3 gestes à adopter pour une rentrée synonyme de vitalité

C’est la rentrée !

J’espère que vous avez passé un bel été et avez pu vous ressourcer, faire le plein de vitamine D (de soleil), de promenades et baignades dynamisantes et de saines nourritures; que votre corps et votre esprit sont en forme, prêts à relever tous les challenges de cette rentrée !

Alors que l’été touche à sa fin, que les jours continuent lentement mais sûrement à raccourcir, nous sommes nombreuses.x à nous demander comment conserver le bénéfice de nos vacances et être en pleine forme pour aborder septembre.

Comment rester zen et vital.e alors que tout nous invite de nouveau à nous presser, à anticiper, à nous stresser, et à finalement ne plus nous considérer comme notre priorité numéro une?

Tout simplement, en gardant en tête que vous êtes au coeur de vos décisions et qu’il n’y a que vous qui puissiez choisir de prendre soin de vous, sinon, qui d’autre le fera?

En plus de cette évidence, qui n’en n’est peut-être pas une pour vous, j’aimerais vous partager trois gestes à adopter afin de conserver / d’accroître votre vitalité et de vous sentir tout simplement bien en cette rentrée.

1 geste à adopter : Garder le contact avec la nature.


Ce qui nous fait du bien lors de nos vacances, c’est bien souvent le contact avec la nature et les éléments. Bord de mer, montagne ou campagne ont chacun des bienfaits à nous apporter : oxygénation, mouvement, soleil, revitalisation par l’eau froide ou stimulation des sens et des muscles par la marche et la randonnée.
Si vous souhaitez rester dans vos énergies de vacances, alors restez en mouvement ! Sortez marcher, courir, randonner dés que vous le pouvez. Profitez des dernières journées ou soirées d’été pour observer la nature changeante et vous accorder à son rythme.
Sortir quotidiennement en nature est un geste santé à conserver toute sa vie pour qui souhaite jouir d’une bonne santé. Et si vous manquez de temps, c’est que vous en avez encore plus besoin !
Fixez vous un challenge raisonnable (10′ à 20′ par jour au début?) puis accroissez vos temps de sortie au fur et à mesure. Vous verrez que rapidement, vous ne pourrez plus vous passer de ce rituel.

Deuxième geste à adopter : Respirer en conscience, expirer en profondeur.


Le saviez-vous? Les animaux qui jouissent de la plus longue espérance de vie sont ceux dont le rythme cardiaque est le plus lent. Ce sont également ceux qui sont les moins stressés… Vous me voyez venir avec ma tortue!
Sans vous inviter à vivre à deux à l’heure, principe de réalité oblige, je ne peux que vous encourager à aller à contre-courant de ce que la société nous inculque en terme de vitesse, de stress et d’efficacité, et à vous prévoir des moments de respiration profonde quotidiens.
Selon le principe de la cohérence cardiaque (3 fois par jour, 6 respirations ou cycles de respiration, pendant 5 minutes), vous économiserez une énergie incroyable et permettrez à votre organisme de récupérer et de s’auto-réparer s’il en a besoin. un organisme en situation de stress ne peut pas s’auto-guérir, bien au contraire.
La cohérence cardiaque, en plus d’être apaisante et de favoriser la concentration, a également la capacité de diminuer la sécrétion du cortisol (l’hormone du stress) et d’augmenter celle de la dopamine et de la sérotonine (ces deux super hormones du plaisir et du bonheur), ce qui ne peut mener qu’à plus de vitalité et de joie !
À raison de 1 à 3 séances par jour, à votre rythme en vous concentrant sur votre expiration (celle-ci doit être plus longue que l’inspir – comptez 4 temps à l’inspiration et 6 temps à l’expiration par exemple) ou en utilisant une application dédiée (Respi Relax par exemple), vous ressentirez des bénéfices immédiats.

Troisième geste : S’hydrater suffisamment !


Au même titre qu’une bonne oxygénation, l’hydratation est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme et à l’évacuation des toxines.
Le corps humain est composé à 65% d’eau en moyenne, et ses principales fonctions peuvent rapidement pâtir d’un manque d’eau : fatigue, douleurs musculaires, perte de vitalité, ralentissement général du métabolisme, ou constipation… Dans les cas les plus graves, la déshydratation peut mener au malaise, voire au décès.
Je vous invite à commencer votre journée par ce geste, qui fera office de rituel et vous apportera une énergie insoupçonnée : au réveil et avant tout autre chose, buvez un grand verre d’eau a température ambiante !
Vous offrirez ainsi une douche intérieure à votre organisme, lui enverrez le message que la journée commence et mettrez ainsi en marche votre métabolisme. Ensuite, et pour vous assurez de boire suffisamment, vous pouvez consommez un verre de 250 ml toutes les heures, ou conserver avec vous une jolie gourde en verre ou en inox (évitez le plastique) qui vous donnera envie de boire régulièrement.
L’idéal étant de favoriser les petites gorgées tout au long de la journée et de limiter sa consommation lors des repas afin de ne pas perturber les processus digestifs.
Astuce pour savoir si vous buvez suffisamment, ni trop, ni trop peu : Observez la couleur de vos urines. Si celles-ci doivent être plutôt foncées le matin (c’est le signe que vos reins ont bien travaillé à filtrer votre sang de ses toxines la nuit), alors elles doivent éclaircir au fil de la journée sans jamais devenir transparentes. Si tel est le cas, c’est que vous buvez trop et faites travailler vos reins pour rien !
Optez pour une eau peu minéralisée au quotidien ou filtrée avec des billes de céramique, et n’hésitez pas à boire des eaux enrichies les jours de canicule ou d’activité physique modérée à intense, afin de refaire votre stock d’éléctrolytes. Un déséquilibre en électrolytes peut également être nocif à votre physiologie globale.

