Mon very-green burger & ses frites de patates douces à la coco. La junkfood revisitée en version healthy.

burgerpatatesdoucesvg

Aujourd’hui j’ouvre ma nouvelle rubrique de recettes végétales consacrée aux déjeuners, dîners et snacks salés !

Les demandes se sont multipliées ces derniers temps, et c’est avec plaisir que je vous proposerai dorénavant des options de repas vegan équilibrés, gourmands, et pas trop prise de tête à réaliser.

Pour ouvrir cette nouvelle rubrique, j’ai décidé de vous proposer une recette qui fera le bonheur de tous les amoureux de « healthy-junk-food » : Un very-green burger sans gluten accompagné de frites de patates douces à la coco.

Personnellement, j’en suis complètement fan.

Ce very-green burger est rapide et simple à préparer, parfaitement équilibré sur un plan nutritionnel, et délicieux à déguster : Protéines, vitamines, oméga 3, nutriments essentiels, fibres, glucides, et anti-oxydants, tout y est ! Vous pouvez ainsi vous régaler en toute bonne conscience. Les frites de patates douces ; en plus d’être excellentes pour la santé, ne demandent pas beaucoup de préparation, et vous permettent de succomber aux joies de la finger food régressive sans culpabilité aucune !

Un petit repas healthy aux allures de junk-food, tout aussi bon pour la santé que pour le moral ! Que demander de plus?

La recette !

burgervg

Pour un green burger, il vous faudra :

nota : j’ai trouvé mes petits pains à burger vegan et sans gluten en magasin bio. Je pense que vous devriez pouvoir mettre la main dessus sans problème si vous êtes déjà adepte du sans gluten. Mais vous pouvez tout aussi bien choisir des pains burgers classiques si vous le souhaitez. (attention toutefois aux huiles de palme et sucres ajoutés présents dans les pains à burgers du commerce…)

  • Un petit pain sans gluten spécial burger
  • 1 petit avocat ou 1/2 de taille moyenne mûr à souhait
  • Des pousses d’alfalfa
  • 1 petite tomate (optionnel hors saison des tomates)
  • 2 champignons de Paris
  • 1 tranche de tofu aux herbes (je prends celui de la marque Tossolia, mais le tofu à l’ail des ours de chez Taifun est un régal qui trouvera très bien dans sa place dans ce green burger.)
  • Quelques jeunes pousses d’épinard

Pour la sauce, il vous faudra :

  • 2 c.à.s de purée de noix de cajoux
  • 1 c.à.c de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de vinaigre de cidre
  • 1 pointe d’arome fumé ou 1 c.à.s de sauce barbecue vegan
  • Du sel et du poivre

Pour les frites de patates douces, il vous faudra :

  • 1 patate douce de taille moyenne
  • 3 c.à.s d’huile de coco fondue ou toute autre huile végétale qui supporte la cuisson au four
  • De la noix de coco râpée
  • Du sel et du poivre

Préparation :

  1. Lavez bien la patate douce (frottez avec une éponge propre pour retirer toute trace de terre) et détaillez ensuite en frites de tailles régulières.
  2. Disposez dans un plat allant au four, arrosez d’huile, salez et poivrez, mélangez pour que toutes vos frites s’imprègnent, puis saupoudrez de noix de coco râpée.
  3. Enfournez à 180° pour 30-40 minutes. A mi-cuisson, mélangez avec une spatule en bois. Surveillez bien. Vos frites doivent être moelleuses et dorées, mais pas calcinées!
  4. Pendant la cuisson des frites, préparez votre green-burger.
  5. Coupez l’avocat en deux, retirez le noyaux, puis enlevez la peau, et réservez quelques tranches sur une planche à découper. Arrosez de jus de citron, salez et poivrez légèrement.
  6. Lavez et coupez en tranches fines la tomate et les champignons, disposez sur la planche et assaisonnez.
  7. Passez vos pousses d’alfalfa et d’épinard sous l’eau claire et réservez.
  8. Préparez maintenant la sauce en mélangeant tous les ingrédients à l’aide d’une fourchette. Goûtez et ajustez l’assaisonement en fonction de vos goût.
  9. Faites griller la tranche de tofu dans une poele chaude pendant quelques minutes à feu moyen, puis doux.
  10. Coupez votre petit pain à burger en deux et passez le 2 minutes au four. Profitez de la cuisson des patates douces pour cette étape.
  11. Garnissez la tranche de pain « du bas » de sauce, puis disposez vos ingrédients dessus, dans l’ordre suivant : pousses d’épinard, avocat, tomate, champignons, tofu grillé.
  12. Une fois le tofu grillé en place, répétez l’opération avec les ingrédients qu’il vous reste, dans cet ordre : avocat, tomate, épinard, champignons, alfalfa.
  13. Garnissez l’autre moitié de pain de sauce, puis déposez sur le burger.
  14. Sortez vos frites de patates douces. Disposez dans un petit ramequin, ou dans l’assiette à côté du burger.
  15. Ajoutez un peu de noix de coco râpée si vous le désirez.

