Un goûter tout en douceur. Nos muffins vegan coco myrtilles.

muffinscocobb

La semaine dernière, alors qu’il faisait un temps à rester chez soi, j’ai eu envie de préparer avec mon mini, des muffins aux myrtilles et à la coco.

Chaque fois que je cuisine, j’implique mon petit garçon. Cela le rend heureux, lui donne le sentiment d’être considéré comme une personne en qui sa maman a confiance, et tous ses sens sont stimulés : la vue, l’odorat, le goût et l’ouïe sont en éveil chaque fois que nous cuisinons ensemble.

Nous prenons ainsi plaisir et satisfaction à découvrir, encore et toujours, la magie du fait-maison, le bonheur de mélanger les ingrédients, de les voir s’épouser pour donner vie à une douceur sucrée qui je l’espère, marquera sa mémoire, et qu’il associera plus tard à son enfance, et au temps passé avec sa maman lorsqu’il était petit.

J’aime à penser qu’ensemble, nous fabriquons ses futures petites madeleines de Proust…

Et si je ne le laisse pas manipuler des objets dangeureux, en prenant soin de lui expliquer pourquoi à chaque fois que je lui dis « non », je l’invite à m’aider à verser la farine, à mélanger au fouet ce qu’il peut mélanger, à vider le petit sachet de poudre à lever, à appuyer sur les boutons de la balance électronique. L’éducation bienveillante que je m’applique à suivre me semble être la meilleure. Une éducation où l’on considère son enfant comme un être à part, en devenir, un futur adulte, qu’il faut respecter dans tout son être, et à qui l’on doit apprendre les choses. J’aime guider mon garçon dans ce monde immense qu’il découvre chaque jour avec un regard plus affuté que la veille.

Et je suis heureuse de le voir heureux.

Je suis heureuse de réaliser que ce qui me rend heureuse le rend heureux.

Et j’espère qu’il aimera cuisiner autant que son papa et sa maman, et qu’il continuera sur le chemin que nous lui avons fait prendre, celui d’une cuisine végétale et respectueuse, saine et gourmande, où plaisir et partage s’accordent dans la bienveillance et le respect de la vie de tous.

Mes petits muffins sont donc emplis de douceur, vous le verrez. Ils fondent en bouche tels de petits nuages furtifs, et l’acidulé de la myrtille s’accorde joliement à la douceur de la coco. Je crois que l’on ressent à la dégustation, qu’ils ont été préparés en partie par des petites mains innoncentes et fragiles.

Ils se dégusteront idéalement à l’heure du goûter, accompagnés d’un thé vert léger, près d’une fenêtre entrebaillée qui laisse passer un léger vent et le chant de quelques oiseaux heureux de l’arrivée du printemps.
muffinscocobb1

Pour une dizaine de muffins à la noix de coco et aux myrtilles, il vous faudra :
Ingrédients:

  • 130 gr de sucre de coco (ou de de canne blond)
  • 100 ml d’huile de pépin de raisin (ou toute autre huile végétale)
  • 130 ml de lait d’amande
  • 70 gr de crème de coco (j’utilise les boites de lait de coco et je prélève la crème, laissant le jus de côté)
  • 200 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 80 gr de noix de coco râpée
  • 100 gr de myrtilles (congelées)

Recette:

  1. Pré-chauffez votre for à 180°C
  2. Mélangez au fouet dans un saladier le sucre et l’huile jusqu’à obtenir un mélange mousseux
  3. Ajoutez le lait d’amande et la crème de coco, mélangez bien
  4. Petit à petit, versez la farine et la levure, et mélangez bien au fouet, toujours
  5. Ajoutez la noix de coco râpée, mélangez à nouveau
  6. Insérez de petits caissons en papier dans vos moules à muffins ou graissez légèrement vos moules (s’ils sont en silicone, passez cette étape)
  7. Versez les myrtilles et donnez un tour de cuillère en bois afin de bien les répartir dans la pâte
  8. Remplissez aux 3/4 vos moules
  9. Laissez cuire 25 à 35 minutes en surveillant bien la cuisson
  10. Lorsque le dessus des muffins vous semble légèrement doré et gonflé, insérez la pointe d’un couteau dedans. Si cette dernière en ressort « propre », alors vos muffins sont prêts.
  11. Sortez du four et laissez refroidir avant de déguster.

