’idée de ne plus pouvoir m’offrir de jolies chaussures de qualité dans lesquelles je pourrais me sentir élégante. Moi qui étais une adepte de R*p*tto, quand j’ai réalisé que tout ce cuir était une horreur sans nom, et qu’il ne m’était plus possible humainement de continuer à en porter, quelques uns de mes rêves d’élégance et de féminité se sont dissipés dans la brume… Je ne trouvais effectivement pas de quoi remplacer les cuirs d’antan sans tomber dans la Vans ou la Converse. En été, à la cool, c’est bien, mais en hiver quand on veut des jolis souliers, bof bof.

Et puis tout s’est éclairci quand j’ai découvert Noah lors de mes recherches sur internet. La marque était également présente au Salon Veggie World, mais je n’avais ce jour-là, pas la moindre envie d’essayer des chaussures. Je suis comme ça, il faut que bien des paramètres soient réunis pour que je dégaine ma CB. Les achats compulsifs, j’essaie d’éviter.

Il y a une semaine environ, alors que je contemplais avec circonspection mes anciennes et tristes bottines en cuir que je portais depuis au moins 4 hivers, j’ai repensé à Noah et à leurs chaussures vegan, éthiques et écologiques.

Mais qu’est-ce que j’entends par « chaussures vegan, éthiques, et écologiques » ?

Et bien, les matériaux utilisés pour la fabrication des chaussures chez Noah (principalement de la micro fibre (qui ressemble au cuir) et du micro suède (qui ressemble au daim)) sont durables, économes en ressources et hautement recyclés. Ils sont solides, faciles d’entretien, très résistants, et ne contiennent aucune toxine ou allergène.

Ces chaussures sont également fabriquées de manière artisanale et traditionnelle chez des fabricants italiens soigneusement sélectionnés par la marque. Est-il besoin de préciser qu’elles ne contiennent aucun produit d’origine animal?

La façon dont travaille Noah me rappelle clairement la mouvance Slow dont j’ai déjà parlé au sujet de la cosmétique : respect de la planète, des animaux, du produit, et de l’homme, qu’il soit artisan ou consommateur. Toute la chaîne de production est respectueuse et éthique, ne visant pas le profit mais la qualité et l’humain en premier lieu.

Notez aussi que la marque a été certifiée par PETA et la Vegan Society, et plus récemment,  a reçu le prix du produit Green.

Tout ceci me remplit le coeur de petits papillons, vous l’imaginez bien. Pouvoir consommer responsable tout en se faisant vraiment plaisir, sans participer à un holocauste animal massif, voilà qui est plaisant. C’est ainsi que j’ai commandé ma première paire de chaussures vegan !

Question esthétique et confort,  je trouve mes nouvelles bottines absolument parfaites et au-delà de tout ce que j’espérais. Leur finition est d’une très grande qualité, elles sont confortables, chaudes, car doublées, élégantes, et ne me donnent absolument pas le sentiment d’avoir renoncé à quoi que ce soit en terme de style ou de principe pour pouvoir me chausser.

Je crois que je n’avais, en fait, jamais eu de si belles chaussures jusqu’à aujourd’hui !

L’avantage avec ces bottines, c’est qu’elles peuvent se porter tout aussi bien avec un jean, pour un look street casual, qu’avec une jolie robe courte, pour un effet plus chic.

Moi qui ai toujours aimé les vêtements et chaussures de qualité, qui ai toujours privilégié le « made in pas trop loin de chez moi », et le durable, me voilà ravie.

Ma maman m’a appris cela, qu’un article un peu onéreux sur le moment me durerait certainement plusieurs saisons et serait, au final, plus rentable qu’un article moins cher, moins chaud, moins solide, et moins éthique, qu’il me faudrait remplacer chaque année. Ma maman m’a également appris à me chausser de souliers fabriqués en Italie, au Portugal, ou en Espagne. Gage de qualité, s’il en est.

Aujourd’hui, grâce à Noah, je peux continuer à écouter ma maman (qui semble vouloir aussi se commander une paire) tout en restant fidèle à mes principes. Plutôt idéal non?
Et moi de lorgner sur ma prochaine paire… 


Et vous?

Connaissiez-vous Noah? Avez-vous craqué pour un modèle en particulier?
Connaissez-vous d’autres marques de chaussures vegan et éthiques?