    burgerfries

    Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à vous régaler.
    J’espère que ma recette vous a plu.
    A très bientôt et bonne semaine à vous.

Emilie

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Ma recette de pancakes vegan à l’açaï.

pancakesacai4

english version recipe at the bottom end.

Le froid est là, les jours ont raccourci, pas de doute, l’hiver approche !

En ce mois de Novembre tout gris et humide, j’aimerais partager avec vous une recette  aussi délicieuse que réconfortante pour vous régaler autour d’un goûter ou d’un brunch dominical, à l’abri du froid et de la pluie.

Il s’agit de ma recette de pancakes vegan à l’açaï !

pancakesacai3

J’ai toujours aimé les pancakes, et il m’a été vraiment facile de les végétaliser lorsque j’ai décidé de ne plus consommer ni lait, ni beurre, ni oeufs.

Je les trouve même bien meilleurs maintenant car plus légers, plus digestes, et tout aussi gourmands ! Pour changer du sirop d’érable, je les agrémente de jus de pomme concentré. Le jus de pomme concentré est savoureux et son index glycémique est relativement bas, ce qui est idéal lorsque l’on fait attention à ne pas consommer trop de sucre.

Grâce à la poudre d’açaï que j’intègre dans ma recette, mes pancakes sont riches en anti-oxydants, parés d’une belle couleur mauve, et agréablement parfumés d’une note de fruit rouge cacaotée.

J’aime beaucoup intégrer des super-aliments dans mes recettes, c’est une façon originale de prendre soin de soi tout en se régalant.

pancakesacai2

Voici ma recette :
Pour 10 à 15 beaux pancakes, il vous faudra :

  • 250 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de rapadura
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 10 gr de poudre d’açaï
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 50 ml d’huile de coco désodorisée fondue
  • 50 cl de lait végétal (avoine ou amande, de préférence)
  • Du sirop d’agave, du jus de pomme concentré, de la sève de kitul, des myrtilles, quelques rondelles de banane…

Recette :
Dans un grand récipient, mélangez la farine, le rapadura, la poudre à lever, l’açaï et le sel. Ajoutez ensuite l’huile de coco fondue puis le lait végétal, et battez le tout au fouet afin d’obtenir une pâte homogène et fluide.

Faites ensuite chauffer une grande poêle très légèrement huilée.

A l’aide d’une louche, prélevez une petite quantité de pâte et versez dans la poêle jusqu’à obtenir un cercle de la taille désirée. Répétez l’opération autant de fois que la taille de votre poêle vous le permet. Mon astuce pour obtenir des pancakes bien ronds ? Faites en sorte de ne pas bouger la louche une fois que la pâte se déverse dans la poêle. Le rond se formera tout seul.
Après quelques instants, vous verrez des petites bulles se former à la surface, prenez une spatule et retournez vos pancakes. Laissez cuire quelques minutes supplémentaires puis réservez dans une assiette. Répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de pâte.

