Jardins en Fleurs pour La Maison Colom #7 Un déjeuner de printemps sain et haut en couleurs.

auberginestomatesjdf

L’heure de notre 7e rendez-vous autour des produits de la Maison Colom a sonné. Et c’est un déjeuner sain et savoureux que je vous invite à découvrir aujourd’hui. Composé d’aubergines cuites au four et farcies au quinoa et au boulghour, de courgettes grillées aux herbes, et d’une salade de tomates variées et spaghetti de courgettes crues, ce déjeuner saura combler les palais les plus exigeants.

Parfaitement équilibré, il fera un déjeuner healthy et original, tant pour les amateurs de nourritures végétales que pour les personnes en quête d’une alimentation plus saine et moins carnée.

saladedetomatesjdf

Salade fraîche de tomates et spaghetti de courgettes crues.
Ingrédients :

  • 3 ou 4 petites tomates colorées variées
  • 1 petites courgette
  • Quelques pousses d’alfalfa
  • Graines de chanvre
  • Huile d’olive
  • Jus de citron / vinaigre de cidre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Lavez et coupez vos tomates en quartiers de tailles égales.
  2. Passez la courgette au spiraliseur afin d’en obtenir de fines spaghetti.
  3. Composez votre assiette puis ajoutez quelques pousses d’alfalfa et graines de chanvre.
  4. Versez un filet d’huile d’olive, pressez un demi-citron frais au dessus de l’assiette, salez et poivrez.
  5. Réservez au frais.

Aubergines farçies et courgettes grillées.
Ingrédients :

  • 1 aubergine zébrée (de couleur violet et blanc, elle est plus douce et n’a pas l’amertume de l’aubergine habituelle)
  • 1 tasse d’un mélange de quinoa et boulghour
  • 1 gousse d’ail
  • 2 petites courgettes zébrées
  • Thym frais
  • Huile d’olive
  • Poivre et sel

Préparation :

  1. Lavez et coupez l’aubergine en deux dans le sens de la longueur.
  2. Quadrillez, à l’aide d’un couteau, la chaire de l’aubergine.
  3. Déposez dans un plat allant au four (quadrillage vers le haut) et arrosez d’huile d’olive. Salez et poivrez.
  4. Cuire au four à 170° pendant 50 minutes jusqu’à ce que la chaire soit bien fondante.
  5. Pendant ce temps, faites cuire votre mélange de quinoa et boulghour.
  6. Pelez votre gousse d’ail, retirez le germe et émincez menu.
  7. Egouttez le quinoa, puis versez dans un bol et ajoutez l’ail émincé. Mélangez bien.
  8. Lavez et coupez vos courgettes en fines rondelles.
  9. Versez de l’huile d’olive dans une poêle puis faite bien chauffer.
  10. Faites griller vos courgettes à feu moyen-vif jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et odorantes. Additionnez de thym frais.
  11. Une fois vos aubergines cuites, sortez les du four et grattez la chaire cuite à l’aide d’une cuillère à soupe en veillant bien à ne pas abîmer le fond.
  12. Mélangez la chaire au quinoa/boulghour puis garnissez les fonds d’aubergine de ce mélange.
  13. Garnissez votre assiette des aubergines et de la poêlée de courgettes.

auberginesgrilléesjef

J’espère que ce déjeuner vous donnera envie de passer en cuisine !
Belle semaine à vous.

Publicités

Slow healthy life & recette de mon porridge poire, amande & chocolat.

porridgeamandepoirechocolat3

Il y a quelques années, j’ai souhaité m’orienter vers une alimentation plus saine et plus adaptée à mes envies gustatives, besoins physiologiques et convictions personnelles. J’ai en effet éprouvé le besoin grandissant de prendre ma santé en main et d’être plus à l’écoute de mon corps et de ma personne.

Ce changement d’alimentation qui semble a priori mineur m’a fait l’effet d’une grande respiration. Le simple fait de réaliser que je pouvais changer mes habitudes, m’approprier complètement mes repas en privilégiant le fait-maison, et avoir ainsi devant moi mille et une possibilités gustatives qui excluaient en plus tout produit d’origine animale, fut pour moi une révélation, une renaissance même.

