Un goûter tout en douceur. Nos muffins vegan coco myrtilles.

muffinscocobb

La semaine dernière, alors qu’il faisait un temps à rester chez soi, j’ai eu envie de préparer avec mon mini, des muffins aux myrtilles et à la coco.

Chaque fois que je cuisine, j’implique mon petit garçon. Cela le rend heureux, lui donne le sentiment d’être considéré comme une personne en qui sa maman a confiance, et tous ses sens sont stimulés : la vue, l’odorat, le goût et l’ouïe sont en éveil chaque fois que nous cuisinons ensemble.

Nous prenons ainsi plaisir et satisfaction à découvrir, encore et toujours, la magie du fait-maison, le bonheur de mélanger les ingrédients, de les voir s’épouser pour donner vie à une douceur sucrée qui je l’espère, marquera sa mémoire, et qu’il associera plus tard à son enfance, et au temps passé avec sa maman lorsqu’il était petit.

J’aime à penser qu’ensemble, nous fabriquons ses futures petites madeleines de Proust…

Et si je ne le laisse pas manipuler des objets dangeureux, en prenant soin de lui expliquer pourquoi à chaque fois que je lui dis « non », je l’invite à m’aider à verser la farine, à mélanger au fouet ce qu’il peut mélanger, à vider le petit sachet de poudre à lever, à appuyer sur les boutons de la balance électronique. L’éducation bienveillante que je m’applique à suivre me semble être la meilleure. Une éducation où l’on considère son enfant comme un être à part, en devenir, un futur adulte, qu’il faut respecter dans tout son être, et à qui l’on doit apprendre les choses. J’aime guider mon garçon dans ce monde immense qu’il découvre chaque jour avec un regard plus affuté que la veille.

Et je suis heureuse de le voir heureux.

Je suis heureuse de réaliser que ce qui me rend heureuse le rend heureux.

Et j’espère qu’il aimera cuisiner autant que son papa et sa maman, et qu’il continuera sur le chemin que nous lui avons fait prendre, celui d’une cuisine végétale et respectueuse, saine et gourmande, où plaisir et partage s’accordent dans la bienveillance et le respect de la vie de tous.

Mes petits muffins sont donc emplis de douceur, vous le verrez. Ils fondent en bouche tels de petits nuages furtifs, et l’acidulé de la myrtille s’accorde joliement à la douceur de la coco. Je crois que l’on ressent à la dégustation, qu’ils ont été préparés en partie par des petites mains innoncentes et fragiles.

Ils se dégusteront idéalement à l’heure du goûter, accompagnés d’un thé vert léger, près d’une fenêtre entrebaillée qui laisse passer un léger vent et le chant de quelques oiseaux heureux de l’arrivée du printemps.
muffinscocobb1

Pour une dizaine de muffins à la noix de coco et aux myrtilles, il vous faudra :
Ingrédients:

  • 130 gr de sucre de coco (ou de de canne blond)
  • 100 ml d’huile de pépin de raisin (ou toute autre huile végétale)
  • 130 ml de lait d’amande
  • 70 gr de crème de coco (j’utilise les boites de lait de coco et je prélève la crème, laissant le jus de côté)
  • 200 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 80 gr de noix de coco râpée
  • 100 gr de myrtilles (congelées)

Recette:

  1. Pré-chauffez votre for à 180°C
  2. Mélangez au fouet dans un saladier le sucre et l’huile jusqu’à obtenir un mélange mousseux
  3. Ajoutez le lait d’amande et la crème de coco, mélangez bien
  4. Petit à petit, versez la farine et la levure, et mélangez bien au fouet, toujours
  5. Ajoutez la noix de coco râpée, mélangez à nouveau
  6. Insérez de petits caissons en papier dans vos moules à muffins ou graissez légèrement vos moules (s’ils sont en silicone, passez cette étape)
  7. Versez les myrtilles et donnez un tour de cuillère en bois afin de bien les répartir dans la pâte
  8. Remplissez aux 3/4 vos moules
  9. Laissez cuire 25 à 35 minutes en surveillant bien la cuisson
  10. Lorsque le dessus des muffins vous semble légèrement doré et gonflé, insérez la pointe d’un couteau dedans. Si cette dernière en ressort « propre », alors vos muffins sont prêts.
  11. Sortez du four et laissez refroidir avant de déguster.

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne dégustation.

