Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #6 Un porridge de printemps aux fraises et bleuets.

1porridgefruitsrougesjdf

Il y a une semaine environ, et comme pour donner à l’arrivée du Printemps un peu plus de gaieté, j’ai reçu un très joli petit panier garni de fraises et de légumes colorés de la part de La Maison Colom.

Notre partenariat autour des fruits et légumes d’exception avait commencé avec leurs produits d’hiver, (voir ma rubrique spéciale Jardins en Fleurs pour La Maison Colom ) et c’est avec enthousiasme que nous avons décidé de poursuivre ensemble cette aventure autour d’un nouveau panier de printemps, composé de fraises, et de merveilleux petits légumes dont je vous parlerai bientôt autour d’une prochaine recette.

Pour fêter l’arrivée des beaux jours et faire honneur aux petites fraises si odorantes et belles que j’ai reçues, j’ai choisi, pour cette première édition de printemps, de partager avec vous mon porridge d’avoine à l’amande et aux fruits rouges.

Le porridge est un de mes petits-déjeuners favoris, tant pour ses saveurs que pour les bienfaits qu’il apporte à l’organisme :  Gourmand et complet tout en étant très sain, il est tout simplement idéal pour qui veut prendre soin de soi dès le saut du lit sans pour autant sacrifier à la gourmandise.

Et quand vient la saison des fruits rouges, c’est un délice pour moi que de pouvoir agrémenter à nouveau mes porridges et smoothies bowls de fraises, de framboises, de myrtilles, et de graines, pour ensuite les savourer tranquillement en profitant du calme et des premières heures ensoleillées de la journée. N’est-ce pas là une façon idéale de commencer la journée? En prenant soin de soi et de son corps, avec des couleurs et des saveurs qui réveillent et régalent tous les sens?

Ici, je vous présente une version tiède du porridge, mais vous pouvez également le préparer en avance et le déguster froid, selon vos préférences.

porridgefruitsrougesjdf2

Pour un porridge, il vous faudra :
Ingrédients :

  • 30 gr de petits flocons d’avoine
  • 200 ml de lait d’amande
  • 1 c.à.c d’huile de coco
  • 2 c.à.c de sirop d’érable
  • 1 c.à.s de purée d’amandes blanches
  • 5 à 6 jolies fraises bien mûres
  • 1 poignée de bleuets (myrtilles) fraîches ou surgelées
  • 1 poignée d’amandes blanches

Recette :

  1. Dans une casserole sur feu moyen, mélangez le lait, l’huile de coco, le sirop d’érable et la purée d’amandes blanches.
  2. Lavez et coupez deux fraises en petits morceaux et ajoutez au mélange.
  3. Quand le mélange commence à frémir, versez vos flocons d’avoine en pluie tout en remuant bien pendant quelques minutes.
  4. Lorsque le porridge commence à épaissir, coupez le feu et laissez reposer quelques minutes de plus.
  5. Préparez vos fruits et vos amandes blanches.
  6. Versez le porridge tiédi dans un bol, puis ajoutez vos fruits et vos amandes.
  7. Juste avant de servir, versez un filet de lait d’amande supplémentaire sur votre porridge et additionnez d’une cuillère à soupe de purée d’amande. Vous obtiendrez ainsi une version plus crémeuse et délicieusement gourmande.

porridgefruitsrougesjdf

Voilà !
A très bientôt pour une autre recette gourmande, saine, et garantie 100% végétale !

Emilie

 

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #4. Betteraves et légumes d’hiver au thym et à l’ail.

legumesracinesfour2

J’ai le plaisir de partager avec vous aujourd’hui ma recette n°4 réalisée avec les produits de la Maison Colom, à l’occasion de notre partenariat gourmand autour de leurs fruits et légumes d’exception.

Aujourd’hui, c’est la betterave qui est à l’honneur, car j’en ai reçues de très belles dans mon panier garni. J’ai choisi de cuisiner ces betteraves de façon plutôt inhabituelle, et de les faire cuire au four accompagnées de pommes de terre, d’oignons, de gousses d’ail, de thym et d’une pointe de paprika. J’adore les légumes cuits au four et je m’en régale chaque hiver. La cuisson au four donne une texture à la fois moelleux et croquante aux légumes, et les herbes et condiments que j’utilise en plus, subliment à merveille les légumes racines les plus simples : pommes de terre, panais, carottes, choux de Bruxelles. Je crois qu’aucun d’eux n’a pas eu droit à une cuisson au four dans ma cuisine !