Peu à peu, mes petits-déjeuners se sont métamorphosés, et j’ai laissé derrière moi les tristes céréales raffinées et autres tartines de pain de mie que j’avais pris la mauvaise habitude de manger, sans conviction ni réel plaisir, et qui ne m’apportaient que des désagréments en terme de santé : fatigue, peau grasse, maux de ventre…

Je peux affirmer aujourd’hui avec assez de perspective que jamais je ne reviendrai en arrière. Mes petits-déjeuners ont pris une place à part entière dans mon alimentation et sont devenus bien plus qu’un passage éclair cheveux-mouillé-café-je-suis-pressée dans la cuisine.

Quasi rituels, ils annoncent la couleur de mes journées et me permettent de démarrer dans une dynamique saine, autour de saveurs que j’aime et que je sais bienfaisantes. Après deux ans d’alimentation végétale bien menée, j’ai gagné en énergie, ma peau s’est équilibrée et je me sens, d’une manière générale, bien mieux.

porridgeamandespoireschocolat

Ainsi, et comme il me semble essentiel de savoir ralentir et de faire les choses avec attention pour pouvoir prétendre à un certain équilibre entre le corps et l’esprit, je prends le temps chaque matin de préparer et de savourer avec gourmandise mes petits bols gourmands et porridges réconfortants.

Car un porridge chaud en hiver, c’est un supplément de douceur au réveil, une petite gourmandise matinale très nutritive : Composé de flocons d’avoine, de lait végétal, de fruits frais et secs, d’huile de coco, et de purées d’oélagineux… le porridge tel que je le conçois fait tout autant de bien au corps qu’à l’esprit car il permet de se régaler tout en faisant le plein de nutriments, de protéines, de fibres, de bonnes graisses, et de vitamines.

Comme je suis gourmande, j’accompagne parfois ma base de flocons d’avoine de petites délicatesses (comme ces pépites de chocolat noir) qui pourraient faire passer mes petits-déjeuners pour des goûters, voire même des desserts. Rassurez-vous, je ne mange pas de chocolat noir tous les matins. J’aime le sucre et j’adore le chocolat, mais je sature aussi très vite et j’éprouve régulièrement le besoin de passer plusieurs journées sans sucres pour décrasser mon organisme et retrouver ainsi mon équilibre naturel.

Ceci étant, je trouve l’hiver particulièrement long cette année, et c’est de porridges très complets et gourmands dont j’ai envie, comme ce « poire, amande & chocolat » que je vous propose de découvrir et peut-être d’adopter à la table du petit-déjeuner.

L’association des poires, de l’amande et du chocolat noir est pour moi irrésistible. Si vous vous laissez tenter, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Je suis certaine que vous ne pourrez plus vous en passer!

Pour réaliser ce porridge « poire, amande & chocolat », il vous faudra (en fonction de votre faim, adaptez les proportions) :

  • 200 – 250 ml de lait d’amande ou d’avoine
  • 1 c.à.s d’huile de coco
  • 1 c.à.s de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de purée d’amande blanche
  • 30 – 50 gr de flocons d’avoine (petits)
  • 1/2 banane bien mûre
  • 1/2 poire bien mûre
  • 1 c.à.s de petites noisettes
  • 1 c.à.s de graines de courges
  • 1 c.à.c de pépites de chocolat noir bio

Recette :

  1. Dans une casserole sur feu moyen, mélangez le lait, l’huile de coco, le sirop d’agave et l’amande blanche à l’aide d’un fouet ou d’une fourchette jusqu’à ce que tous les ingrédients fondent et que le mélange frémisse.
  2. Versez les flocons d’avoine en pluie, baissez le feu et continuez de mélanger pendant plusieurs minutes.
  3. Quand votre porridge commence à se former, éteignez le feu et laissez gonfler.
  4. Préparez vos fruits frais et vos noix
  5. Mélangez à nouveau le porridge puis répartissez dans un bol ou autre.
  6. Garnissez de fruits frais et secs, puis ajoutez les pépites de chocolat
  7. Si vous le souhaitez et pour plus d’onctuosité, vous pouvez ajouter un trait de lait ou une cuillèe à café de purée d’amande blanche en plus.

J’espère que cet article vous aura plu et donné envie de succomber au rituel du porridge.

Et vous?
Quel est votre petit-déjeuner idéal?
Avez-vous opéré un changement bénéfique dans votre alimentation?