Publicités

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #4. Betteraves et légumes d’hiver au thym et à l’ail.

legumesracinesfour2

J’ai le plaisir de partager avec vous aujourd’hui ma recette n°4 réalisée avec les produits de la Maison Colom, à l’occasion de notre partenariat gourmand autour de leurs fruits et légumes d’exception.

Aujourd’hui, c’est la betterave qui est à l’honneur, car j’en ai reçues de très belles dans mon panier garni. J’ai choisi de cuisiner ces betteraves de façon plutôt inhabituelle, et de les faire cuire au four accompagnées de pommes de terre, d’oignons, de gousses d’ail, de thym et d’une pointe de paprika. J’adore les légumes cuits au four et je m’en régale chaque hiver. La cuisson au four donne une texture à la fois moelleux et croquante aux légumes, et les herbes et condiments que j’utilise en plus, subliment à merveille les légumes racines les plus simples : pommes de terre, panais, carottes, choux de Bruxelles. Je crois qu’aucun d’eux n’a pas eu droit à une cuisson au four dans ma cuisine !

Quand à la betterave au four, elle est absolument divine, et je ne m’attendais vraiment pas à un tel résultat après cuisson : une betterave fondante à souhait, à la peau légèrement grillée, qui trouve parfaitement sa place aux côtés de la pomme de terre, des oignons, du thym et de l’ail, leur ajoutant une très légère note sucrée, pour un plat haut en saveurs et dont nous nous sommes régalés avec mon fiancé. J’en ai même préparé une part non salée pour mon bébé, qui a tout terminé.

Ces beaux légumes au four accompagneront à merveille des frites de polenta, un pavé de tofu grillé aux herbes ou encore une galette de céréales aux pignons de pin. Libre à vous de les déguster tels quels également, car ce plat est plutôt nourrissant !

Et en dessert, comme c’est la Saint Valentin aujourd’hui, pourquoi ne pas réaliser de jolies tartelettes aux pommes et à la crème d’amande « Bouquet de Roses »?

legumesracinesfour1

Ingrédients pour deux personnes :

  • 2 belles betteraves
  • 6-8 pommes de terre petites à moyennes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • sel et poivre
  • 5 branches de thym
  • Paprika

Recette :

  1. Faites cuire vos betteraves pendant 1h au moins à feu moyen-fort.
  2. Nettoyez vos pommes de terres et détaillez-les en morceaux réguliers.
  3. Pelez vos oignons et coupez-les en 4 quartiers.
  4. Retirez la peau des betteraves puis coupez en deux, puis en quatre, puis en quartiers de tailles assez égales, plus gros que les pommes de terre.
  5. Pré-chauffez votre four à 200°.
  6. Disposez tous vos légumes dans un plat allant au four.
  7. Ajoutez vos gousses d’ail (entières)
  8. Arrosez d’huiles d’olive, salez, poivrez et ajoutez une pointe de paprika
  9. Mélangez le tout
  10. Disposez vos branches de thym de façon à ce qu’elles ne brûlent pas pendant la cuisson, un peu cachée sous les légumes.
  11. Laissez cuire environ 25 minutes à 200° puis baissez le four à 175° pour 15-20 minutes supplémentaires. Mélangez à l’aide d’une spatule en bois à ce moment là.
  12. Surveillez bien la cuisson. Vos légumes doivent être dorés mais pas noircis.
  13. Sortez votre plat du four et disposez vos légumes dans une assiette.
  14. Bon appétit !

legumesracinesfour
J’espère que ma recette vous a plu.
A très bientôt autour d’un prochain article très gourmand.
Emilie

Le golden milk, une boisson ayurvédique bienfaisante et réconfortante pour l’hiver.

goldenmilk2

Depuis environ deux mois maintenant, je bois du lait d’or plusieurs fois par semaine. Si ce n’est pas chaque jour…

J’ai découvert cette douce boisson au curcuma et à la cannelle lors de mes lectures « healthy », et j’ai tout de suite eu envie de l’essayer. Les bienfaits du golden milk semblaient si immédiats, multiples et réels que je me devais de le tester. Et puis j‘étais vraiment curieuse de voir comment ces deux épices allaient s’entendre car je n’avais jamais essayé de cuisiner ensemble le curcuma et la cannelle.

Vous vous en doutez, si je consacre un article au golden milk aujourd’hui, c’est que j’ai été littéralement séduite. Tant par son goût que par ses multiples bienfaits.