Quand à la betterave au four, elle est absolument divine, et je ne m’attendais vraiment pas à un tel résultat après cuisson : une betterave fondante à souhait, à la peau légèrement grillée, qui trouve parfaitement sa place aux côtés de la pomme de terre, des oignons, du thym et de l’ail, leur ajoutant une très légère note sucrée, pour un plat haut en saveurs et dont nous nous sommes régalés avec mon fiancé. J’en ai même préparé une part non salée pour mon bébé, qui a tout terminé.

Ces beaux légumes au four accompagneront à merveille des frites de polenta, un pavé de tofu grillé aux herbes ou encore une galette de céréales aux pignons de pin. Libre à vous de les déguster tels quels également, car ce plat est plutôt nourrissant !

Et en dessert, comme c’est la Saint Valentin aujourd’hui, pourquoi ne pas réaliser de jolies tartelettes aux pommes et à la crème d’amande « Bouquet de Roses »?

legumesracinesfour1

Ingrédients pour deux personnes :

  • 2 belles betteraves
  • 6-8 pommes de terre petites à moyennes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • sel et poivre
  • 5 branches de thym
  • Paprika

Recette :

  1. Faites cuire vos betteraves pendant 1h au moins à feu moyen-fort.
  2. Nettoyez vos pommes de terres et détaillez-les en morceaux réguliers.
  3. Pelez vos oignons et coupez-les en 4 quartiers.
  4. Retirez la peau des betteraves puis coupez en deux, puis en quatre, puis en quartiers de tailles assez égales, plus gros que les pommes de terre.
  5. Pré-chauffez votre four à 200°.
  6. Disposez tous vos légumes dans un plat allant au four.
  7. Ajoutez vos gousses d’ail (entières)
  8. Arrosez d’huiles d’olive, salez, poivrez et ajoutez une pointe de paprika
  9. Mélangez le tout
  10. Disposez vos branches de thym de façon à ce qu’elles ne brûlent pas pendant la cuisson, un peu cachée sous les légumes.
  11. Laissez cuire environ 25 minutes à 200° puis baissez le four à 175° pour 15-20 minutes supplémentaires. Mélangez à l’aide d’une spatule en bois à ce moment là.
  12. Surveillez bien la cuisson. Vos légumes doivent être dorés mais pas noircis.
  13. Sortez votre plat du four et disposez vos légumes dans une assiette.
  14. Bon appétit !

legumesracinesfour
J’espère que ma recette vous a plu.
A très bientôt autour d’un prochain article très gourmand.
Emilie

Mon No-milk-shake cacao-açaï & granola maison super complet.

nomilkshakevegan2

Après une nuit passée au chaud sous la couette, j’ai parfois envie pour mon petit-déjeuner, de quelque chose qui soit à la fois frais, nourrissant, bon, et joli. Ca fait beaucoup je vous le concède, mais avec un peu d’imagination, il est très facile de composer un petit-déjeuner qui réunisse tous ces critères.

Si j’aime les porridges chauds en hiver, j’aime aussi la fraîcheur d’un bon smoothie ou d’un no-milk-shake complet pour me réveiller. Un peu comme un jet d’eau bien fraîche en guise de conclusion d’une douche chaude…

Si vous avez un peu suivi mon histoire, vous savez combien je trouve vital de consacrer un peu de temps et d’attention au premier repas de la journée. Et si vous me connaissez un peu, vous n’êtes pas sans savoir que j’accorde aussi beaucoup d’importance à l’esthétique d’un plat, aussi sommaire puisse-t-il être.

Avec ce no-milk-shake cacao açaï et granola hyper complet, j’apporte à mon corps :

  • Des fibres, des sucres lents et des vitamines grâce aux fruits et aux céréales qu’il contient.
  • Des glucides complexes grâce au granola maison.
  • Des antioxydants grâce à la poudre d’açaï, aux baies et au cacao.
  • Des protéines, grâce au lait végétal, aux purées d’oléagineux, aux fruits et aux flocons d’avoine.
  • Des oméga 3 grâce aux oléagineux contenus dans le granola.
  • La juste quantité de matière grasse insaturée dont le corps a besoin via le granola cuit à l’huile de coco.
    &
  • Zéro sucre raffiné
  • Zéro cholestérol
  • Zéro matières grasses saturées

nomilkshakevegan

En plus d’être très complet et agréable à la vue, ce no-milk shake est absolument délicieux. Les fruits et l’açaï se marrient à merveille au cacao cru, et le granola ajoute une note de croustillant et de gourmandise à ce petit-déjeuner déjà très savoureux. N’ayez pas peur des bananes (au nombre de 4), elles se digèrent très facilement, et leurs calories sont rapidement consommées par le corps. Les personnes adeptes d’un régime végétaliens en consomment beaucoup et ne souffrent pas de surpoids. Notre corps a besoin de ces glucides pour fonctionner, et les bananes en sont une source idéale.