A bientôt et très belle journée.
Emilie

 

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Des petits sablés vegan, saveurs chocolat-cannelle & vanille pour noël.

sablesdenoelvegan2

 

Décembre est arrivé ! Ce mois si propice à la cuisine et aux saveurs réconfortantes m’a donné envie de partager avec vous jusqu’en janvier des recettes festives et hivernales : recettes de biscuits et de bûches, de boissons chaudes, et de plats salés… qui raviront les tout petits comme les plus grands.

Et c’est avec un incontournable des fêtes de fin d’année, connu et aimé de tous, et qui ne manque jamais de rappeler l’enfance, que j’aimerais ouvrir le bal : Le sablé de noël….

Comment en effet, passer les fêtes sans croquer dans un petit sablé en forme de sapin, de bonhomme ou d’étoile ?

Qui n’a jamais, pendant son enfance,  préparé et façonné avec l’application caractéristique des tout-petits, de mignons sablés de noël aux formes aussi magiques qu’oniriques ?

Vous l’avez compris, ces petites douceurs représentent bien plus pour moi que de simples biscuits, et c’est aussi pour cela que j’ai eu envie de les célébrer ici.

Comme à l’habitude, ma recette est 100 % végétale et ne contient donc aucun sous-produit animal. Rien de plus facile en effet que de végétaliser un sablé de noël. Il suffit de remplacer le beurre par de la margarine végétale, de trouver les proportions justes, et le tour est joué.

Ma recette est donc simplissime. En la suivant pas à pas, vous obtiendrez de délicieux petits sablés à la vanille et/ou au chocolat-cannelle, à la texture légère,   aérienne, et craquante, comme on l’attend d’un sablé, le côté « pouf-pouf » en moins.

Ces douceurs feront aussi le bonheur des plus petits, et je suis certaine que les plus grands seront très heureux de les réaliser aux côtés de leurs parents ! Réduisez la quantité de sucre,  supprimez le sel, et  vos enfants et bébés (à partir de 9 mois,) pourront aussi les déguster à l’heure du goûter, accompagnés de fruits frais.

Ces sablés peuvent également faire un joli petit cadeau gourmand, ludique et écologique pour vos hôtes ou ami(e)s.

Voici la recette!

Pour une vingtaine de petits sapins à la vanille, il vous faudra :

  • 100 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de margarine végétale
  • 50 gr de sucre de canne complet type rapadura
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 c.à.c de poudre de vanille
  • 1 c.à.s d’eau

Pour une quinzaine de petits bonhommes au chocolat et à la cannelle, il vous faudra :

  • 80 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de margarine végétale
  • 50 gr de sucre de canne complet type rapadura
  • 1 pincée de sel
  • 20 gr de cacao en poudre
  • 1/2 c.à.c de cannelle en poudre
  • 1 c.à.s d’eau

Recette :
Il s’agit maintenant du même procédé, selon que vous prépariez des sablés à la vanille, ou au chocolat et à la cannelle.

1. Pré-chauffez votre four à 180°.

2. Mettez tous vos ingrédients dans un grand saladier.

3. Pétrissez à la main jusqu’à obtenir une pâte homogène. Attention à ne pas trop travailler votre pâte afin qu’elle puisse s’étaler plus facilement. Si vous trouvez la pâte un peu sèche, ajoutez une cuillère à soupe d’eau, si au contraire elle vous semble très humide, ajoutez un peu de farine.

4. Farinez votre plan de travail propre, puis étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie que vous aurez également fariné. N’hésitez pas à tourner votre pâte régulièrement et à refariner le plan de travail afin qu’elle ne colle pas. La pâte doit être fine et avoir une épaisseur de 1 demi centimètre avant d’être découpée à l’emporte-pièce. C’est très important pour la cuisson!

5. Une fois que vous aurez obtenu l’épaisseur et la texture désirée, découpez à l’emporte pièce vos petits sapins ou bonhommes (vous pouvez choisir d’autres formes évidemment).

6. Placez délicatement vos sablés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

7. Récupérez les chutes et répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

8. Enfournez vos sablés pour 10 minutes. Vos sablés ressortiront légèrement moelleux du four. C’est normal. Ils durciront en refroidissant.

9. Une fois, et une fois seulement que vos sablés auront bien refroidis, vous pourrez les saupoudrer de sucre glace pour un joli effet de neige.