Pour déguster vos pancakes, empilez-en 3 ou 4 dans une assiette, arrosez de jus de pomme concentré et d’agave (ou de sève de kitul), ajoutez des myrtilles, quelques rondelles de bananes, saisissez-vous de couverts et régalez-vous !

Vous aimez ma recette? Laissez moi un petit mot !
A très bientôt !
Emilie

pancakesacai

English version recipe

For 10 to 15 large pancakes, you will need :

  • 250 gr all purpose flour
  • 50 gr raw cane sugar
  • 1 pinch of salt
  • 1 tsp baking powder
  • 10 gr açaï powder
  • 50 gr coconut oil (melted)
  • 500 ml plant milk (I use almond rice or oat)

Recipe :

Pour all the dry ingredients in a large bowl and whisk. Add the coconut oil and plant milk and whisk again until you get a nice and even mixture.

Heat a non-stick pan over a medium heat.
Pour the same amount of the batter into the pan (you can make three pancakes at a time if your pan is large enough) and let cook for a couple of minutes until little bubbles start to form on the surface.
At this point carefully flip the pancakes over with a spatula and let them cook for a few more minutes.
Transfer to a plate. Once you are done with all the batter, layer the pancakes up with blueberries and banana coins, drizzle over the mapple syrup or apple juice concentrate and enjoy !

Have a beautiful and sweet day !
Emilie

Des petits cakes vegan moelleux pomme & vanille pour les mini gourmands et les plus grands

cakemoelleuxauxpommescakemoelleuxauxpommesmain

Depuis l’anniversaire de ses 1 an, mon mini-moi manifeste de plus en plus son envie de manger comme un grand. Les petites compotes et autres purées ont fait leur temps ; ce que veut bébé à présent, c’est manger comme nous, pouvoir se saisir des aliments, les hûmer, les toucher, les croquer, les reposer dans son assiette et bavarder un peu avant d’y retourner.

C’est dans cet esprit que j’ai réalisé pour mon bébé ces petits cakes sains et gourmands  pomme-vanille, et sucrés au rapadura. Le rapadura est un sucre de canne complet, artisanal, et non raffiné, riche en oligo-éléments (50x plus que le sucre blanc) et au goût légèrement caramélisé. Je l’utilise ici pour ses qualités nutritionnelles, mais aussi car il est souhaitable, d’une manière générale, de préférer le sucre de canne complet au sucre blanc (ou de canne) raffiné.

S’il me tient à coeur de cuisiner des petits cakes et autres gâteaux gourmands pour mon mini, je souhaite aussi que ces derniers soient équilibrés et sains. Le fait de ne pas consommer de produits et sous-produits animaux nous donne un avantage considérable en terme de nutrition & santé : exit les oeufs, le beurre, la crème, le cholestérol, les graisses saturées…

cakemoelleuxauxpommes2

Vous le verrez, ces petits cakes ont plusieurs avantages :

D’une part, ils sont très simples et rapides à réaliser. Nul besoin de balance ou de tasse à mesurer pour quantifier vos ingrédients, seul un pot de yaourt au soja vous sera nécessaire. Si vous êtes habituée à la célèbre recette du gâteau au yaourt, sachez que j’en reprends ici les codes, en version végétale.

Mes petits cakes ont aussi l’avantage d’être équilibrés sur un plan nutritionnel : Farine de blé, huile végétale, rapadura, yaourt au soja, pomme et gousse de vanille ; tous ces ingrédients très simples et naturels (choisissez-les biologiques) apporteront à votre petit les protéines, fibres, et vitamines dont il a besoin pour se dépenser, sans surcharger son organisme en mauvaises graisses et autres sucres raffinés.

Pour finir, de par leur forme, leur texture et leur taille, mes petits cakes conviennent parfaitement aux petites mains et mâchoires des grands bébés qui pourront ainsi s’autonomiser en douceur sans risquer de s’étouffer. (attention, il est préférable que votre enfant ait au moins 4 dents et l’habitude de mastiquer ses aliments avant de lui donner ces mini cakes. Veillez aussi à ne jamais laisser bébé sans surveillance dans sa chaise haute).

img_8939

Voici donc ma recette pour 5 petits cakes moelleux à la pomme et à la vanille. Si vous le souhaitez, vous pouvez multiplier les proportions par deux et obtenir ainsi 10 mini cakes à conserver au congélateur pour plus tard.