Ces trois gestes simples à adopter vous apporteront équilibre et vitalité, alors n’attendez plus pour sortir marcher au contact des éléments, respirer en conscience et vous hydrater avec plaisir !

À très vite pour un nouvel article consacré à la naturopathie et à la santé naturelle.
Emilie Vagner, votre naturopathe holistique.

Quand et comment prendre mes probiotiques?

Afin qu’ils soient bien assimilés et qu’ils ne se retrouvent pas au contact de l’acidité gastrique de l’estomac liée aux processus digestifs, il est préférable de prendre vos probiotiques le matin à jeun, environ 30 minutes avant le petit-déjeuner, avec un verre d’eau à température ambiante, mais surtout pas accompagnés d’une boisson chaude, au risque de détruire ces merveilleux petits organismes vivants.

Les probiotiques sont également mieux assimilés lorsque ils sont « digérés » avec des matières grasses, c’est en effet le même principe que pour la vitamine c « liposomale » ou les plantes adaptogènes.

Misez sur un petit-déjeuner riche en bonnes matières grasses (avocat, huile de lin, colza, ghee, lait végétal de cajou ou de noisettes…) après la prise de vos probiotiques, leur assimilation sera optimale !

La gémmothérapie, c’est l’art du soin par les bourgeons de plantes. Véritables concentrés de vie et de principes actifs, les bourgeons agissent sur l’organisme avec puissance et douceur, et permettent de bénéficier de la magie des plantes en toute saison et pour n’importe quelle problématique.

Laissez-moi vous présenter ma sélection des 4 bourgeons les plus efficaces pour faire le plein de vitalité, soutenir votre organisme à l’automne ou tout simplement retrouver votre énergie !

Le Cassis

Bourgeon polyvalent que j’aime particulièrement, le cassis agit comme un tonique et un anti-inflammatoire puissant grâce à son action cortisone-like. Idéal pour les personnes en convalescence ou traversant un épisode de grande fatigue.

Le Romarin

Bourgeon protecteur, draineur et réparateur du foie et de la vésicule biliaire, le romarin encourage la détoxication de l’organisme et soutient ainsi la vitalité générale. C’est également un puissant anti-oxydant qui accompagnera idéalement les plus de 40 ans ou les personnes sujettes au stress.

Le Chêne

Bourgeon très polyvalent lui aussi, le chêne accompagnera toutes les personnes faisant face à une baisse de vitalité générale pouvant se manifester par une diminution de la libido, une fatigue chronique, des troubles intestinaux, de l’hypotension ou un burn out. Attention, si vous souffrez d’hypertension, le chêne ne vous est pas recommandé !

Le Séquoia géant

Bourgeon de la sphère endocrinienne, le Séquoia géant sera d’une grande aide aux personnes épuisées, souffrant de problèmes ostéo-articulaires ou de la sphère gynécologique. Particulièrement adapté à l’andropause, il sera d’un grand soutien aux hommes mûrs.

Posologie et conseils :

Les bourgeons de plantes se présentent sous forme de flacons compte-gouttes. Une cure doit durer 3 semaines maximum, renouvelable dans l’année en fonction des besoin de la personne.
L’utilisation de la gemmothérapie ou d’un bourgeon spécifique doit rester ponctuelle afin que l’organisme ne s’y habitue pas et que les effets restent optimum.

La prise idéale se fait entre les repas, à raison de 5 gouttes trois fois par jour, directement sur la langue ou diluées dans un peu de miel ou d’eau pure.

Il existe des synergies de bourgeons toutes prêtes qui comprennent différentes espèces végétales. Les laboratoires Herbalgem et Herbiolys proposent des bourgeons de qualité, disponibles en pharmacie et boutiques biologiques.

Les femmes enceintes ne prendront que 5 gouttes par jour ou se dirigeront vers une formule à base de glycérine.

Les bourgeons cités ici ne conviennent pas aux personnes souffrant d’hypertension. En cas de doute, veillez à toujours demander l’avis d’un spécialiste.

Bonne cure à vous !