Le lait d’or est en effet bien plus qu’une boisson chaude que l’on consomme en hiver, c’est un véritable rituel ayurvédique qui apporte à l’organisme tout ce dont il a besoin pour se défendre contre les agressions extérieures subies quotidiennement. Le curcuma est un antioxydant et un anti-inflammatoire très puissant qui agit comme stimulant au niveau du système immunitaire, améliore le fonctionnement du système digestif, embellit la peau, et qui aurait une action bénéfique sur plus de 700 de nos gênes.

Lorsqu’il est associé à la cannelle, au poivre et au gingembre, le curcuma se transforme en un véritable elixir de vie que tout un chacun devrait consommer chaque jour pour se garantir une santé optimale.

goldenmilk

Personnellement, j’ai intégré cette boisson rituelle dans mon quotidien, et pour rien au monde je ne reviendrai en arrière tant cela me fait du bien. Le lait d’or, en plus d’être délicieux, est aussi apaisant et énergisant. Une vraie petite séance de yoga à siroter !

Après avoir testé plusieurs recettes, avec ou sans pâte de curcuma, avec ou sans cardamome, j’ai concocté le lait d’or qui convient le mieux à mes sens : Un lait végétal doux et riche en saveurs, qui mêle à la perfection le curcuma et la cannelle, tout en intégrant harmonieusement l’huile de coco, le poivre et le gingembre.

Si vous aimez les épices et les saveurs qui font voyager, si vous souhaitez prendre soin de vous et de votre corps et vous ouvrir à un autre type d’alimentation, alors vous ne serez pas déçus. Chaque gorgée de ce doux breuvage vous transportera vers des contrées lointaines et vous fera autant de bien qu’un beau soleil en plein hiver.

Et pourquoi ne pas intégrer cette boisson à un rituel bien-être comme une petite séance de yoga ou de méditation par exemple? Vous en retirerez ainsi un maximum de bénéfices.

goldenmilk4
Voici ma recette
Pour une tasse de golden milk, il vous faudra :

  • 250 ml de lait végétal (ici, lait de riz)
  • 1 c.à.c rase de poudre de curcuma
  • 1 c.à.c rase de cannelle moulue
  • 2 pincées de gingembre en poudre
  • 1/2 à 1 c/à.c d’huile de coco
  • 1 tour de poivrier
  • 2 c.à.s de sirop d’agave

Recette :

  1. Versez tous les ingrédients dans une casserole.
  2. Portez à feu moyen et battez continuellement au fouet de façon à bien incorporer vos épices. Attention, votre mélange ne doit en aucun cas bouillir.
  3. Quand le lait vous semble assez chaud pour être servi, retirez du feu.
  4. Filtrez à l’aide d’une petite passoire au dessus de votre tasse.
  5. Détendez-vous, laissez votre esprit vagabonder, et savourez votre boisson.

Je vous souhaite un agréable voyage des sens.
A très bientôt pour une nouvelle recette végétale.

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Bûchettes vegan de Noël façon Mont-Blanc !

Et voilà, comme je le disais dans mon dernier article consacré aux petits sablés de Noël, Novembre s’en est allé pour laisser place au mois le plus scintillant, le plus contrasté, et le plus cocooning de tout l’hiver, j’ai nommé Décembre. Ce mois si particulier, synonyme de lumières, de plaids bien chauds, de souvenirs d’enfance, de sapins décorés, d’attente et de préparatifs, mais aussi de saveurs aussi gourmandes que réconfortantes. L’esprit de Noël n’est-il pas magique?

buchettefaconmontblanc

Cette année, nous fêterons notre premier noël vegan, et nous avons le sentiment qu’il en sera d’autant plus doux, beau et bon, car il ne sera associé à aucune souffrance animale.
Bien au contraire, il sera synonyme d’amour, de compassion et d’altruisme. Il sera synonyme aussi de créativité, de curiosité, de changement, et de gourmandise, car nous aimons les bonnes choses et n’avons pas renoncé aux plaisirs de la table, pourvu qu’ils soient doux.

Car il n’y a en effet rien de plus sacré que la vie, qu’elle soit humaine ou animale, il nous importe de la respecter, et encore plus en ces temps de fête qui, malheureusement occasionnent chaque année bien trop de souffrances barbares et inutiles aux animaux.

Et c’est dans cet esprit de bonté, de partage et de bienveillance que Natasha, du blog Echos Verts  m’a invitée à participer avec 23 autres bloggeuses vegan, à un nouvel éco-défi de noël 100% gourmand.