Pour 5 mini cakes, il vous faudra :

  • 1 pot de 125 g de yaourt de soja
  • 1/2 à 3/4 de pot de rapadura
  • 1/2 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de gousse de vanille
  • 1/4 de pot d’huile végétale (type Isio 4)
  • 1 pot 1/2 de farine de blé T45
  • 1/2 pomme (environ 100g)

Recette :

Battre au fouet dans un saladier le yaourt de soja, le rapadura la poudre à lever et les grains de vanille que vous aurez préalablement récoltés de la gousse. (Pour se faire, couper la gousse dans la longueur, ouvrez-là puis grattez avec la pointe de votre couteau).
Ajoutez ensuite l’huile, fouettez bien, puis incorporez la farine.
Une fois votre préparation bien lisse et homogène, coupez la 1/2 pomme en petits dés façon mirepoix, puis donnez un ou deux tours de fouet supplémentaires.
Répartissez dans de petits moules à cake préalablement huilés puis enfournez à 180° pour 15-20 minutes. Vérifiez que la pointe d’un couteau ressorte humide (ni pâteuse, ni sèche) d’un des petits cakes avant de les sortir du four.

Laissez refroidir avant de démouler.
Vous pouvez conserver ces mini cakes dans un tupperware une fois bien refroidis, environ deux jours.

Voilà, j’espère que votre tout-petit se régalera autant que le mien !
Très belle journée à vous !

cakemoelleuxauxpommes3

Objectif zéro-déchet avec Lamazuna !

panier2lamazuna

Il y a quelques temps, j’ai eu envie de faire le vide dans ma salle de bain, de me débarrasser des produits accumulés au fil du temps et dont je ne me servais plus (bouteilles, flacons, tubes, pots, sticks…) pour ne garder que l’essentiel. J’avais besoin d’y voir plus clair, de me délester du superflu et des emballages envahissants, afin d’évoluer vers des soins qui seraient plus écolo-nomiques et naturels. Et comme la vie est souvent bien faite, c’est au même moment que j’ai découvert Lamazuna et ses petits soins cosmétiques solides & zéro-déchet.

Lamazuna, (qui veut dire jolie jeune femme en géorgien) c’est la marque pétillante de Laetitia, une vendéenne de trente printemps qui a choisi de parier sur des soins durables, non testés sur les animaux, faits en France, et naturels.

Lamazuna propose une gamme originale et réfléchie de shampoings, déodorants, et dentifrices, mais également des lingettes démaquillantes réutilisables plus de 300 fois, des oriculis, mochi-mochis…et des cups féminines.

Et tous ces produits vegan & cruelty-free sont emballés dans de jolis petits packagings frais, colorés, et compostables ! Lamazuna a également reçu le label « slow cosmétique » qui garantit que la marque s’engage de manière globale à être en phase avec la planète et les êtres vivants qui la peuplent.

Vous l’imaginez, je ne pouvais pas passer à côté d’une si jolie marque dont la démarche est à la fois belle, éthique, sincère, et ludique.
Voici une revue illustrée des produits que j’ai pu tester :

  Le dentifrice solide à la menthe poivrée (ancienne formule)

dentifricelamazuna

Il s’agit d’un dentifrice au carbonate de calcium, à l’argile blanche et à la menthe poivrée.

L’idée, c’est de mouiller sa brosse et de la frotter contre le mini cannelé pour récolter un peu de dentifrice, puis de se laver les dents comme à l’accoutumée. Après utilisation, on place le bâtonnet tête vers le haut dans un mini verre pour qu’il sèche bien.

Et quand il fait trop chaud, on met son cannelé au frigo pour qu’il ne fonde pas, et le tour est joué. Une fois le dentifrice terminé, on composte le bâtonnet !