Très belle journée à vous !

Et … « Prenez soin de vos pieds, ce sont eux qui vous portent »

Emilie

Ma recette de pancakes vegan à l’açaï.

pancakesacai4

english version recipe at the bottom end.

Le froid est là, les jours ont raccourci, pas de doute, l’hiver approche !

En ce mois de Novembre tout gris et humide, j’aimerais partager avec vous une recette  aussi délicieuse que réconfortante pour vous régaler autour d’un goûter ou d’un brunch dominical, à l’abri du froid et de la pluie.

Il s’agit de ma recette de pancakes vegan à l’açaï !

pancakesacai3

J’ai toujours aimé les pancakes, et il m’a été vraiment facile de les végétaliser lorsque j’ai décidé de ne plus consommer ni lait, ni beurre, ni oeufs.

Je les trouve même bien meilleurs maintenant car plus légers, plus digestes, et tout aussi gourmands ! Pour changer du sirop d’érable, je les agrémente de jus de pomme concentré. Le jus de pomme concentré est savoureux et son index glycémique est relativement bas, ce qui est idéal lorsque l’on fait attention à ne pas consommer trop de sucre.

Grâce à la poudre d’açaï que j’intègre dans ma recette, mes pancakes sont riches en anti-oxydants, parés d’une belle couleur mauve, et agréablement parfumés d’une note de fruit rouge cacaotée.

J’aime beaucoup intégrer des super-aliments dans mes recettes, c’est une façon originale de prendre soin de soi tout en se régalant.

pancakesacai2

Voici ma recette :
Pour 10 à 15 beaux pancakes, il vous faudra :

  • 250 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de rapadura
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 10 gr de poudre d’açaï
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 50 ml d’huile de coco désodorisée fondue
  • 50 cl de lait végétal (avoine ou amande, de préférence)
  • Du sirop d’agave, du jus de pomme concentré, de la sève de kitul, des myrtilles, quelques rondelles de banane…

Recette :
Dans un grand récipient, mélangez la farine, le rapadura, la poudre à lever, l’açaï et le sel. Ajoutez ensuite l’huile de coco fondue puis le lait végétal, et battez le tout au fouet afin d’obtenir une pâte homogène et fluide.

Faites ensuite chauffer une grande poêle très légèrement huilée.

A l’aide d’une louche, prélevez une petite quantité de pâte et versez dans la poêle jusqu’à obtenir un cercle de la taille désirée. Répétez l’opération autant de fois que la taille de votre poêle vous le permet. Mon astuce pour obtenir des pancakes bien ronds ? Faites en sorte de ne pas bouger la louche une fois que la pâte se déverse dans la poêle. Le rond se formera tout seul.
Après quelques instants, vous verrez des petites bulles se former à la surface, prenez une spatule et retournez vos pancakes. Laissez cuire quelques minutes supplémentaires puis réservez dans une assiette. Répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de pâte.

Pour déguster vos pancakes, empilez-en 3 ou 4 dans une assiette, arrosez de jus de pomme concentré et d’agave (ou de sève de kitul), ajoutez des myrtilles, quelques rondelles de bananes, saisissez-vous de couverts et régalez-vous !

Vous aimez ma recette? Laissez moi un petit mot !
A très bientôt !
Emilie

pancakesacai

English version recipe

For 10 to 15 large pancakes, you will need :

  • 250 gr all purpose flour
  • 50 gr raw cane sugar
  • 1 pinch of salt
  • 1 tsp baking powder
  • 10 gr açaï powder
  • 50 gr coconut oil (melted)
  • 500 ml plant milk (I use almond rice or oat)

Recipe :

Pour all the dry ingredients in a large bowl and whisk. Add the coconut oil and plant milk and whisk again until you get a nice and even mixture.

Heat a non-stick pan over a medium heat.
Pour the same amount of the batter into the pan (you can make three pancakes at a time if your pan is large enough) and let cook for a couple of minutes until little bubbles start to form on the surface.
At this point carefully flip the pancakes over with a spatula and let them cook for a few more minutes.
Transfer to a plate. Once you are done with all the batter, layer the pancakes up with blueberries and banana coins, drizzle over the mapple syrup or apple juice concentrate and enjoy !