N’est-ce pas là une très belle initiative à l’occasion des fêtes? Personnellement, j’ai été tout de suite séduite par ce projet collaboratif, et j’espère que d’autres initiatives de ce genre verront le jour, afin d’encourager et d’aider plus de monde à adopter une alimentation végétale, ou du moins, à se laisser séduire, le temps d’un dessert, par une recette sans produits animaux.

Hier, c’est Lily Tasty qui a partagé avec nous sa bûche gourmande façon « tarte au citron meringuée ».

Et aujourd’hui, en ce beau premier dimanche de décembre c’est à mon tour de vous proposer une recette originale et végétale de bûchettes vegan façon … Mont-Blanc !

buchetteveganseule

J’ai en effet eu envie de revisiter ce classique aux saveurs hivernales et chaleureuses de vanille, meringue et crème de marrons, afin de vous en proposer une version végétale, esthétique, et légère, mais pas moins gourmande. Notez que ces bûchettes ne contiennent pas de gluten.

La base à la fois ferme et onctueuse au parfum de vanille se marie à merveille à la douceur du marron et au croquant de la meringue, pour un dessert qui fera son effet et réjouira les papilles des plus fins gourmets !

On passe à la recette?

Pour 8 bûchettes, il vous faudra :
Pour l’appareil :

  • 200 gr de noix de cajou
  • 400 ml de lait de coco en boite
  • 4 c.à.s d’eau
  • 4 c.à.s d’huile de coco
  • 4 c.à.s de sirop d’agave
  • ½ gousse de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 1 c.à.c d’agar agar

Pour les meringues :

  • Le jus d’une boite de 400 gr de pois chiche
  • 10 gr de fécule de maïs
  • 200 gr de sucre glace

Pour la crème de marrons :

  • 1 grande boite de crème de marrons

Recette :

  1. Faites tremper la veille vos noix de cajoux dans un grand volume d’eau. Retournez la boîte de lait de coco et placez-là au réfrigérateur.
  2.  Le lendemain, égouttez les noix de cajou puis récupérez la crème qui s’est formée à la surface de la boite de lait de coco.
  3. Dans une casserole, délayez l’agar agar dans un fond d’eau froide puis portez à ébullition en remuant bien.
  4. Mixez tous vos ingrédients dans un blender à haute puissance puis versez l’agar agar dans le blender pendant qu’il tourne. Vous devez obtenir une pâte homogène et lisse.
  5. Remplissez vos mini moules à bûches de cette préparation, (optez pour un moule en silicone pour mini-bûches 8,4cm x 3,4cm x 3,4cm) puis laissez prendre une heure trente, deux heures au congélateur. Conservez ensuite au réfrigérateur.
  6. Pendant ce temps, préparez vos meringues. (cette manipulation prend environ 12 min) Versez le jus de pois chiche dans un grand récipient, puis à l’aide d’un fouet électrique, faites monter le jus. Lorsque ce dernier commence à ressembler à une meringue, versez petit à petit le sucre glace préalablement mélangé à la fécule. Battez à pleine puissance jusqu’à ce que la meringue brille et vous semble ferme. Elle doit tenir si vous retournez le saladier !
  7. Lorsque votre meringue est prête, remplissez une poche à douille et composez des mini meringues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faites en assez pour décorer vos 8 bûchettes. Vous pouvez également en composer en forme de sapin ou autre s’il vous reste de la meringue. Au besoin, préparez deux plaques de cuisson.
  8. Enfournez pour 1h30 à 110°c. Puis laissez les meringues une heure de plus dans le four éteint.
  9. Lorsque vos meringues sont prêtes, sortez-les du four et laissez refroidir.
  10. Sortez vos bûchettes et démoulez-les avec précaution.
  11. Disposez dans les assiettes ou sur votre plat et décorez de vos petites meringues en alternant avec la crème aux marrons dont vous aurez rempli votre poche à douille lavée. Vous pouvez au choix garnir le dessus ou l’ensemble des bûchettes. Réservez des meringues supplémentaires pour la dégustation, et garnissez les assiettes de points de crème de marrons pour les plus gourmands.

Servez sans attendre ou conservez dans un endroit très frais et sec pas plus de 20 minutes.

 

Bonne dégustation et un très joyeux noël végétal à toutes et tous !