Ce no-milk shake est une petite bombe énergétique très saine, je vous le promets.
Je vous donne la recette?

Pour un no-milk shake cacao – açaï il vous faudra :
Pour le no-milk shake à l’açaï :

  • 2 bananes
  • Une belle poignée de myrtilles ou de framboises bio congelées
  • 100 ml de lait végétal
  • 2 c.à.c bombées de poudre d’açaï
  • 2 c.à.s de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de purée d’amande blanche

Pour le no-milk shake au cacao :

  • 2 bananes
  • 50 ml de lait végétal
  • 2 c.à.c de cacao cru en poudre
  • 2 c.à.s de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de purée d’amande complète

Pour le granola : Voir ma recette ici

Recette :
Pour chacun des no-milk shakes, procédez de la même manière.

  1. Mixez dans un blender l’ensemble des ingrédients indiqués, en commencant par le no-milk shake à l’açaï.
  2. Versez dans votre mason jar.
  3. Mixez les ingrédients du no-milk shake au cacao.
  4. Versez délicatement par-dessus le no-milk shake à l’açaï.
  5. Additionez de granola, de fruits supplémentaires…

C’est prêt !
Vous n’avez plus qu’à vous régalez !
Très belle journée vous.

 

Le carrot cake vegan de mes rêves. Ce jour où je me suis inspirée de Conticini pour pâtisser.

vegacarrotcakejdf5

Avant tout, laissez moi vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année 2017.
Que les jours, semaines et mois à venir soient témoins de la réalisation de tous vos projets, envies et rêves les plus chers.

J’espère que les fêtes se sont bien passées pour vous et que vous avez pu vous délecter de petits plats sans cruauté. De mon côté, notre premier Noël 100% vegan fut une réussite. Nous nous sommes régalés de préparations originales et gourmandes, et avons tous participé à faire de ce premier repas de noël 100% fait-maison et végétal, un joli moment savoureux et nutritif. Comme quoi, avec un peu de bonne volonté :)


Et si les fêtes calendaires sont terminées, l’heure de ma première recette gourmande de l’année a sonné ! Pour ouvrir le bal de mon carnet de recettes 2017, je vous propose ma  version « étoilée » du célèbre et oh so British carrot cake…

En réalité, et après avoir fait quelques recherches, j’ai cru comprendre que le carrot cake n’avait de british que son petit nom. Et s’il fait partie des gâteaux les plus consommés par nos amis les rosbeefs, ses origines semblent faire débat. Certains l’attribuent aux Suisses Allemands, d’autres affirment que le carrot cake est Suédois…le mystère reste donc entier.

Si vous aviez des sources fiables au sujet de l’histoire du carrot cake, je suis preneuse, parce que la seule chose dont je sois vraiment sûre aujourd’hui, c’est que je ne saurai jamais refuser une belle part de carrot cake vg accompagnée d’une tasse de thé. Et ça, ça ne suffit pas pour briller en société.

vegancarrotcakejdf4

Revenons à ma version « étoilée » du carrot cake. Si je vous parle d’étoiles, c’est parce que pour réaliser cette petite merveille, j’ai vu grand, très grand, et je me suis inspirée de la recette d’un chef pâtissier de rêves, le grand Philippe Conticini ! Si vous aimez la pâtisserie, vous le connaissez probablement déjà. Philippe Conticini est un chef généreux et doux, d’une gentillesse extraordinaire, et je suis très heureuse de m’être inspirée de lui pour réaliser ce carrot cake, car mon interprétation végétale est une très belle réussite. S’inspirer d’un grand chef pâtissier, ça change tout.

Comme vous l’imaginez, j’ai dû faire quelques modifications afin de faire du carrot cake de Conticini une version végane. J’ai également adapté la recette à mes goûts car je préfère les noix de pécan aux raisins secs, et si j’aime le gingembre associé au chocolat noir, je ne le visualisais pas vraiment dans un carrot cake. J’ai également choisi de remplacer la mélasse noire par du sirop d’érable, et pour finir, j’ai préféré réaliser un glaçage à l’orange plutôt que d’incorporer des zestes à ma préparation. Oh, j’ai aussi rajouté un petit peu d’ananas.
Des changements conséquents vous me direz, mais qui respectent la recette de Monsieur Conticini malgré tout.

vegancarrotcakejdf1vegancarrotcakejdf2
Au final et après un peu moins d’une heure en cuisine, j’ai obtenu un carrot cake moelleux et gourmand, aux saveurs équilibrées et de caractère. Le glaçage à l’orange fondant et sucré, donne une note d’élégance à mon gâteau, tout en lui apportant de la fraîcheur. Notez également que la texture du glacage s’accorde très harmonieusement au moelleux du gâteau et au croquant des noix de pécans. Moi j’aime quand les textures contraires se rencontrent et s’entrechoquent pour finalement se fondre ensemble et donner tout son sens au mot harmonie.