Have a beautiful and sweet day !
Emilie

Des petits cakes vegan moelleux pomme & vanille pour les mini gourmands et les plus grands

cakemoelleuxauxpommescakemoelleuxauxpommesmain

Depuis l’anniversaire de ses 1 an, mon mini-moi manifeste de plus en plus son envie de manger comme un grand. Les petites compotes et autres purées ont fait leur temps ; ce que veut bébé à présent, c’est manger comme nous, pouvoir se saisir des aliments, les hûmer, les toucher, les croquer, les reposer dans son assiette et bavarder un peu avant d’y retourner.

C’est dans cet esprit que j’ai réalisé pour mon bébé ces petits cakes sains et gourmands  pomme-vanille, et sucrés au rapadura. Le rapadura est un sucre de canne complet, artisanal, et non raffiné, riche en oligo-éléments (50x plus que le sucre blanc) et au goût légèrement caramélisé. Je l’utilise ici pour ses qualités nutritionnelles, mais aussi car il est souhaitable, d’une manière générale, de préférer le sucre de canne complet au sucre blanc (ou de canne) raffiné.

S’il me tient à coeur de cuisiner des petits cakes et autres gâteaux gourmands pour mon mini, je souhaite aussi que ces derniers soient équilibrés et sains. Le fait de ne pas consommer de produits et sous-produits animaux nous donne un avantage considérable en terme de nutrition & santé : exit les oeufs, le beurre, la crème, le cholestérol, les graisses saturées…

cakemoelleuxauxpommes2

Vous le verrez, ces petits cakes ont plusieurs avantages :

D’une part, ils sont très simples et rapides à réaliser. Nul besoin de balance ou de tasse à mesurer pour quantifier vos ingrédients, seul un pot de yaourt au soja vous sera nécessaire. Si vous êtes habituée à la célèbre recette du gâteau au yaourt, sachez que j’en reprends ici les codes, en version végétale.

Mes petits cakes ont aussi l’avantage d’être équilibrés sur un plan nutritionnel : Farine de blé, huile végétale, rapadura, yaourt au soja, pomme et gousse de vanille ; tous ces ingrédients très simples et naturels (choisissez-les biologiques) apporteront à votre petit les protéines, fibres, et vitamines dont il a besoin pour se dépenser, sans surcharger son organisme en mauvaises graisses et autres sucres raffinés.

Pour finir, de par leur forme, leur texture et leur taille, mes petits cakes conviennent parfaitement aux petites mains et mâchoires des grands bébés qui pourront ainsi s’autonomiser en douceur sans risquer de s’étouffer. (attention, il est préférable que votre enfant ait au moins 4 dents et l’habitude de mastiquer ses aliments avant de lui donner ces mini cakes. Veillez aussi à ne jamais laisser bébé sans surveillance dans sa chaise haute).

img_8939

Voici donc ma recette pour 5 petits cakes moelleux à la pomme et à la vanille. Si vous le souhaitez, vous pouvez multiplier les proportions par deux et obtenir ainsi 10 mini cakes à conserver au congélateur pour plus tard.

Pour 5 mini cakes, il vous faudra :

  • 1 pot de 125 g de yaourt de soja
  • 1/2 à 3/4 de pot de rapadura
  • 1/2 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de gousse de vanille
  • 1/4 de pot d’huile végétale (type Isio 4)
  • 1 pot 1/2 de farine de blé T45
  • 1/2 pomme (environ 100g)

Recette :

Battre au fouet dans un saladier le yaourt de soja, le rapadura la poudre à lever et les grains de vanille que vous aurez préalablement récoltés de la gousse. (Pour se faire, couper la gousse dans la longueur, ouvrez-là puis grattez avec la pointe de votre couteau).
Ajoutez ensuite l’huile, fouettez bien, puis incorporez la farine.
Une fois votre préparation bien lisse et homogène, coupez la 1/2 pomme en petits dés façon mirepoix, puis donnez un ou deux tours de fouet supplémentaires.
Répartissez dans de petits moules à cake préalablement huilés puis enfournez à 180° pour 15-20 minutes. Vérifiez que la pointe d’un couteau ressorte humide (ni pâteuse, ni sèche) d’un des petits cakes avant de les sortir du four.

Laissez refroidir avant de démouler.
Vous pouvez conserver ces mini cakes dans un tupperware une fois bien refroidis, environ deux jours.