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne dégustation.

Publicités

Jardins en Fleurs pour La Maison Colom #7 Un déjeuner de printemps sain et haut en couleurs.

auberginestomatesjdf

L’heure de notre 7e rendez-vous autour des produits de la Maison Colom a sonné. Et c’est un déjeuner sain et savoureux que je vous invite à découvrir aujourd’hui. Composé d’aubergines cuites au four et farcies au quinoa et au boulghour, de courgettes grillées aux herbes, et d’une salade de tomates variées et spaghetti de courgettes crues, ce déjeuner saura combler les palais les plus exigeants.

Parfaitement équilibré, il fera un déjeuner healthy et original, tant pour les amateurs de nourritures végétales que pour les personnes en quête d’une alimentation plus saine et moins carnée.

saladedetomatesjdf

Salade fraîche de tomates et spaghetti de courgettes crues.
Ingrédients :

  • 3 ou 4 petites tomates colorées variées
  • 1 petites courgette
  • Quelques pousses d’alfalfa
  • Graines de chanvre
  • Huile d’olive
  • Jus de citron / vinaigre de cidre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Lavez et coupez vos tomates en quartiers de tailles égales.
  2. Passez la courgette au spiraliseur afin d’en obtenir de fines spaghetti.
  3. Composez votre assiette puis ajoutez quelques pousses d’alfalfa et graines de chanvre.
  4. Versez un filet d’huile d’olive, pressez un demi-citron frais au dessus de l’assiette, salez et poivrez.
  5. Réservez au frais.

Aubergines farçies et courgettes grillées.
Ingrédients :

  • 1 aubergine zébrée (de couleur violet et blanc, elle est plus douce et n’a pas l’amertume de l’aubergine habituelle)
  • 1 tasse d’un mélange de quinoa et boulghour
  • 1 gousse d’ail
  • 2 petites courgettes zébrées
  • Thym frais
  • Huile d’olive
  • Poivre et sel

Préparation :

  1. Lavez et coupez l’aubergine en deux dans le sens de la longueur.
  2. Quadrillez, à l’aide d’un couteau, la chaire de l’aubergine.
  3. Déposez dans un plat allant au four (quadrillage vers le haut) et arrosez d’huile d’olive. Salez et poivrez.
  4. Cuire au four à 170° pendant 50 minutes jusqu’à ce que la chaire soit bien fondante.
  5. Pendant ce temps, faites cuire votre mélange de quinoa et boulghour.
  6. Pelez votre gousse d’ail, retirez le germe et émincez menu.
  7. Egouttez le quinoa, puis versez dans un bol et ajoutez l’ail émincé. Mélangez bien.
  8. Lavez et coupez vos courgettes en fines rondelles.
  9. Versez de l’huile d’olive dans une poêle puis faite bien chauffer.
  10. Faites griller vos courgettes à feu moyen-vif jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et odorantes. Additionnez de thym frais.
  11. Une fois vos aubergines cuites, sortez les du four et grattez la chaire cuite à l’aide d’une cuillère à soupe en veillant bien à ne pas abîmer le fond.
  12. Mélangez la chaire au quinoa/boulghour puis garnissez les fonds d’aubergine de ce mélange.
  13. Garnissez votre assiette des aubergines et de la poêlée de courgettes.

auberginesgrilléesjef

J’espère que ce déjeuner vous donnera envie de passer en cuisine !
Belle semaine à vous.

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #5. Un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave 100% végétal.

beetrootcake

L’heure de notre 5e rendez-vous gourmand autour des produits d’exception de La Maison Colom a sonné !