Retrouvez dés demain la prochaine recette de bûche végétale chez Vegan Freestyle

Bundtcake léger & vegan aux myrtilles sauvages.

bundcakevegan4

Le Bundt Cake, vous connaissez?

C’est un joli gâteau rétro très tendance, aux formes torsadées et rondes qui nous vient tout droit des Etats-Unis.
Le Bundt Cake est né dans les année 60, lorsque la production des « Bundt Pan », ces moules traditionnels en aluminium à la forme caractéristique, battait son plein.

Bien que le Bundt Cake soit traditionnellement un gâteau aux fruits, il n’y a aujourd’hui pas de recette officielle à suivre, et tout ou presque est possible en terme de saveurs : Bundt Cake aux fruits, à l’orange, au chocolat, au caramel….

Vous êtes libre de composer selon vos préférences, vos envies et votre créativité. Votre préparation doit néanmoins être bien humide afin que votre gâteau ne sèche pas trop rapidement.

Après ce premier essai concluant de Bundt Cake aux myrtilles, j’ai réalisé une version à tomber au cacao corsé. (voir photo ci-dessous.) Je vous en parlerai peut-être dans un prochain article, mais mon petit doigt me dit qu’une version marbrée va bientôt voir le jour…

bundtcakechocolatvegan

La plupart des Bundt Cakes sont partiellement nappés d’un glaçage. Très apprécié des anglo-saxons, le glaçage décore les gâteaux en plus de leur apporter plus de gourmandise. Cependant, si vous ne souhaitez pas alourdir vos préparations, ou que vous n’avez tout simplement pas le temps de réaliser un glaçage, vous pouvez tout aussi bien saupoudrer légèrement votre Bundt Cake de sucre glace. Vous obtiendrez ainsi un joli rendu immédiat qui ne manquera pas de faire son petit effet. Attention toutefois à garder la main légère avec le sucre glace car il s’agit de sucre raffiné…

 

bundcakevegan

Pour ma part, et pour ce premier essai de Bundt Cake, j’ai opté pour une recette plutôt aérienne aux myrtilles sauvages, et très légèrement saupoudré de sucre glace.

Vous le verrez, ce gâteau légèrement spongieux, aux saveurs sucrées/acidulées de myrtilles, s’avère être très léger et frais en bouche, idéal pour un goûter, un dessert, ou même pour le petit-déjeuner.

Vous pouvez donner à votre enfant (à partir de 9 mois) une petite part de ce gâteau pour son goûter, accompagnée d’un fruit ou d’un laitage. Mon petit de 13 mois l’a adoré et il n’a eu aucune difficulté à le manger.


On passe à la recette?

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 250 gr de yaourt au soja
  • 180 gr de sucre de canne complet (rapadura)
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de c.à.c de vanille moulue
  • 35 ml d’huile de pépin de raisin
  • 150 gr de farine de blé T55
  • Deux belles poignées de petites myrtilles sauvages (je les ai choisies surgelées et bio)
  • De l’huile pour le moule

Recette :

Pré-chauffez votre four à 180°.
Commencez par mélanger au fouet le yaourt et le sucre. Ajoutez ensuite la vanille, la poudre à lever, puis l’huile et fouettez bien. Incorporez la farine en plusieurs étapes afin de bien l’incorporer à la préparation. Enfin, ajoutez les myrtilles et donnez un tour de fouet supplémentaire.
Graissez votre moule à Bundt Cake avec de l’huile (veillez à ce que tout le moule soit bien huilé) puis faites cuire au four pour 30 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir humide mais « propre »du gâteau.

Laissez bien refroidir avant de démouler.

bundcakevegan2

Et voilà !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne dégustation.

Laissez moi un petit mot si vous avez aimé ma recette.

A très bientôt !

Emilie

Des cookies vegan moelleux, aux pépites de chocolat.

cookies3

scroll to get to the english version.

Décidément, cette semaine aura été marquée par la gourmandise sur Jardins en Fleurs !

Après mes pancakes vegan à l’açaï, je vous propose une recette délicieusement gourmande et réconfortante : des cookies vegan aux pépites de chocolat, pour fêter l’arrivée du week-end.

Ah le week-end… N’est-ce pas l’occasion idéale pour prendre le temps de cuisiner un peu, parfumer son chez-soi de douces saveurs gourmandes, et déguster ensuite, au chaud, lové(e) dans un plaid avec un bon roman et une tasse de thé brûlant, ces délicieux petits cookies ?

