Des crêpes sans lactose et sans oeufs, aux pommes caramélisées, myrtilles bio et amandes dorées.

crepesvegan4

Et voilà, Janvier s’en est allé…

Et c’est avec des crêpes que nous fêtons l’arrivée du mois de février.
Comme s’il fallait un prétexte à la gourmandise…
Tout ceci me réjouit car, petit à petit, nous nous éloignons de l’hiver pour nous rapprocher de ma saison préférée… Le printemps… saison de transition et de renouveau, où l’on se sent comme renaître à la vie, plus léger, et encore plus vivant..

Les crêpes que je vous propose aujourd’hui sont, d’une certaine manière, un prélude au printemps. Mon prélude à cette saison, que chaque année j’attends avec un peu plus d’impatience.

Pour célébrer le printemps qui n’est pas encore là, j’ai garni mes crêpes de pommes caramélisées et de myrtilles, ainsi que d’amandes effilées légèrement dorées. J’ai voulu des crêpes colorées et fruitées, légères et gourmandes, pour sortir un peu de la lourdeur des plats hivernaux que je délaisse, petit à petit, pour me concentrer sur les nouveaux produits de la saison qui approche.

Les crêpes en elle-mêmes sont assez simples à réaliser. Etant un peu prise par le temps pour me lancer dans des essais en cuisine, je me suis directement inspirée de la recette d’Ophélie Véron (Antigone XXI) car elle me semblait cohérente et vraiment simple. Il ne faut rien d’autre que de la farine, de la maïzena, du lait végétal, de l’huile, un peu de sucre, une pincée de sel, et une pointe de vanille moulue pour réaliser environ 8 belles crêpes. Rien de très compliqué donc. Vous verrez qu’il n’y a besoin, ni de lait de vache, ni d’oeufs de poule pour faire sauter de jolies crêpes et s’en régaler ensuite.

crepesvegan

Concernant la garniture, comme je le disais, j’ai voulu de la fraîcheur et des fruits sans pour autant sacrifier à mes envies gourmandes. Et pour donner à la pomme une texture caramélisée et fondante, c’est un jeu d’enfant : munissez-vous d’une poêle, faites chauffer de l’huile de coco, versez vos dés de pommes, arrosez de sirop d’érable ou de sucre de canne blond, d’un filet de jus de citron et d’une pincée de fleur de sel, et laissez la magie opérer tout en faisant « sauter » vos dés de pommes afin qu’ils dorent tous uniformément.

Une fois que les dés de pommes sont bien caramélisés, réservez dans un bol et ajoutez les myrtilles. Un tour de cuillère et l’on obtient un mélange pommes myrtilles fondant à tomber.

Et pour qu’un festival de textures puisse opérer à l’heure de la dégustation, quoi de mieux que des amandes effilées légèrement dorées pour agrémenter nos crêpes pommes myrtilles d’une note croquante ?

Encore une fois, rien de plus simple. Il suffit en effet de faire revenir les amandes dans une poêle bien chaude et non huilée pendant une ou deux minutes. Attention à bien surveiller la cuisson et à ne pas laisser brûler les amandes. Il faut remuer sans cesse la poêle afin d’obtenir des amandes effilées dorées à souhait.

J’ai tout dit? Vous connaissez presque toute la recette !?
Et non, il reste encore quelques subtilités à découvrir….
Passons à la recette.

crepesvegan3

Pour réaliser 8 belles crêpes vegan pommes myrtilles amande, il vous faudra :

  • 200 gr de farine de blé
  • 50 gr de maïzena
  • 10 gr de sucre de canne blond
  • 1 c.à.s d’huile de pépin de raisin, de coco ou autre huile végétale
  • 520 ml de lait végétal
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 pointe de couteau de vanille moulue
  • 1 c.à.c de jus de citron

Recette :

  1. Dans un grand saladier versez la farine, la maïzena, le sucre, le sel et la vanille. mélangez bien.
  2. Ajoutez ensuite l’huile végétale ainsi que le lait et battez au fouet jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène.
  3. Faites chauffer un tout petit peu d’huile dans une grande poêle.
  4. Quand votre poêle semble bien chaude, versez le contenu d’une louche de pâte à crêpes et faites tourner la poêle pour bien répartir la pâte partout.
  5. Laissez cuire quelques minutes puis décoller délicatement les bords de la crêpe à l’aide d’une spatule afin qu’elle n’attache pas quand vous la ferez sauter.
  6. Retournez la crêpe
  7. Laissez cuire quelques minutes de plus
  8. Réservez dans une assiette et recouvrez d’aluminium afin que vos crêpes ne sèchent pas.
  9. Répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de pâte.