Aujourd’hui, je vous propose de cuisiner des légumes en dessert, avec un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave, très gourmand, et entièrement végétal. Je vous avais déjà proposé un délicieux gâteau à la carotte inspiré de la recette du grand chef Philippe Conticcini. Aujourd’hui, c’est la betterave qui est en vedette à la table du dessert ! Il me restait en effet une belle betterave du panier garni d’hiver que la Maison Colom m’a fait parvenir, et plutôt qu’un plat salé ou une entrée, j’ai eu envie de réaliser un dessert ou un goûter sucré. Vous connaissez mon amour des gâteaux…

Ce gâteau « bundt » betterave & chocolat est un pur délice au bon goût de cacao corsé, et il saura régaler les plus gourmands d’entres vous.

beetrootcake3

La betterave, que l’on a très peu l’habitude de voir en dessert, apporte du moelleux et du fondant aux préparations sans oeufs ni beurre. Idéal lorsque l’on souhaite limiter ou supprimer les produits et sous-produits animaux de son alimentation. Son goût sucré permet également de limiter l’apport en sucre dans la recette originale.

L’avantage avec la cuisine végétale, c’est qu’elle vous invite sans cesse à faire appel à votre imagination et à tous vos sens afin de retrouver les textures et saveurs habituellement obtenues à l’aide de produits et sous-produits animaux… Le tofu soyeux ou la compote de pommes remplacent ainsi idéalement les oeufs, le beurre se substituera parfaitement à la margarine et aux huiles végétales. Quant aux crèmes et laits végétaux, ils ont l’avantage de ne contenir aucun cholestérol. Pour des desserts gourmands, healthy et bien plus digestes!

img_1991-copie

Passons maintenant à la recette :
Pour un gâteau bundt chocolat betterave d’environ 8 parts, il vous faudra :

  • 250 gr de betteraves cuites
  • 80 gr de sucre de canne non raffiné ou 100 gr de sucre blond de canne
  • 160 gr de tofu soyeux
  • 150 gr de margarine végétale
  • 125 gr de chocolat noir
  • 250 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de cacao brut en poudre
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • 1 pincée de fleur de sel

Recette :

  1. Faites d’abord cuire votre betterave crue pendant 1 heure. Quand la peau se décolle, c’est que la betterave est cuite.
  2. Dans un récipient, battez le tofu soyeux et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux.
  3. Faites fondre le chocolat en morceau au bain marie avec la margarine végétale.
  4. Ajoutez au mélange de sucre et tofu soyeux. Mélangez bien.
  5. Ajoutez ensuite petit à petit la farine, la poudre à lever, la vanille et le cacao.
  6. Mélangez bien pour homogénéiser le tout.
  7. Coupez la betterave en morceaux et passez au mixeur afin d’obtenir une purée de betterave.
  8. Incorporez au mélange à l’aide d’une spatule.
  9. Graissez un moule à bundt cake puis versez-y le mélange.
  10. Laissez cuire 20 à 30 minutes. La pointe d’un couteau doit en ressortir propre.
  11. Laissez tiédir avant de démouler.
  12. Une fois votre gâteau froid, agrémentez d’un glaçage ou saupoudrez de sucre glace.

Voilà !
J’espère que ce gâteau à la betterave vous donnera envie d’essayer d’intégrer des légumes à vos desserts !
Encore un grand merci à La Maison Colom pour ce partenariat.
A très bientôt.
Emilie

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #4. Betteraves et légumes d’hiver au thym et à l’ail.

legumesracinesfour2

J’ai le plaisir de partager avec vous aujourd’hui ma recette n°4 réalisée avec les produits de la Maison Colom, à l’occasion de notre partenariat gourmand autour de leurs fruits et légumes d’exception.

Aujourd’hui, c’est la betterave qui est à l’honneur, car j’en ai reçues de très belles dans mon panier garni. J’ai choisi de cuisiner ces betteraves de façon plutôt inhabituelle, et de les faire cuire au four accompagnées de pommes de terre, d’oignons, de gousses d’ail, de thym et d’une pointe de paprika. J’adore les légumes cuits au four et je m’en régale chaque hiver. La cuisson au four donne une texture à la fois moelleux et croquante aux légumes, et les herbes et condiments que j’utilise en plus, subliment à merveille les légumes racines les plus simples : pommes de terre, panais, carottes, choux de Bruxelles. Je crois qu’aucun d’eux n’a pas eu droit à une cuisson au four dans ma cuisine !