Voilà, j’espère que votre tout-petit se régalera autant que le mien !
Très belle journée à vous !

cakemoelleuxauxpommes3

Séduite par Nuoo, la box beauté naturelle & féminine.

visuel-box

La petite Nuoo box, vous connaissez?

J’ai eu la chance de la recevoir au mois de Septembre, et j’ai été tellement séduite par son concept, son contenu, et son esthétique, que j’ai eu très envie de vous en parler.

Composée de 5 produits* naturels et bio d’une grande qualité, d’un petit magazine beauté féminin très bien conçu, d’une petite carte illustrée, et d’une « découverte surprise du mois », la très jolie Nuoo box en carton recyclé, arrive chez vous chaque mois pendant 3, 6, 9 ou 12 mois, au choix.

Avec Nuoo, on peut découvrir de nouveaux cosmétiques bio et naturels, (beaucoup sont vegan/tous sont garantis non testés sur les animaux), les essayer, prendre le temps de les apprivoiser, et si on souhaite les intégrer à notre routine beauté, on peut les retrouver en grand format sur l’e-shop du site. Plutôt pratique et bien pensé donc.

Voici les produits et marques que j’ai pu découvrir dans la box de Septembre.

Par ordre de préférence :

Enorme coup de coeur pour le soin cocon de chez Karethic. Ce velouté vegan et bio est d’une douceur et d’une onctuosité incroyable. Son parfum à la mangue fraîche est vraiment très agréable, il apporte hydratation et nutrition aux peaux les plus sèches et s’utilise aussi bien en masque qu’en soin d’appoint. Et que dire du positionnement de la marque par rapport à la nature, aux femmes productrices de karité, et à la cosmétique « humaine » et « sincère »?  Je dis oui, oui, mille fois oui à Karethic !

La crème protectrice au Thym de chez Maternatura est également très agréable et fraîche. Elle fait les pieds tout doux, pénètre facilement et sent bon la provence !

Le baume déodorant Clémence & Vivien au packaging si délicat et féminin sent aussi divinement bon. Je l’essaierai dés que mon déodorant solide Lamazuna sera terminé et je vous en reparlerai.

Quant à la poudre Lily Lolo, je vous en parlerai dans un prochain article consacré à ma routine make-up 100% vegan.

On termine avec le petit stick parfum des Laboratoires Téane que j’ai trouvé très mignon et dont le parfum m’a effectivement remémoré des souvenirs d’enfance. Cette « Little madeleine » porte bien son nom. Malheureusement, elle contient de la cire d’abeille.

karethiclivret

J’ai également fait mention plus haut du petit magazine féminin Nuoo envoyé avec chaque box.
Ce mini mag, qui n’est mini que par sa taille, contient une myriade d’informations vraiment utiles et passionnantes. Il est très bien conçu, didactique et dynamique en plus d’être très esthétique.
Les photographies sont magnifiques, et le contenu permet d’en apprendre plus sur les marques reçues ainsi que sur la cosmétique et les soins à privilégier pour avoir une jolie peau, saine et lumineuse. On y trouve également des portraits d’utilisatrices, des bons plans voyage, et des recettes vegan !

Un supplément vraiment utile, et qui complète parfaitement bien les produits de la box.

Quant à la découverte du mois, il s’agissait de la superbe marque de bijoux éthiques Treez !
Un code promotionnel pour bénéficier d’une belle réduction sur l’ensemble du site était dans la box. On est décidément bien gâtées avec Nuoo.

Moi qui ai toujours été circonspecte quant aux box beauté, j’ai été séduite par la Nuoo dont l’univers féminin, doux, et dynamique, entre en totale cohérence avec les produits qui la composent.

La démarche est sincère, belle, et vraiment bien pensée.

Quel bonheur cela doit être que de la recevoir chaque mois chez soi !

Si Nuoo pouvait ajouter une option « végane » dans le profil beauté à remplir, alors je m’inscrirais pour la recevoir à vie ! En attendant, pour savoir ce que l’on consomme, on peut retrouver la liste des labels et certifications des produits Nuoo sur cette page.

Top non?

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui !
Et vous? Aimez-vous le concept des box beauté? Avez-vous déjà eu l’occasion de tester la Nuoo? Qu’en avez-vous pensé?

Belle journée à toutes !

*(miniatures jusqu’à 60ml)