Et voilà :) Vous pouvez conserver ces sablés dans une boite hermétique ou un bocal en verre avec couvercle pendant quelques jours, mais mon petit doigt me dit qu’ils seront vite dégustés !

sablesdenoelvegan3

Je vous souhaite un très beau mois de décembre, plein de magie, de couleurs et de lumières. N’hésitez pas à me laisser un petit mot si vous passer par ici.

A très bientôt pour une recette surprise….

 

Bundtcake léger & vegan aux myrtilles sauvages.

bundcakevegan4

Le Bundt Cake, vous connaissez?

C’est un joli gâteau rétro très tendance, aux formes torsadées et rondes qui nous vient tout droit des Etats-Unis.
Le Bundt Cake est né dans les année 60, lorsque la production des « Bundt Pan », ces moules traditionnels en aluminium à la forme caractéristique, battait son plein.

Bien que le Bundt Cake soit traditionnellement un gâteau aux fruits, il n’y a aujourd’hui pas de recette officielle à suivre, et tout ou presque est possible en terme de saveurs : Bundt Cake aux fruits, à l’orange, au chocolat, au caramel….

Vous êtes libre de composer selon vos préférences, vos envies et votre créativité. Votre préparation doit néanmoins être bien humide afin que votre gâteau ne sèche pas trop rapidement.

Après ce premier essai concluant de Bundt Cake aux myrtilles, j’ai réalisé une version à tomber au cacao corsé. (voir photo ci-dessous.) Je vous en parlerai peut-être dans un prochain article, mais mon petit doigt me dit qu’une version marbrée va bientôt voir le jour…

bundtcakechocolatvegan

La plupart des Bundt Cakes sont partiellement nappés d’un glaçage. Très apprécié des anglo-saxons, le glaçage décore les gâteaux en plus de leur apporter plus de gourmandise. Cependant, si vous ne souhaitez pas alourdir vos préparations, ou que vous n’avez tout simplement pas le temps de réaliser un glaçage, vous pouvez tout aussi bien saupoudrer légèrement votre Bundt Cake de sucre glace. Vous obtiendrez ainsi un joli rendu immédiat qui ne manquera pas de faire son petit effet. Attention toutefois à garder la main légère avec le sucre glace car il s’agit de sucre raffiné…

 

bundcakevegan

Pour ma part, et pour ce premier essai de Bundt Cake, j’ai opté pour une recette plutôt aérienne aux myrtilles sauvages, et très légèrement saupoudré de sucre glace.

Vous le verrez, ce gâteau légèrement spongieux, aux saveurs sucrées/acidulées de myrtilles, s’avère être très léger et frais en bouche, idéal pour un goûter, un dessert, ou même pour le petit-déjeuner.

Vous pouvez donner à votre enfant (à partir de 9 mois) une petite part de ce gâteau pour son goûter, accompagnée d’un fruit ou d’un laitage. Mon petit de 13 mois l’a adoré et il n’a eu aucune difficulté à le manger.


On passe à la recette?

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 250 gr de yaourt au soja
  • 180 gr de sucre de canne complet (rapadura)
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de c.à.c de vanille moulue
  • 35 ml d’huile de pépin de raisin
  • 150 gr de farine de blé T55
  • Deux belles poignées de petites myrtilles sauvages (je les ai choisies surgelées et bio)
  • De l’huile pour le moule

Recette :

Pré-chauffez votre four à 180°.
Commencez par mélanger au fouet le yaourt et le sucre. Ajoutez ensuite la vanille, la poudre à lever, puis l’huile et fouettez bien. Incorporez la farine en plusieurs étapes afin de bien l’incorporer à la préparation. Enfin, ajoutez les myrtilles et donnez un tour de fouet supplémentaire.
Graissez votre moule à Bundt Cake avec de l’huile (veillez à ce que tout le moule soit bien huilé) puis faites cuire au four pour 30 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir humide mais « propre »du gâteau.

Laissez bien refroidir avant de démouler.

bundcakevegan2

Et voilà !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne dégustation.

Laissez moi un petit mot si vous avez aimé ma recette.

A très bientôt !

Emilie

Des cookies vegan moelleux, aux pépites de chocolat.

cookies3

scroll to get to the english version.