Quand à la betterave au four, elle est absolument divine, et je ne m’attendais vraiment pas à un tel résultat après cuisson : une betterave fondante à souhait, à la peau légèrement grillée, qui trouve parfaitement sa place aux côtés de la pomme de terre, des oignons, du thym et de l’ail, leur ajoutant une très légère note sucrée, pour un plat haut en saveurs et dont nous nous sommes régalés avec mon fiancé. J’en ai même préparé une part non salée pour mon bébé, qui a tout terminé.

Ces beaux légumes au four accompagneront à merveille des frites de polenta, un pavé de tofu grillé aux herbes ou encore une galette de céréales aux pignons de pin. Libre à vous de les déguster tels quels également, car ce plat est plutôt nourrissant !

Et en dessert, comme c’est la Saint Valentin aujourd’hui, pourquoi ne pas réaliser de jolies tartelettes aux pommes et à la crème d’amande « Bouquet de Roses »?

legumesracinesfour1

Ingrédients pour deux personnes :

  • 2 belles betteraves
  • 6-8 pommes de terre petites à moyennes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • sel et poivre
  • 5 branches de thym
  • Paprika

Recette :

  1. Faites cuire vos betteraves pendant 1h au moins à feu moyen-fort.
  2. Nettoyez vos pommes de terres et détaillez-les en morceaux réguliers.
  3. Pelez vos oignons et coupez-les en 4 quartiers.
  4. Retirez la peau des betteraves puis coupez en deux, puis en quatre, puis en quartiers de tailles assez égales, plus gros que les pommes de terre.
  5. Pré-chauffez votre four à 200°.
  6. Disposez tous vos légumes dans un plat allant au four.
  7. Ajoutez vos gousses d’ail (entières)
  8. Arrosez d’huiles d’olive, salez, poivrez et ajoutez une pointe de paprika
  9. Mélangez le tout
  10. Disposez vos branches de thym de façon à ce qu’elles ne brûlent pas pendant la cuisson, un peu cachée sous les légumes.
  11. Laissez cuire environ 25 minutes à 200° puis baissez le four à 175° pour 15-20 minutes supplémentaires. Mélangez à l’aide d’une spatule en bois à ce moment là.
  12. Surveillez bien la cuisson. Vos légumes doivent être dorés mais pas noircis.
  13. Sortez votre plat du four et disposez vos légumes dans une assiette.
  14. Bon appétit !

legumesracinesfour
J’espère que ma recette vous a plu.
A très bientôt autour d’un prochain article très gourmand.
Emilie

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #3. Un pudding de chia mangue & yuzu.

mangochiapudding

Pour notre troisième rendez-vous « Jardins en Fleurs pour la Maison Colom », je vous invite à découvrir une recette que j’ai beaucoup aimé réaliser, et qui a fait voyager mes papilles de la façon la plus exotique qui soit : Un pudding de chia à la mangue et au citron yuzu.

Car en plus des jolies petites pommes que vous avez pu découvrir dans ma première recette autour de la tarte façon « Bouquet de Roses », la Maison Colom a garni mon panier d’une magnifique mangue charnue et juteuse à souhait, ainsi que de jolis petits citrons yuzu aux allures de mandarines et au parfum léger d’orange et de bergamote.

J’ai tout de suite eu envie d’associer ces deux fruits car il m’a semblé que la douceur acidulée de la mangue s’accorderait à merveille avec l’exotisme discret du citron yuzu. Et comme ces deux fruits ne nécessitent pas d’être cuisinés et transformés pour être appréciés à leur juste valeur, j’ai choisi de les marrier tels quels, à un pudding de chia au lait d’amande.