Pour la garniture de deux crêpes*, il vous faudra :
Je vous propose ces proportions car vous aurez probablement envie de varier les plaisirs et de tester d’autres garnitures. Si tel n’est pas le cas, à vous de doubler ou de quadrupler les proportions.

  • 2 pommes de type Golden
  • De l’huile de coco ou autre huile végétale
  • Du sirop d’érable
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 filet de jus de citron
  • Une belle poignée de myrtilles bio congelées

Préparation :

  1. Epluchez et détaillez vos pommes en petits dés.
  2. Faites chauffer 2 c.à.s d’huile dans une poêle puis ajoutez vos dés de pomme.
  3. Arrosez de sirop d’érable et laissez cuire tout en mélangeant régulièrement.
  4. Ajoutez une pincée de sel et un filet de jus de citron, mélangez bien.
  5. Quand vos pommes commencent à dorer, c’est qu’elles sont prêtes.
  6. Réservez et ajoutez vos myrtilles. Mélangez.
  7. Faites torréfier vos amandes effilées dans une poêle chaude quelques minutes. Réservez.

Garnissage :

  1. Prenez une crêpe et pliez là en deux.
  2. Garnissez de vos fruits, ajoutez des amandes torréfiées, puis repliez encore une fois la crêpe.
  3. Décorez d’amandes torréfiées.
  4. Vous pouvez également ajouter un filet de sirop d’érable supplémentaire ou du jus de pomme concentré pour encore plus de gourmandise.

Et voilà !

Si vous souhaitez d’autres idées pour garnir vos crêpes, vous pouvez opter pour :

  • Noix de coco & zestes de citron vert + sirop d’agave
  • Nutella vegan (mélangez de la purée de noisette à un peu de poudre de cacao brut, délayez avec un peu de lait végétal et le tour est joué)
  • Chocolat fondu & amandes effilées
  • Framboises en compotée & pépites de chocolat
  • Quartiers de pomme fondante & chocolat noir fondu
  • Beurre de cacahuète & tranches de pommes crues
  • Confiture diverses
  • Fruits séchés réduits en compote (figues mixées avec un peu d’eau tiède par exemple)
  • Caramel maison sans beurre (utilisez de la margarine végétale et salez à la fleur de sel)
  • Caramel de dattes (mixez des dattes préalablement trempées dans l’eau, ajoutez un peu de lait végétal)
  • Mangues caramélisées & chips de coco

…. Les possibilités sont infinies !

Je vous souhaite une délicieuse chandeleur et j’espère que vous avez aimé mon article !

A très bientôt.

Publicités

Histoire et recette des mendiants de noël au chocolat noir.

mendiantsnoel5

Avant de parler petites noix & paprika, j’aimerais vous compter l’histoire des mendiants au chocolat. Promis, je m’efforcerai d’être brève. Néanmoins, il me semble important de s’intéresser un minimum aux origines des desserts et mignardises dont nous nous délectons. N’est-ce pas là faire preuve d’élégance et de savoir-vivre que d’être capable de parler doctement à nos convives des douceurs partagées à leurs côtés?

Si je suis passionnée de cuisine végétale, je suis également très curieuse, et j’aime m’enrichir de nouvelles connaissances afin d’avoir une vision globale, dynamique et intelligente de ce que je fais.

En réalisant mes mendiants, je me suis demandée quelle histoire pouvait bien se cacher derrière ces petites gourmandises à la fois si sobres et gourmandes, et au nom si peu attrayant.

Je vous le concède, les mendiants que je vous présente aujourd’hui ne sauraient être qualifiés de sobres. Mais c’est ainsi que je les aime, festifs et colorés, voire même un peu décadents. Assez éloignés en somme, de leurs origines provençales & moyenâgeuses…

mendiantsnoel6

mendiantsnoel4

Car les mendiants font en effet partie de la tradition provençale de Noël du « gros souper » servi le 24 Décembre avant la messe.
Ce « gros souper », qui n’en est pas un, suit des règles aussi strictes que symboliques : trois nappes blanches pour la Trinité (le Père, le Fils, et le Saint Esprit) –  trois chandeliers blancs allumés, trois soucoupes de blé germé de la Sainte Barbe. Composé de sept plats maigres, en souvenirs des 7 douleurs de Marie, et de 13 desserts représentant la Cène des douze apôtres réunis autour de Jésus, ce gros souper compte parmi les repas les plus importants de l’année dans la tradition provençale.