Décidément, cette semaine aura été marquée par la gourmandise sur Jardins en Fleurs !

Après mes pancakes vegan à l’açaï, je vous propose une recette délicieusement gourmande et réconfortante : des cookies vegan aux pépites de chocolat, pour fêter l’arrivée du week-end.

Ah le week-end… N’est-ce pas l’occasion idéale pour prendre le temps de cuisiner un peu, parfumer son chez-soi de douces saveurs gourmandes, et déguster ensuite, au chaud, lové(e) dans un plaid avec un bon roman et une tasse de thé brûlant, ces délicieux petits cookies ?

Vous le verrez, en plus d’être très riches en goût, ces cookies sont légèrement craquants à l’extérieur, et moelleux à souhait à l’intérieur. Un pur délice auquel il vous sera très difficile de résister.

Et comme à mon habitude, je vous propose une recette bien évidemment végétale, mais qui en plus, ne comporte ni sucre raffiné, ni cholestérol !

Pour sucrer mes cookies, j’utilise en effet du Rapadura. Le Rapadura qui n’est rien de plus  qu’un sucre de canne complet/brut et non raffiné, a l’avantage de conserver toutes ses vitamines et oligo-éléments, en plus d’apporter des saveurs légèrement caramélisées à vos préparations. Il représente donc une excellente alternative aux divers sucres industriels raffinés, néfastes pour la santé des artères et du corps en général.

L’huile de coco, que j’adore, et que j’utilise très souvent dans mes recettes, supporte très bien les cuissons à haute température, apporte de bons acides gras saturés que l’organisme ne stocke pas (ces derniers étant vite utilisés), et aurait également des vertus anti-bactériennes qui protégerait la flore intestinale.
L’huile de coco peut aussi vous servir côté salle de bain ! Comme démaquillant, huile hydratante, ou encore en masque capillaire avant le shampoing. Je vous en reparlerai dans un prochain article. Attention toutefois à la provenance et au mode de récolte choisie par la marque que vous consommez. Je vous oriente ici vers un article de One Voice au sujet de la traite des singes dans le commerce de l’huile de coco…

On passe à la recette?

cookies5
Pour 15-20 cookies, il vous faudra :
(Tous mes ingrédients sont certifiés biologiques)

  • 120 ml d’huile de coco désodorisée
  • 140 gr de rapadura
  • 60 ml de lait d’amande
  • 1/2 gousse de vanille
  • 280 gr de farine de blé T45
  • 1 c.à.c de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 1/2 c.à.c de sel fin
  • 200 gr de pépites de chocolat noir vegan

Recette :

Pré-chauffez votre four à 175°.
Dans un grand récipient, mélangez d’abord tous les ingrédients solides (sauf les pépites de chocolat).
Grattez la demi-gousse de vanille et incorporez les grains au mélange.
Faites fondre l’huile de coco et mélangez-là au lait d’amande dans un deuxième récipient.
Mélangez enfin les deux préparations, puis ajoutez les pépites de chocolat.
Malaxez jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. La pâte sera légèrement friable, c’est normal.

Disposez maintenant du papier sulfurisé sur une plaque, puis roulez des boules de pâte (l’équivalent d’une cuillère à soupe) dans vos paumes de main avant de les placer sur le papier cuisson et de les aplatir légèrement pour leur donner la forme d’un cookie.

Placez la plaque garnie de vos cookies au four et laissez cuire 10 minutes. Pas une de plus !

Laissez bien refroidir avant de vous régaler.

cookies

To end this week beautifully and make the most of this November cold and rainy atmosphere, I want to share with you a recipe I love and find oh so perfect. And that is my recipe for vegan chocolate chips cookies !

These cookies are the best I ever had. Seriously. They taste wonderful, they are moist inside and a little crispy outside. The perfect treat to have on a cold day, under a warm blanket, with a book and a cup of hot tea. If you have a cat to cuddle with, and a little fireplace at home, it will be just perfect.

I really hope you enjoy this recipe as much as I do.

For 15-20 cookies, you will need:

  • 1/2 cup coconut oil (melted)
  • 1 cup brown sugar
  • 1/4 cup almond milk
  • 1/2 vanilla bean
  • 2 cups all purpose flour
  • 1 tsp baking powder
  • 1 tsp baking soda
  • 1/2 tsp salt
  • 1 cup vegan chocolate chips

Recipe :

Pre-heat your oven 375° F.