Et grand bien m’en a fait car cette association autour de la graine de chia fut une réussite. En rapant un peu de zestes de yuzu et en pressant son jus sur mes petits morceaux de mangues, j’ai obtenu le twist parfait. Pour un pudding de chia à la fois doux, sucré, légèrement acidulé, et rafraîchissant à souhait.

Sachez en plus que ce petit pudding aux airs de vacances vous apportera des fibres, et beaucoup de vitamine C, en plus de donner à vos desserts lumière et joie de vivre.
mangochiapudding2
La recette.
Pour un  pudding de chia mangue & yuzu, il vous faudra :

  • 2 c.à.s de graines de chia
  • 230 ml de lait d’amande
  • 2 c.à.s de sirop d’agave
  • 1/2 mangue mûre et charnue
  • 2 citrons yuzu
  • 1 c.à.c de sirop d’érable

Recette :

  1. Dans un bol de taille moyenne, versez vos graines de chia ainsi que le lait et le sirop d’agave.
  2. Battez quelques minutes à la fourchette ou au fouet pour que les graines commencent à gonfler sans s’agglomérer entre elles.
  3. Gardez au frais au minimum une heure.
  4. Préparez des petits dés de mangues et pressez le jus du citron yuzu dessus. Additionnez de sirop d’érable.
  5. Versez en alternant la préparation de chia et les dés de mangue de façon à ce que votre contenant soit garni harmonieusement.
  6. Additionnez de morceaux de mangues sur le dessus.
  7. Rapez enfin un peu de zeste de citron yuzu
  8. Régalez-vous !

puddingchiamangoyuzu

J’espère que ma recette vous a plu !
N’hésitez pas à me laisser un petit mot, et à partager si mes articles vous plaisent :)
A très bientôt pour de nouvelles gourmandises autour des merveilleux produits de La Maison Colom !

Emilie

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #2 Un carpaccio de radis « red meat » pour une entrée fraîche et colorée.

redmeatcarpaccio

Dans mon dernier article, je vous présentais mon joli partenariat avec La Maison Colom, autour de leurs fruits et légumes d’exception.
Partenariat dont je suis très heureuse, car il me permet de découvrir et de cuisiner des produits d’une qualité exceptionnelle.

Pour pour ouvrir le bal de ma nouvelle rubrique « Jardins en Fleurs pour La Maison Colom », j’ai choisi de faire honneur aux petites pommes bio que j’ai reçues en début de semaine, avec des tartelettes aux pommes et crème d’amande façon « Bouquet de Roses » d’Alain Passard.

Aujourd’hui, et dans la continuité de ce merveilleux partenariat, j’aimerais vous proposer une petite entrée fraîche et de saison, autour du radis « red meat ».

redmeat2

Le radis « red meat » est une variété de radis venue d’Asie, aux saveurs très douces et légèrement sucrées, (proches du radis noir) et aux couleurs magnifiques : vert pastel à l’extérieur, et rose fuchsia à l’intérieur. Un véritable petit poème de couleurs printanières qui se dégustera aussi bien en condiment, qu’en carpaccio, ou encore finement râpé dans une salade.

Cette variété de radis aux couleurs acidulées, est très riche en vitamine C, en fibres et en amylase, favorisant ainsi une digestion optimale. Si vous souhaitez alléger votre organisme et lui offrir une petite cure « détox » et colorée, alors cette entrée est pour vous !

redmeat

Ma recette est simplissime, vous le verrez, et cette petite entrée égayera vos repas en plus de ravir tous vos sens. Et pour un repas 100% équilibré et végétal, vous pouvez associer ce carpaccio à un taboulé de boulghour aux raisins secs et aux pois chiche.

Une belle idée haute en couleurs et très fraîche, à déguster à la maison ou au travail.