Personnellement j’ai ressenti une réelle sensation de fraîcheur et de propreté après chaque utilisation, et j’ai bien aimé le côté ludique de ce bâtonnet dentifrice qui ressemble à une petite glace.
Adopté !
Edit : la formule du dentifrice a changé depuis la rédaction de mon article. Je préférais l’ancienne à la nouvelle que je trouve moins moussante et moins agréable en bouche. Dommage.

 Le shampoing solide à la litsée citronnée.

shampoo2lamazuna

Il contient du Rhassoul, de l’huile de coco, des huiles essentielles et …. zéro sulfates.
Ce petit cannelé tout mignon peut remplacer deux bouteilles de shampoing classiques à lui tout seul. Pour l’utiliser, on le mouille d’abord puis on le frotte sur le cuir chevelu (mouillé aussi) jusqu’à obtenir de la mousse. Ensuite on n’a plus qu’à se shampouiner et à rincer comme avec un shampoing classique. Quand on a fini, on pose le cannelé dans un porte savon qui évacue l’eau, et on le laisse sécher tranquillement jusqu’à la prochaine utilisation.

J’ai beaucoup aimé ce shampoing solide. je l’ai trouvé très agréable, frais, et vraiment efficace. Mes cheveux brillent plus, ils sont délicatement parfumés et tout doux. Je ne pensais pas qu’un shampoing solide puisse faire autant de bien à mes cheveux. Je l’adopte également !

Lamazuna en propose deux autres versions, pour cheveux normaux et secs. Et parfois, on peut trouver des éditions spéciales, comme celle au chocolat que j’ai réussi à me procurer alors qu’elle n’était plus disponible sur le site !  Je me languis de l’essayer car il sent divinement bon. Et je surveille avec attention les prochaines éditions spéciales car elles n’ont pas l’air de rester dispo très longtemps. 

Le déodorant solide au Palmarosa.

deolamazuna
Il est 100% naturel, plus efficace que les déodorants sans sels d’aluminium (à éviter comme la peste si vous tenez à votre vie) et il dure aussi longtemps que deux sticks de déodorant classiques. Sa composition toute clean et rassurante me plait beaucoup : huile de coco, cire végétale de tournesol, argile blanche, bicarbonate, et huiles essentielles de palmarosa.

Il est simple à utiliser et ne prend pas de place. On le passe sous le robinet puis sous les aisselles et on l’oublie toute la journée. Comme pour les autres produits solides, on le laisse sécher après utilisation.
Je l’ai trouvé très efficace et j’ai apprécié son parfum frais et discret.
Rien à dire de plus. Il fait son job et en plus il est tout mignon.

L’éponge de konjac.

konjakepongedeux

Fabriquée à partir de racines de konjac en poudre et d’eau, elle ne pourrait pas être plus naturelle. Cette petite éponge prend du volume et devient toute douce lorsqu’elle est gorgée d’eau. Elle est alors idéale pour nettoyer et exfolier le visage en douceur, mais aussi pour la toilette de bébé.
Il faut bien rincer l’éponge après utilisation et la faire sécher dans un endroit sec afin que les bactéries ne s’y infiltrent pas.
Je l’ai essayée lors du bain de mon petit chat et j’ai été très heureuse de constater qu’en plus de nettoyer en douceur mon bébé, elle lui a procuré des sensations toutes douces, comme un petit massage. Je la lui ai passée en effectuant des petits mouvements circulaires et bébé s’est trouvé tout détendu.
Quant à moi, j’en utilise une autre pour exfolier mon visage et j’en suis très contente. Elle nettoie et masse en douceur, procure comme un léger gommage et a vraiment un effet relaxant.

panierlamazunadeux

Voilà, pour ma revue. C’est un sans faute. Cette petite marque toute féminine et moderne m’a vraiment conquise, et je suis très heureuse qu’elle existe !

Lamazuna nous donne la possibilité d’agir concrètement pour la planète, et ce en toute féminité. Alors pourquoi s’en priver?

Et vous? Avez-vous testé les cosmétiques solides? Avez-vous envie de tenter?