Parmi les treize desserts sus-mentionnés se trouvent les quatre fruits secs de nos fameux mendiants au chocolat : La figue de Provence, le raisin de Malaga, l’amande et la noisette, aussi connue sous le joli nom d’aveline.
Chacun de ces
 fruits représente un des quatre ordres mendiants de l’église du Moyen-Age.
Vous vous demandez probablement ce que peut bien être un ordre mendiant. C’est un ordre religieux qui dépend exclusivement de la charité pour vivre, et qui se consacre ainsi pleinement à sa dévotion religieuse. Parmi ces différents ordres datant du XIIe siècle, et représentés parmi les treize desserts, on retrouve :

Les Franciscains. Vêtus de longues tuniques à capuches brunes, ils sont représentés par le raisin de Malaga.
Les Carmes. Vêtus d’une robe marron, ils sont représentés par les avelines, ou noisettes.
Les Dominicains. Vêtus de blanc, ils sont représentés par les amandes.
Les Augustins. Vêtus de pourpre, ils sont représentés par la figue de Provence.

Voilà pourquoi nos mendiants portent ce nom. Je n’aurais jamais imaginé qu’une petite mignardise puisse être à ce point spirituelle et remplie de symboles !

Maintenant que vous avez de quoi briller à table le soir du 24, nous pouvons passer à la recette. Comme vous l’avez sûrement deviné, je n’ai absolument pas respecté la tradition, et seul l’ordre des Dominicains est représenté sur mes mendiants. La seule raison à cela est d’ordre gustative car j’adore les amandes et ne me soucie guère de religion.

Libre à vous de choisir les fruits secs qui garniront vos galets chocolatés, et s’il vous tient à coeur d’être fidèle à la tradition, alors vous connaissez déjà les ingrédients représentatifs des quatre ordres mendiants.
Sachez en outre que je vous fais une fleur car vous n’aurez pas à tempérer votre chocolat ! Il n’en sera cependant pas moins joli, c’est promis.

mendiantsnoel3

Ma recette des mendiants de Noël au chocolat noir.
Pour une trentaine de mendiants, il vous faudra :

  • 200 gr de bon chocolat noir (sans lait ni beurre)
  • Une poignée de noix de cajou torréfiées
  • Une poignée d’amandes
  • Une poignée de noix
  • Quelques morceaux de gingembre confits
  • Une poignée de cranberries séchées
  • Une poignée d’abricots secs
  • Des graines de sésame
  • Paprika, piment d’espelette…

Recette :

  1. Préparez d’abord vos fruits secs et confits en les répartissant au choix, dans de petits ramequins, ou en les disposant sur une planche. Le principe étant de les avoir à portée de main lorsque le chocolat sera fondu.
  2. Préparez ensuite une feuille de papier cuisson sur une plaque bien lisse ou sur un plan de travail (à côté d’une fenêtre de préférence, car il vous faudra laisser vos mendiants se solidifier dans un endroit aéré et frais, mais surtout pas trop froid).
  3. Cassez le chocolat en petits morceaux et faites-le fondre doucement au bain-marie en prenant soin de mélanger sans relâche avec une spatule afin que le chocolat ne durcisse pas.
  4. Une fois le chocolat lisse et fondu, ôtez la casserole du feu et placez-là à côté de votre espace de travail. Laissez le bol dans la casserole afin que le chocolat reste chaud et malléable, et veillez à ne pas vous brûler.
  5. A l’aide d’une petite cuillère, prélevez un peu de chocolat, déposez le sur le papier sulfurisé puis aplatissez en rond avec le dos de la cuillère afin de créer des petits disques. Commencez par deux ou trois disques ni trop fins, ni trop épais.
  6. Disposez les fruits secs et confits comme il vous plaît, et répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de chocolat.
  7. Laissez vos mendiants refroidir et se solidifier au frais environ une heure (à côté d’une fenêtre légèrement entrebaillée par exemple)
  8. Vos mendiants sont prêts ! Vous pouvez les conserver plusieurs semaines (mais je doute que vous n’y parveniez) dans une boite en métal ou un bocal en verre, à l’abri de la lumière, et à température ambiante (si toutefois vous ne vivez pas à Hawaï ou en Alaska).

Voilà.
J’espère que mon article et ma recette vous ont plu !
A très bientôt.
Emilie

 

 

Bundtcake léger & vegan aux myrtilles sauvages.

bundcakevegan4

Le Bundt Cake, vous connaissez?