Pour un carpaccio de radis red meat, il vous faudra :

  • 2 radis red meat de taille moyenne
  • Huile de pépins de raisin
  • Vinaigre de cidre
  • Sel et poivre
  • Graines de sésame
  • Graines de courges
  • Herbes aromatiques
  • 1 belle tranche de pain complet
  • Margarine végétale sans huile de palme
  • Fleur de sel

Préparation :

  1. Lavez et rapez les radis.
  2. A l’aide d’une mandoline ou d’un couteau bien aiguisé, détaillez des tranches de radis pour composer votre carpaccio.
  3. Répartissez dans une assiette, puis assaisonnez de deux c.à.s d’huile et d’une c.à.s de vinaigre de cidre.
  4. Ajoutez une pincée de sel, et un tour de moulin à poivre.
  5. Parsemez de graines de courges et de sésame.
  6. Disposez vos herbes aromatiques.
  7. Faites griller une belle tranche de pain, puis « beurrez » à la margarine végétale et salez très légèrement à la fleur de sel (optionnel)
  8. Dégustez.

Voilà pour cette deuxième recette  avec les délicieux légumes de la Maison Colom.

A très bientôt pour une prochaine recette !

 

Jardins en Fleurs pour la Maison Colom. #1 Mes tartelettes aux pommes et à la crème d’amande façon « Bouquet de Roses » d’Alain Passard.

tartepommejardinderoses5
Mes tartelettes aux pommes et à la crème d’amande façon « Bouquet de Roses »

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un merveilleux partenariat qui vient juste de voir le jour entre La Maison Colom & Jardins en Fleurs.

Si vous ne connaissez pas la Maison Colom, sachez qu’il s’agit d’un des fournisseurs en fruits et légumes d’exception des plus grands chefs et établissements étoilés de France. Parmi les plus prestigieux clients de la Maison, on compte par exemple La Pâtisserie des Rêves, Le Bristol, Le Meurice, ou encore Pierre Hermé… Vous l’aurez compris, les fruits et légumes des potagers et vergers sélectionnés par la Maison Colom sont exceptionnels.

Quand la Maison Colom m’a contactée il y a quelques semaines afin de me proposer de composer des recettes avec leurs produits d’excellence, mon petit coeur n’a fait qu’un tour, et j’ai tout de suite accepté leur offre. Après quelques semaines, j’ai reçu chez moi un très joli panier garni de fruits et légumes sélectionnés avec le plus grand soin par la Maison. Quel ravissement que de recevoir chez soi, des produits d’une si grande qualité !

Pour faire honneur à ce partenariat de rêve, j’ai ouvert une nouvelle rubrique « Jardins en Fleurs pour la Maison Colom » où je publierai au fil des semaines les petits plats et desserts que leurs produits d’exception m’ont inspirés.

En guise d’introduction à cette rubrique, et parce que dans mon panier garni se trouvaient de très jolies petites pommes bio auxquelles j’ai tout de suite eu envie de faire honneur, j’aimerais partager avec vous ma recette des tartelettes aux pommes et à la crème d’amande, façon « Bouquet de Roses », pour lesquelles je me suis inspirée directement du grand chef étoilé Alain Passard.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de ce dessert si bucolique et romantique, vous pouvez visionner ce petit film où le chef du restaurant étoilé L’Arpège, nous raconte comment l’idée de sa « Tarte Bouquet de Roses » est née.

tartepommesjardinsderoses2

Vous l’imaginez, j’ai été littéralement séduite par ce petit bijou de gourmandise qui représente tout ce que j’aime : un dessert féminin, esthétique, et inspiré de la nature…  Je n’ai en effet pas choisi d’appeler mon site de recettes végétales « Jardins en Fleurs » par hasard, et je suis toujours charmée par le côté poétique et la délicatesse que peuvent revêtir certains plats.

Et c’est tout naturellement que j’ai choisi de composer ma version végétale des tartelettes « Bouquet de Roses » d’Alain Passard.

J’ai préparé une base de pâte sans beurre ni oeuf pour mes fonds de tarte, que j’ai ensuite garnis d’une crème d’amande maison, faite de poudre d’amande, de sucre blond, de margarine végétale, de vanille et de fleur de sel. J’ai ensuite préparé mes roses de pomme et les ai délicatement disposées sur la crème d’amande.