Vous le verrez, en plus d’être très riches en goût, ces cookies sont légèrement craquants à l’extérieur, et moelleux à souhait à l’intérieur. Un pur délice auquel il vous sera très difficile de résister.

Et comme à mon habitude, je vous propose une recette bien évidemment végétale, mais qui en plus, ne comporte ni sucre raffiné, ni cholestérol !

Pour sucrer mes cookies, j’utilise en effet du Rapadura. Le Rapadura qui n’est rien de plus  qu’un sucre de canne complet/brut et non raffiné, a l’avantage de conserver toutes ses vitamines et oligo-éléments, en plus d’apporter des saveurs légèrement caramélisées à vos préparations. Il représente donc une excellente alternative aux divers sucres industriels raffinés, néfastes pour la santé des artères et du corps en général.

L’huile de coco, que j’adore, et que j’utilise très souvent dans mes recettes, supporte très bien les cuissons à haute température, apporte de bons acides gras saturés que l’organisme ne stocke pas (ces derniers étant vite utilisés), et aurait également des vertus anti-bactériennes qui protégerait la flore intestinale.
L’huile de coco peut aussi vous servir côté salle de bain ! Comme démaquillant, huile hydratante, ou encore en masque capillaire avant le shampoing. Je vous en reparlerai dans un prochain article. Attention toutefois à la provenance et au mode de récolte choisie par la marque que vous consommez. Je vous oriente ici vers un article de One Voice au sujet de la traite des singes dans le commerce de l’huile de coco…

On passe à la recette?

cookies5
Pour 15-20 cookies, il vous faudra :
(Tous mes ingrédients sont certifiés biologiques)

  • 120 ml d’huile de coco désodorisée
  • 140 gr de rapadura
  • 60 ml de lait d’amande
  • 1/2 gousse de vanille
  • 280 gr de farine de blé T45
  • 1 c.à.c de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 1/2 c.à.c de sel fin
  • 200 gr de pépites de chocolat noir vegan

Recette :

Pré-chauffez votre four à 175°.
Dans un grand récipient, mélangez d’abord tous les ingrédients solides (sauf les pépites de chocolat).
Grattez la demi-gousse de vanille et incorporez les grains au mélange.
Faites fondre l’huile de coco et mélangez-là au lait d’amande dans un deuxième récipient.
Mélangez enfin les deux préparations, puis ajoutez les pépites de chocolat.
Malaxez jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. La pâte sera légèrement friable, c’est normal.

Disposez maintenant du papier sulfurisé sur une plaque, puis roulez des boules de pâte (l’équivalent d’une cuillère à soupe) dans vos paumes de main avant de les placer sur le papier cuisson et de les aplatir légèrement pour leur donner la forme d’un cookie.

Placez la plaque garnie de vos cookies au four et laissez cuire 10 minutes. Pas une de plus !

Laissez bien refroidir avant de vous régaler.

cookies

To end this week beautifully and make the most of this November cold and rainy atmosphere, I want to share with you a recipe I love and find oh so perfect. And that is my recipe for vegan chocolate chips cookies !

These cookies are the best I ever had. Seriously. They taste wonderful, they are moist inside and a little crispy outside. The perfect treat to have on a cold day, under a warm blanket, with a book and a cup of hot tea. If you have a cat to cuddle with, and a little fireplace at home, it will be just perfect.

I really hope you enjoy this recipe as much as I do.

For 15-20 cookies, you will need:

  • 1/2 cup coconut oil (melted)
  • 1 cup brown sugar
  • 1/4 cup almond milk
  • 1/2 vanilla bean
  • 2 cups all purpose flour
  • 1 tsp baking powder
  • 1 tsp baking soda
  • 1/2 tsp salt
  • 1 cup vegan chocolate chips

Recipe :

Pre-heat your oven 375° F.

Mix all the dry ingredients in a large bowl. (Except for the chocolate chips)
Grate the vanilla bean and add to the mixture.
Melt the coconut oil and mix with the almond milk.
Now mix all the ingredients together and add the chocolate chips.
You will get a crumbly but even mixture.
Roll balls (the size of a tbsp) in the palm of your hands and place them onto a baking sheet. Press lightly so the balls get a cookie like form and cook in the oven for 10 minutes.
Remove from the oven and let cool down before serving.

Enjoy with a glass of plant milk or a warm cup of tea !