C’est un joli gâteau rétro très tendance, aux formes torsadées et rondes qui nous vient tout droit des Etats-Unis.
Le Bundt Cake est né dans les année 60, lorsque la production des « Bundt Pan », ces moules traditionnels en aluminium à la forme caractéristique, battait son plein.

Bien que le Bundt Cake soit traditionnellement un gâteau aux fruits, il n’y a aujourd’hui pas de recette officielle à suivre, et tout ou presque est possible en terme de saveurs : Bundt Cake aux fruits, à l’orange, au chocolat, au caramel….

Vous êtes libre de composer selon vos préférences, vos envies et votre créativité. Votre préparation doit néanmoins être bien humide afin que votre gâteau ne sèche pas trop rapidement.

Après ce premier essai concluant de Bundt Cake aux myrtilles, j’ai réalisé une version à tomber au cacao corsé. (voir photo ci-dessous.) Je vous en parlerai peut-être dans un prochain article, mais mon petit doigt me dit qu’une version marbrée va bientôt voir le jour…

bundtcakechocolatvegan

La plupart des Bundt Cakes sont partiellement nappés d’un glaçage. Très apprécié des anglo-saxons, le glaçage décore les gâteaux en plus de leur apporter plus de gourmandise. Cependant, si vous ne souhaitez pas alourdir vos préparations, ou que vous n’avez tout simplement pas le temps de réaliser un glaçage, vous pouvez tout aussi bien saupoudrer légèrement votre Bundt Cake de sucre glace. Vous obtiendrez ainsi un joli rendu immédiat qui ne manquera pas de faire son petit effet. Attention toutefois à garder la main légère avec le sucre glace car il s’agit de sucre raffiné…

 

bundcakevegan

Pour ma part, et pour ce premier essai de Bundt Cake, j’ai opté pour une recette plutôt aérienne aux myrtilles sauvages, et très légèrement saupoudré de sucre glace.

Vous le verrez, ce gâteau légèrement spongieux, aux saveurs sucrées/acidulées de myrtilles, s’avère être très léger et frais en bouche, idéal pour un goûter, un dessert, ou même pour le petit-déjeuner.

Vous pouvez donner à votre enfant (à partir de 9 mois) une petite part de ce gâteau pour son goûter, accompagnée d’un fruit ou d’un laitage. Mon petit de 13 mois l’a adoré et il n’a eu aucune difficulté à le manger.


On passe à la recette?

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 250 gr de yaourt au soja
  • 180 gr de sucre de canne complet (rapadura)
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de c.à.c de vanille moulue
  • 35 ml d’huile de pépin de raisin
  • 150 gr de farine de blé T55
  • Deux belles poignées de petites myrtilles sauvages (je les ai choisies surgelées et bio)
  • De l’huile pour le moule

Recette :

Pré-chauffez votre four à 180°.
Commencez par mélanger au fouet le yaourt et le sucre. Ajoutez ensuite la vanille, la poudre à lever, puis l’huile et fouettez bien. Incorporez la farine en plusieurs étapes afin de bien l’incorporer à la préparation. Enfin, ajoutez les myrtilles et donnez un tour de fouet supplémentaire.
Graissez votre moule à Bundt Cake avec de l’huile (veillez à ce que tout le moule soit bien huilé) puis faites cuire au four pour 30 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir humide mais « propre »du gâteau.

Laissez bien refroidir avant de démouler.

bundcakevegan2

Et voilà !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne dégustation.

Laissez moi un petit mot si vous avez aimé ma recette.

A très bientôt !

Emilie

Ma recette de pancakes vegan à l’açaï.

pancakesacai4

english version recipe at the bottom end.

Le froid est là, les jours ont raccourci, pas de doute, l’hiver approche !

En ce mois de Novembre tout gris et humide, j’aimerais partager avec vous une recette  aussi délicieuse que réconfortante pour vous régaler autour d’un goûter ou d’un brunch dominical, à l’abri du froid et de la pluie.

Il s’agit de ma recette de pancakes vegan à l’açaï !

pancakesacai3

J’ai toujours aimé les pancakes, et il m’a été vraiment facile de les végétaliser lorsque j’ai décidé de ne plus consommer ni lait, ni beurre, ni oeufs.

Je les trouve même bien meilleurs maintenant car plus légers, plus digestes, et tout aussi gourmands ! Pour changer du sirop d’érable, je les agrémente de jus de pomme concentré. Le jus de pomme concentré est savoureux et son index glycémique est relativement bas, ce qui est idéal lorsque l’on fait attention à ne pas consommer trop de sucre.