Pour finir et avant cuisson, j’ai déposé quelques petits morceaux de beurre de cacao sur mes roses que j’ai saupoudrées de sucre blond. Après une cuisson d’environ vingt minutes, j’ai obtenu de délicieuses et très jolies tartelettes façon « Bouquet de Roses » dont nous nous sommes régalés avec mon fiancé.

Ces tartelettes seront d’ailleurs une très jolie façon d’offrir des fleurs à la personne que vous aimez à l’heure du dessert, le 14 février…et sans épines aucune.

tartepommesjardinderoses6
Passons maintenant à la recette.
Pour deux tartelettes aux pommes et à la crème d’amande façon « Bouquet de Roses », il vous faudra :

Pour la pâte :

  • 100 gr de farine type T45
  • 50 gr de margarine pommade
  • 20 gr de sucre glace
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 pointe de couteau de vanille moulue
  • 1 c.à.s d’eau

Pour la crème d’amande :

  • 60 gr de poudre d’amande
  • 45 gr de sucre blond
  • 35 gr de margarine fondue
  • 1 c.à.s de purée d’amande blanche

Pour les roses :

  • 4-5 pommes rouges de taille petite à moyenne.
  • De l’eau
  • Du jus de citron
  • Beurre de cacao
  • Sucre blond

Recette :

Pré-chauffez votre four à 180°.
Positionnez la grille de cuisson un cran en dessous du milieu de votre four.

  1. Préparez d’abord votre pâte en mélangeant intimement dans un grand récipient farine, sucre, margarine pommade, sel, vanille et eau.
  2. Formez une boule, et laissez reposer dans un bol recouvert d’un torchon.
  3. Préparez ensuite votre crème d’amande en mélangeant bien tous les ingrédients sus-cités à l’aide d’une fourchette ou d’un petit fouet. Réservez.
  4. Pour la préparation des roses, lavez vos pommes, retirez les trognons puis coupez les pommes en deux.
  5. A l’aide d’un couteau bien aiguisé ou d’une mandoline, détaillez de fines tranches de pomme bien régulières que vous laisserez tremper dans un grand récipient d’eau citronnée afin qu’elles ne noircissent pas.
  6. Quand vos pétales de pommes sont prêtes, faites chauffer de l’eau dans une grande casserole et faites-les cuire deux trois minutes.
  7. Sortez vos pétales à l’aide d’un écumoir et laissez tempérer sur une planche, bien à plat.
  8. Saupoudrez maintenant votre plan de travail de farine et étalez la pâte à l’aide d’un rouleau fariné.
  9. Chemisez vos deux petits moules à tarte avec la pâte, appuyez bien sur les bords, et piquez vos fonds à l’aide d’une fourchette pour que l’air puisse s’échapper.
  10. Mélangez votre crème d’amande une dernière fois puis garnissez-en vos fonds de tarte.
  11. Préparez maintenant vos roses. Attention, cette manipulation requiert patience et application.
  12. Placez vos pétales de gauche à droite dans le sens de la longueur (à l’horizontale) de façon à ce qu’ils se chevauchent au 1/3. Vous devez obtenir une bande régulière d’environ 6 pétales.
  13. Roulez délicatement de la gauche vers la droite afin de composer la rose, puis déposez-là sur la crème d’amande en appuyant légèrement de façon à bien l’intégrer dans la tartelette.
  14. Vous pouvez ajouter des pétales pour des roses plus ou moins grandes.
  15. Répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de pétales.
  16. Garnissez de petits morceaux de beurre de cacao.
  17. Saupoudrez un peu de sucre blond.
  18. Mettez au four pour une vingtaine de minutes.
  19. Laissez refroidir, démoulez vos tartelettes, saupoudrez de sucre glace si vous le souhaitez et régalez vous.
tartepommejardinderoses
Après cuisson

Je vous souhaite une très belle dégustation et j’espère que vous me suivrez dans cette aventure « Jardins en Fleurs pour la Maison Colom ».

N’hésitez pas à me montrer vos photos ou à me laisser un petit mot si vous réalisez ma recette.

Très belle journée à vous.

Emilie