Mix all the dry ingredients in a large bowl. (Except for the chocolate chips)
Grate the vanilla bean and add to the mixture.
Melt the coconut oil and mix with the almond milk.
Now mix all the ingredients together and add the chocolate chips.
You will get a crumbly but even mixture.
Roll balls (the size of a tbsp) in the palm of your hands and place them onto a baking sheet. Press lightly so the balls get a cookie like form and cook in the oven for 10 minutes.
Remove from the oven and let cool down before serving.

Enjoy with a glass of plant milk or a warm cup of tea !

 

Color your food ! Ma recette du pudding de chia au Moringa & Baobab de chez Aduna. Pour des matins 100% healthy.

aduna2
scroll to the end to directly get to the english recipe.

Aujourd’hui je vous ai concocté une recette originale et excellente pour la santé, à base de deux super-aliments (Le Moringa et le Baobab) qui se complètent parfaitement, et que personnellement j’adore.

L’hiver approche, et il est très important de bien s’alimenter pour apporter à son organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale et résister au froid.

Et que l’on soit ou non vegan, c’est dés le matin qu’il faut prendre soin de soi, avec des aliments énergétiques, pleins de nutriments et de vitamines, faciles à digérer et colorés. Pourquoi colorés? Parce que plus un aliment est coloré, plus il renferme d’anti-oxydants. Et puis, quoi de mieux pour le moral que de jolies couleurs à la table du petit-déjeuner?

Ça tombe bien, les poudres de Moringa et de baobab que j’utilise dans ma recette ont des couleurs magnifiques.
Mais? Moringa? Baobab? De quoi parle-t-on exactement ?
Pas d’inquiétude, je vais tout vous expliquer.

Ces super-aliments qui ne vous sont peut être pas encore familiers gagnent vraiment à être connus et intégrés dans l’alimentation tant ils sont riches en nutriments, bons pour la santé, et délicieux ! Attention toutefois à bien les choisir, car leur qualité peut varier du tout au tout en fonction des marques qui les commercialisent.

Pour ma part, ce sont les poudres de Moringa et de Baobab de chez Aduna que j’ai dans ma cuisine.
Aduna, vous savez? Les superbes packagings colorés qui renferment des poudres et barres énergétiques crues et vegan aussi saines que bonnes : Moringa, Baobab, Cacao…?

Si vous ne connaissez pas encore Aduna, alors allez vite voir leur site et penchez-vous sur leurs produits car ils sont d’une qualité rare.

Et puis tout, absolument tout chez Aduna me plait : leur gamme de super-aliments excellents pour la santé ; la démarche sociale, éthique et durable de la marque qui privilégie les petits producteurs Africains; la qualité indéniable des produits, les packagings dynamiques et très esthétiques inspirés des plus beaux motifs et textiles venus d’Afrique, la gentillesse et la disponibilité de l’équipe.

Aduna, c’est un ensemble cohérent, une identité qui correspond réellement à ses produits, une jolie marque de super-aliments en faveur des hommes et de la planète.

Et leur site internet est très bien conçu, j’adore y naviguer : Histoire de la marque, informations sur leur démarche éthique et sociale, composition des produits, bienfaits pour la santé, idées de recettes, vidéos…tout ce que l’on cherche s’y trouve.

Mais revenons à ma recette et intéressons-nous maintenant aux deux super-aliments qui la composent, le Baobab et le Moringa.

aduna4


La poudre de baobab 
Il s’agit d’un aliment 100% naturel et très sain provenant de l’arbre du même nom. Contrairement aux autres fruits, le baobab sèche naturellement sur sa branche. Il est ensuite récolté, débarrassé de sa sève et de ses graines pour être réduit en une poudre très riche en nutriments et bienfaisante que l’on incorporera à des smoothies, jus ou autres préparations.

Le baobab de chez Aduna est récolté directement depuis les petits producteurs d’Afrique rurale. Aduna encourage ainsi la production locale à échelle humaine, et se positionne en faveur d’une agriculture durable.