Grâce à la poudre d’açaï que j’intègre dans ma recette, mes pancakes sont riches en anti-oxydants, parés d’une belle couleur mauve, et agréablement parfumés d’une note de fruit rouge cacaotée.

J’aime beaucoup intégrer des super-aliments dans mes recettes, c’est une façon originale de prendre soin de soi tout en se régalant.

pancakesacai2

Voici ma recette :
Pour 10 à 15 beaux pancakes, il vous faudra :

  • 250 gr de farine de blé type T45
  • 50 gr de rapadura
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 10 gr de poudre d’açaï
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 50 ml d’huile de coco désodorisée fondue
  • 50 cl de lait végétal (avoine ou amande, de préférence)
  • Du sirop d’agave, du jus de pomme concentré, de la sève de kitul, des myrtilles, quelques rondelles de banane…

Recette :
Dans un grand récipient, mélangez la farine, le rapadura, la poudre à lever, l’açaï et le sel. Ajoutez ensuite l’huile de coco fondue puis le lait végétal, et battez le tout au fouet afin d’obtenir une pâte homogène et fluide.

Faites ensuite chauffer une grande poêle très légèrement huilée.

A l’aide d’une louche, prélevez une petite quantité de pâte et versez dans la poêle jusqu’à obtenir un cercle de la taille désirée. Répétez l’opération autant de fois que la taille de votre poêle vous le permet. Mon astuce pour obtenir des pancakes bien ronds ? Faites en sorte de ne pas bouger la louche une fois que la pâte se déverse dans la poêle. Le rond se formera tout seul.
Après quelques instants, vous verrez des petites bulles se former à la surface, prenez une spatule et retournez vos pancakes. Laissez cuire quelques minutes supplémentaires puis réservez dans une assiette. Répétez l’opération jusqu’à ne plus avoir de pâte.

Pour déguster vos pancakes, empilez-en 3 ou 4 dans une assiette, arrosez de jus de pomme concentré et d’agave (ou de sève de kitul), ajoutez des myrtilles, quelques rondelles de bananes, saisissez-vous de couverts et régalez-vous !

Vous aimez ma recette? Laissez moi un petit mot !
A très bientôt !
Emilie

pancakesacai

English version recipe

For 10 to 15 large pancakes, you will need :

  • 250 gr all purpose flour
  • 50 gr raw cane sugar
  • 1 pinch of salt
  • 1 tsp baking powder
  • 10 gr açaï powder
  • 50 gr coconut oil (melted)
  • 500 ml plant milk (I use almond rice or oat)

Recipe :

Pour all the dry ingredients in a large bowl and whisk. Add the coconut oil and plant milk and whisk again until you get a nice and even mixture.

Heat a non-stick pan over a medium heat.
Pour the same amount of the batter into the pan (you can make three pancakes at a time if your pan is large enough) and let cook for a couple of minutes until little bubbles start to form on the surface.
At this point carefully flip the pancakes over with a spatula and let them cook for a few more minutes.
Transfer to a plate. Once you are done with all the batter, layer the pancakes up with blueberries and banana coins, drizzle over the mapple syrup or apple juice concentrate and enjoy !

Have a beautiful and sweet day !
Emilie

Color your food ! Ma recette du pudding de chia au Moringa & Baobab de chez Aduna. Pour des matins 100% healthy.

aduna2
scroll to the end to directly get to the english recipe.

Aujourd’hui je vous ai concocté une recette originale et excellente pour la santé, à base de deux super-aliments (Le Moringa et le Baobab) qui se complètent parfaitement, et que personnellement j’adore.

L’hiver approche, et il est très important de bien s’alimenter pour apporter à son organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale et résister au froid.

Et que l’on soit ou non vegan, c’est dés le matin qu’il faut prendre soin de soi, avec des aliments énergétiques, pleins de nutriments et de vitamines, faciles à digérer et colorés. Pourquoi colorés? Parce que plus un aliment est coloré, plus il renferme d’anti-oxydants. Et puis, quoi de mieux pour le moral que de jolies couleurs à la table du petit-déjeuner?

Ça tombe bien, les poudres de Moringa et de baobab que j’utilise dans ma recette ont des couleurs magnifiques.
Mais? Moringa? Baobab? De quoi parle-t-on exactement ?
Pas d’inquiétude, je vais tout vous expliquer.