Vraiment, que vous soyez vegan ou non, si vous aimez le carrot cake ou que vous ne connaissez pas encore ce délicieux gâteau, je vous invite à essayer ma recette, et je suis certaine que vous l’adopterez car elle est tout simplement parfaite et ne demande qu’un petit peu d’application pour être réussie.

Pour un carrot cake vegan d’environ 8 belles parts, il vous faudra :

  • Un moule à cake de 25 cm de long par 8 cm de largeur et de hauteur.
  • 20 gr de margarine végétale à pâtisser (j’utilise la Vitaquell cuisine & pâtisserie)
  • 120 gr de tofu soyeux
  • 120 gr de sucre de canne blond
  • 110 gr d’huile de coco fondue
  • 20 gr de sirop d’érable
  • 1/2 c.à.c de vanille en poudre
  • 135 gr de farine de blé T45
  • 15 gr de fécule de maïs
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 c.à.c bombée de cannelle en poudre
  • 2 gr de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c de levure chimique
  • 30 gr de noix de pécan hachées grossièrement
  • 200 gr de carottes râpées et hachées très finement
  • 1 tranche d’ananas frais finement haché (optionnel)

Pour le glaçage :

  • 350 gr de sucre glace
  • 3 c.à.s de jus d’orange

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 175°C.
  2. Faites fondre la margarine et réservez.
  3. Fouettez le tofu soyeux et le sucre jusqu’à obtenir un mélange légèrement mousseux et lisse.
  4. Ajoutez la margarine fondue, le sirop d’érable, l’huile et la vanille. Mélangez.
  5. Ajoutez la farine et la fécule de maïs, le sel, la cannelle en poudre, le bicarbonate et la levure, et battez au fouet pour incorporer tous les ingrédients à la pâte.
  6. Ajoutez les noix de pécans, puis les carottes et l’ananas préalablement râpés et hachés très finemenent, et incorporez délicatement à la spatule.
  7. Huilez et farinez votre moule à cake
  8. Versez la pâte et faites cuire environ 35 minutes. Ajustez en fonction de la puissance de votre four. La lame d’un couteau doit ressortir propre de votre cake.
  9. Préparez votre glaçage : versez dans un bol les 2 c.à.s de jus d’orange et incorporez au fur et à mesure le sucre glace. Battez à la fourchette sans relâche jusqu’à obtenir un glaçage qui se tienne.
  10. Quand votre carrot cake sera bien froid (attention à bien respecter cette règle), recouvrez-le avec votre glaçage et étalez à la spatule.
  11. Décorez votre cake de quelques noix de pécans entières ou disposez sur les tranches individuelles une fois coupées, comme sur la photo.

vegancarrotcakejdf3

Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à vous régaler !
N’hésitez pas à partager ma recette si celle-ci vous plait. Et laissez moi un petit mot si vous passez par là.

Je vous souhaite encore une fois une très belle année gourmande et végétale :)

Emilie

 

Bûchettes vegan de Noël façon Mont-Blanc !

Et voilà, comme je le disais dans mon dernier article consacré aux petits sablés de Noël, Novembre s’en est allé pour laisser place au mois le plus scintillant, le plus contrasté, et le plus cocooning de tout l’hiver, j’ai nommé Décembre. Ce mois si particulier, synonyme de lumières, de plaids bien chauds, de souvenirs d’enfance, de sapins décorés, d’attente et de préparatifs, mais aussi de saveurs aussi gourmandes que réconfortantes. L’esprit de Noël n’est-il pas magique?

buchettefaconmontblanc

Cette année, nous fêterons notre premier noël vegan, et nous avons le sentiment qu’il en sera d’autant plus doux, beau et bon, car il ne sera associé à aucune souffrance animale.
Bien au contraire, il sera synonyme d’amour, de compassion et d’altruisme. Il sera synonyme aussi de créativité, de curiosité, de changement, et de gourmandise, car nous aimons les bonnes choses et n’avons pas renoncé aux plaisirs de la table, pourvu qu’ils soient doux.

Car il n’y a en effet rien de plus sacré que la vie, qu’elle soit humaine ou animale, il nous importe de la respecter, et encore plus en ces temps de fête qui, malheureusement occasionnent chaque année bien trop de souffrances barbares et inutiles aux animaux.