La poudre de baobab est une source très importante de vitamine C. La vitamine C aide à maintenir un bon système immunitaire en agissant comme un véritable booster d’énergie. Elle favorise également l’absorption du fer, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Composée de 50% de fibres, le baoab est également un des fruits les plus riches en anti-oxydants ! Et il semblerait qu’il soit également bon pour la santé de la peau !

J’aime associer ce super-aliment à la mangue ou la papaye. Son goût légèrement acidulé et citronné réveille les papilles et met irrémédiablement de bonne humeur !

La poudre de Moringa. « The Miracle Tree »
La poudre de Moringa, aussi connu sous le nom de « Miracle Tree », « L’arbre aux miracles », vient de la feuille naturellement séchée d’un des arbres les plus denses en nutriments essentiels, j’ai nommé, le Moringa.

La poudre de Moringa de chez Aduna est une excellente source de protéines, de fer, de vitamines A et K. Elle contient également 31% de fibres et s’avère être très riche en vitamine E, calcium et magnésium. Une véritable multivitamine 100% naturelle. Idéale pour la maman végane que je suis !

Une seule portion de Moringa apporte 46,8% des apports journaliers recommandés en fer, 19,1% des apports journaliers recommandés en magnésium, et 32,5% des apports journaliers recommandés en Vitamine A.

Le moringa est également très riche en antioxydants (il en contient 6x plus que les baies de Goji). Ses taux sont en effet similaires à ceux contenus dans le Thé Matcha !
Les antioxydants sont excellents pour la peau et le renouvellement cellulaire, ils bloquent littéralement l’oxydation des cellules et préviennent ainsi l’apparition des rides et le vieillissement général de la peau.

Et oui, la beauté extérieure vient avant tout de l’intérieur !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nombreux autres effets positifs de cette plante, c’est par ici.

Dans ma recette, je mélange la poudre de Moringa aux graines de chia, mais vous pouvez également l’intégrer à des jus et smoothies « green », ou encore la saupoudrer sur vos salades.

Maintenant que vous savez tout, passons à la recette  !

aduna3

Pour deux parts il vous faudra :

Pour le pudding de chia

  • 4 c.à.s de graines de chia
  • 200 ml de lait d’amande
  • 2 c.à.s rase de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de poudre de Moringa Aduna

Pour le coulis de mangue :

  • 190 gr de mangue
  • 1 trait de lait végétal ou d’eau de coco
  • 1 c.à.s de poudre de Baobab Aduna

Recette :
Versez dans un bol les graines de chia et le lait d’amande. Mélangez bien avec une fourchette de façon à ce que les graines ne s’agglomèrent pas. Ajoutez ensuite le sirop d’agave puis la poudre de Moringa et mélangez pendant plusieurs minutes à l’aide d’un mini fouet ou d’une fourchette afin que la poudre de Moringa s’intègre bien au chia. Il ne doit pas rester de poudre du tout.
Laissez reposer au frais au minimum une heure.

Préparez maintenant le coulis de baobab en mixant la mangue coupée en morceaux avec un trait de lait végétal ou d’eau de coco, et la poudre de Baobab. Quand votre coulis est prêt, réservez au frais.

Répartissez le pudding de chia de façon égale dans deux ramequins ou verres, puis ajoutez le coulis.

C’est prêt. Vous pouvez déguster ce petit pudding au petit-déjeuner, au dessert ou au goûter !

Je vous souhaite une très belle journée et vous dis à très bientôt autour d’un prochain article 100% vegan.

Emilie

 

English Recipe :

For two servings, you will need :

  • 4 tbsp chia seeds
  • 200 ml plant milk
  • 2 tbsp agave syrup
  • 1 tbsp Aduna Moringa powder
  • 190 gr mango
  • 1 dash of plant milk or coconut water
  • 1 tbsp Aduna Baobab Powder

Recipe :

Pour the chia seeds and plant milk into a bowl. Mix well with a fork so that the seeds do not clump together. Add the agave syrup and moringa powder and stirr for a few minutes until the powder is well incorporated to the milk and chia. There must be no powder left at all. So make sure you mix well enough.

Let sit for an hour at let in the fridge.

Get your mango coulis done now. Mix the mango (previously cut into pieces) with a dash of plant milk or coconut water and the Baobab powder. Once ready, put in the fridge.

Pour the chia evenly into two glasses, add the mango coulis and enjoy !

You can have this energy pudding for breakfast, dessert or as a mid-day snack !