Ces super-aliments qui ne vous sont peut être pas encore familiers gagnent vraiment à être connus et intégrés dans l’alimentation tant ils sont riches en nutriments, bons pour la santé, et délicieux ! Attention toutefois à bien les choisir, car leur qualité peut varier du tout au tout en fonction des marques qui les commercialisent.

Pour ma part, ce sont les poudres de Moringa et de Baobab de chez Aduna que j’ai dans ma cuisine.
Aduna, vous savez? Les superbes packagings colorés qui renferment des poudres et barres énergétiques crues et vegan aussi saines que bonnes : Moringa, Baobab, Cacao…?

Si vous ne connaissez pas encore Aduna, alors allez vite voir leur site et penchez-vous sur leurs produits car ils sont d’une qualité rare.

Et puis tout, absolument tout chez Aduna me plait : leur gamme de super-aliments excellents pour la santé ; la démarche sociale, éthique et durable de la marque qui privilégie les petits producteurs Africains; la qualité indéniable des produits, les packagings dynamiques et très esthétiques inspirés des plus beaux motifs et textiles venus d’Afrique, la gentillesse et la disponibilité de l’équipe.

Aduna, c’est un ensemble cohérent, une identité qui correspond réellement à ses produits, une jolie marque de super-aliments en faveur des hommes et de la planète.

Et leur site internet est très bien conçu, j’adore y naviguer : Histoire de la marque, informations sur leur démarche éthique et sociale, composition des produits, bienfaits pour la santé, idées de recettes, vidéos…tout ce que l’on cherche s’y trouve.

Mais revenons à ma recette et intéressons-nous maintenant aux deux super-aliments qui la composent, le Baobab et le Moringa.

aduna4


La poudre de baobab 
Il s’agit d’un aliment 100% naturel et très sain provenant de l’arbre du même nom. Contrairement aux autres fruits, le baobab sèche naturellement sur sa branche. Il est ensuite récolté, débarrassé de sa sève et de ses graines pour être réduit en une poudre très riche en nutriments et bienfaisante que l’on incorporera à des smoothies, jus ou autres préparations.

Le baobab de chez Aduna est récolté directement depuis les petits producteurs d’Afrique rurale. Aduna encourage ainsi la production locale à échelle humaine, et se positionne en faveur d’une agriculture durable.

La poudre de baobab est une source très importante de vitamine C. La vitamine C aide à maintenir un bon système immunitaire en agissant comme un véritable booster d’énergie. Elle favorise également l’absorption du fer, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Composée de 50% de fibres, le baoab est également un des fruits les plus riches en anti-oxydants ! Et il semblerait qu’il soit également bon pour la santé de la peau !

J’aime associer ce super-aliment à la mangue ou la papaye. Son goût légèrement acidulé et citronné réveille les papilles et met irrémédiablement de bonne humeur !

La poudre de Moringa. « The Miracle Tree »
La poudre de Moringa, aussi connu sous le nom de « Miracle Tree », « L’arbre aux miracles », vient de la feuille naturellement séchée d’un des arbres les plus denses en nutriments essentiels, j’ai nommé, le Moringa.

La poudre de Moringa de chez Aduna est une excellente source de protéines, de fer, de vitamines A et K. Elle contient également 31% de fibres et s’avère être très riche en vitamine E, calcium et magnésium. Une véritable multivitamine 100% naturelle. Idéale pour la maman végane que je suis !

Une seule portion de Moringa apporte 46,8% des apports journaliers recommandés en fer, 19,1% des apports journaliers recommandés en magnésium, et 32,5% des apports journaliers recommandés en Vitamine A.

Le moringa est également très riche en antioxydants (il en contient 6x plus que les baies de Goji). Ses taux sont en effet similaires à ceux contenus dans le Thé Matcha !
Les antioxydants sont excellents pour la peau et le renouvellement cellulaire, ils bloquent littéralement l’oxydation des cellules et préviennent ainsi l’apparition des rides et le vieillissement général de la peau.

Et oui, la beauté extérieure vient avant tout de l’intérieur !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nombreux autres effets positifs de cette plante, c’est par ici.

Dans ma recette, je mélange la poudre de Moringa aux graines de chia, mais vous pouvez également l’intégrer à des jus et smoothies « green », ou encore la saupoudrer sur vos salades.