Et c’est dans cet esprit de bonté, de partage et de bienveillance que Natasha, du blog Echos Verts  m’a invitée à participer avec 23 autres bloggeuses vegan, à un nouvel éco-défi de noël 100% gourmand.

N’est-ce pas là une très belle initiative à l’occasion des fêtes? Personnellement, j’ai été tout de suite séduite par ce projet collaboratif, et j’espère que d’autres initiatives de ce genre verront le jour, afin d’encourager et d’aider plus de monde à adopter une alimentation végétale, ou du moins, à se laisser séduire, le temps d’un dessert, par une recette sans produits animaux.

Hier, c’est Lily Tasty qui a partagé avec nous sa bûche gourmande façon « tarte au citron meringuée ».

Et aujourd’hui, en ce beau premier dimanche de décembre c’est à mon tour de vous proposer une recette originale et végétale de bûchettes vegan façon … Mont-Blanc !

buchetteveganseule

J’ai en effet eu envie de revisiter ce classique aux saveurs hivernales et chaleureuses de vanille, meringue et crème de marrons, afin de vous en proposer une version végétale, esthétique, et légère, mais pas moins gourmande. Notez que ces bûchettes ne contiennent pas de gluten.

La base à la fois ferme et onctueuse au parfum de vanille se marie à merveille à la douceur du marron et au croquant de la meringue, pour un dessert qui fera son effet et réjouira les papilles des plus fins gourmets !

On passe à la recette?

Pour 8 bûchettes, il vous faudra :
Pour l’appareil :

  • 200 gr de noix de cajou
  • 400 ml de lait de coco en boite
  • 4 c.à.s d’eau
  • 4 c.à.s d’huile de coco
  • 4 c.à.s de sirop d’agave
  • ½ gousse de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 1 c.à.c d’agar agar

Pour les meringues :

  • Le jus d’une boite de 400 gr de pois chiche
  • 10 gr de fécule de maïs
  • 200 gr de sucre glace

Pour la crème de marrons :

  • 1 grande boite de crème de marrons

Recette :

  1. Faites tremper la veille vos noix de cajoux dans un grand volume d’eau. Retournez la boîte de lait de coco et placez-là au réfrigérateur.
  2.  Le lendemain, égouttez les noix de cajou puis récupérez la crème qui s’est formée à la surface de la boite de lait de coco.
  3. Dans une casserole, délayez l’agar agar dans un fond d’eau froide puis portez à ébullition en remuant bien.
  4. Mixez tous vos ingrédients dans un blender à haute puissance puis versez l’agar agar dans le blender pendant qu’il tourne. Vous devez obtenir une pâte homogène et lisse.
  5. Remplissez vos mini moules à bûches de cette préparation, (optez pour un moule en silicone pour mini-bûches 8,4cm x 3,4cm x 3,4cm) puis laissez prendre une heure trente, deux heures au congélateur. Conservez ensuite au réfrigérateur.
  6. Pendant ce temps, préparez vos meringues. (cette manipulation prend environ 12 min) Versez le jus de pois chiche dans un grand récipient, puis à l’aide d’un fouet électrique, faites monter le jus. Lorsque ce dernier commence à ressembler à une meringue, versez petit à petit le sucre glace préalablement mélangé à la fécule. Battez à pleine puissance jusqu’à ce que la meringue brille et vous semble ferme. Elle doit tenir si vous retournez le saladier !
  7. Lorsque votre meringue est prête, remplissez une poche à douille et composez des mini meringues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faites en assez pour décorer vos 8 bûchettes. Vous pouvez également en composer en forme de sapin ou autre s’il vous reste de la meringue. Au besoin, préparez deux plaques de cuisson.
  8. Enfournez pour 1h30 à 110°c. Puis laissez les meringues une heure de plus dans le four éteint.
  9. Lorsque vos meringues sont prêtes, sortez-les du four et laissez refroidir.
  10. Sortez vos bûchettes et démoulez-les avec précaution.
  11. Disposez dans les assiettes ou sur votre plat et décorez de vos petites meringues en alternant avec la crème aux marrons dont vous aurez rempli votre poche à douille lavée. Vous pouvez au choix garnir le dessus ou l’ensemble des bûchettes. Réservez des meringues supplémentaires pour la dégustation, et garnissez les assiettes de points de crème de marrons pour les plus gourmands.

Servez sans attendre ou conservez dans un endroit très frais et sec pas plus de 20 minutes.

 

Bonne dégustation et un très joyeux noël végétal à toutes et tous !

Retrouvez dés demain la prochaine recette de bûche végétale chez Vegan Freestyle