Maintenant que vous savez tout, passons à la recette  !

aduna3

Pour deux parts il vous faudra :

Pour le pudding de chia

  • 4 c.à.s de graines de chia
  • 200 ml de lait d’amande
  • 2 c.à.s rase de sirop d’agave
  • 1 c.à.s de poudre de Moringa Aduna

Pour le coulis de mangue :

  • 190 gr de mangue
  • 1 trait de lait végétal ou d’eau de coco
  • 1 c.à.s de poudre de Baobab Aduna

Recette :
Versez dans un bol les graines de chia et le lait d’amande. Mélangez bien avec une fourchette de façon à ce que les graines ne s’agglomèrent pas. Ajoutez ensuite le sirop d’agave puis la poudre de Moringa et mélangez pendant plusieurs minutes à l’aide d’un mini fouet ou d’une fourchette afin que la poudre de Moringa s’intègre bien au chia. Il ne doit pas rester de poudre du tout.
Laissez reposer au frais au minimum une heure.

Préparez maintenant le coulis de baobab en mixant la mangue coupée en morceaux avec un trait de lait végétal ou d’eau de coco, et la poudre de Baobab. Quand votre coulis est prêt, réservez au frais.

Répartissez le pudding de chia de façon égale dans deux ramequins ou verres, puis ajoutez le coulis.

C’est prêt. Vous pouvez déguster ce petit pudding au petit-déjeuner, au dessert ou au goûter !

Je vous souhaite une très belle journée et vous dis à très bientôt autour d’un prochain article 100% vegan.

Emilie

 

English Recipe :

For two servings, you will need :

  • 4 tbsp chia seeds
  • 200 ml plant milk
  • 2 tbsp agave syrup
  • 1 tbsp Aduna Moringa powder
  • 190 gr mango
  • 1 dash of plant milk or coconut water
  • 1 tbsp Aduna Baobab Powder

Recipe :

Pour the chia seeds and plant milk into a bowl. Mix well with a fork so that the seeds do not clump together. Add the agave syrup and moringa powder and stirr for a few minutes until the powder is well incorporated to the milk and chia. There must be no powder left at all. So make sure you mix well enough.

Let sit for an hour at let in the fridge.

Get your mango coulis done now. Mix the mango (previously cut into pieces) with a dash of plant milk or coconut water and the Baobab powder. Once ready, put in the fridge.

Pour the chia evenly into two glasses, add the mango coulis and enjoy !

You can have this energy pudding for breakfast, dessert or as a mid-day snack !

Pensées d’Octobre et recette du banana bread aux pépites de chocolat. October thoughts and chocolate chips banana bread.

bananabread3

L’automne est enfin là.
Le soleil se couche chaque soir un peu plus tôt, et la nuit se prolonge chaque matin.
Comme un semblant d’éternité, le temps semble s’étirer à l’envers.
Les feuilles rouges et dorées virevoltent en cadence au dessus de nos têtes pour se poser délicatement sur le sol déjà recouvert des promesses de l’hiver.

L’automne est doux et bienveillant. L’automne a vu mon bébé naître, l’automne m’a vue devenir mère. L’automne s’apprête aujourd’hui à voir mon tout-petit faire ses premiers pas.

Cette saison si particulière est aussi pour moi celle des gâteaux réconfortants, des granola croustillants et des goûters savoureux à partager loin de la rumeur, au chaud chez-soi, après une promenade sous les arbres, à observer les feuilles danser dans les airs. Et c’est dans cet esprit que j’aimerais vous proposer aujourd’hui une recette que j’affectionne tout particulièrement, celle du banana bread aux pépites de chocolat.

bananabread2

Le saviez-vous?  Le banana bread est un classique de la cuisine US qui ne date pas d’hier. En effet, la première recette de banana bread fut publiée en 1933 dans un ouvrage intitulé « Balanced Recipes », aux éditions Pillsburys. Le banana Bread a même son « national day », le 23 Février !

Quant à moi, j’ai découvert le banana bread il y a un peu plus d’un an, non pas dans sa version originale, mais dans une version végétale, que j’ai retravaillée. Et c’est après plusieurs essais que j’ai enfin trouvé la recette idéale pour obtenir un banana bread à la fois gourmand et moelleux, riche en goût, et à la texture idéale, aérienne, mais charnue comme on s’y attend avec un « pain/cake à la banane ».

Le moment idéal pour savourer une belle part de ce cake? C’est à l’heure du goûter bien sûr, accompagnée d’une tasse de thé fumant ou d’un verre de lait végétal.
Le banana bread trouvera également très bien sa place au moment du dessert, ou au petit-déjeuner.

bananabread4

Pour un banana bread d’environ 10 parts, il vous faudra :

  • 3 bananes bien mûres (dont 1 pour la décoration)
  • Deux traits de lait végétal
  • 200 gr sucre de canne blond
  • 80 ml d’huile végétale neutre
  • 250 gr de farine de blé
  • 2 c.à.c de poudre à lever
  • 1/2 c.à.c de bicarbonate de soude
  • 200 gr de pépites de chocolat noir

Recette :
Mixez 2 bananes coupées en morceaux avec un ou deux trait de lait végétal.
Dans un grand saladier, mélangez l’huile végétale et le sucre et ajoutez le mélange à la banane.
Mélangez ensuite dans un autre récipient, la farine, la poudre à lever et le bicarbonate de soude. Puis incorporez petit à petit au mélange à la banane et mélangez bien.
Enfin, ajoutez les pépites de chocolat puis donnez un dernier coup de fouet.
Versez dans un moule à cake dont vous aurez préalablement huilé les parois.
Coupez la banane (sans peau) qu’il vous reste dans le sens de la longueur et déposez les tranches sur la pâte, en parallèle ou en forme de V, comme il vous plaira.
Enfournez ensuite pour 45 min à 180°.
Vérifiez la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau, quand celle-ci ressortira propre, alors votre banana bread sera prêt.
Laissez refroidir avant de le déguster.


*English version*

bananabread1

Autumn has come.
Days are shorters. Nights are longer.
Time seems to expand in reverse.
The colored leaves are gently leaving their branches to dance in the air above our heads and slowly reach the ground and cover our feet.
The air is full of winter promises.

I have always loved Autumn. When I was in high school, I remember I used to sit by the window to watch the trees outside and their amazing colors.
Autumn is also the season when my first baby was born, the season when I became a mother. I am so grateful I became a mother during my favorite time of the year.

Autumn also means baking cakes and drinking tea after long walks out in the woods. And this is why I want to share my recipe for a moist and delicious banana bread with you today.

For a 10 slices banana bread, you will need :

  • 3 overly ripe bananas (keep 1 to decorate your bread)
  • 2 dashes of plant milk
  • 200 gr raw cane sugar
  • 80 ml vegetable oil
  • 250 gr all purpose flour
  • 2 tsp of yeast
  • 1/2 tsp baking powder
  • 200 gr of dark chocolate chips

Recipe :
Mix 2 bananas with a dash or two of plant milk.
In a large bowl, stir the oil and sugar, and add the banana prep. Mix well.
In another large bowl, mix the flour, baking soda and yeast.
Incorporate little by little to the banana-oil-sugar mixture and whisk well until you get a smooth mixture. Add the dark chocolate chips and whisk again briefly.
Oil your baking tin and pour the mixture.
Let cook for 45 min at 180°c / 356°F
before you remove your banana bread from the oven, make sure that a skewer inserted in the middle comes out clean.

Let cool down before treating yourself.

I hope you like my recipe.

Un péché mignon très sain, le porridge overnight au chocolat / my wholesome overnight chocolate porridge recipe

porridgechoc1

For the translated version of the recipe, scroll to the bottom page.

S’il y a bien une chose qui me motive à me lever le matin, c’est la perspective de prendre mon petit-déjeuner. Et d’autant plus depuis que je suis maman à temps-plein.
Ce repas est pour moi si important que pour rien au monde, je ne saurai en faire l’impasse.

Et comme je suis gourmande, je me prépare des bols et porridges aux allures de desserts et de goûters, je me régale avec des saveurs à la coco, au cacao, des bananes caramélisées ou encore des açaï bowls aussi gourmands que beaux à regarder. Je vous invite d’ailleurs à tester ma recette de l’açaï bowl, c’est un pur délice.

Vous l’aurez compris, mes petits-déjeuners sont une fête…Et vous vous demandez peut-être comment je fais pour garder la ligne?

Et bien je ne fais rien. Je mange à ma faim et je ne me prive pas. Avec une alimentation végétale bien menée, il est très difficile de surcharger son organisme de calories vides, et donc, d’être en surpoids.

Et c’est l’un des nombreux avantages liés à une alimentation 100% végétale bien menée. Vous mangez moins gras, (il n’y a pas de cholesterol dans le règne végétal), moins industriel, (Quand on y fait attention, 95% de ce qui occupe les rayons d’un supermarché basique contient un ou plusieurs produit animal) moins sucré, et vous vous tournez plus volontiers vers des aliments très nutritifs certes, mais sains, et sans calories inutiles.

Du coup, vous mangez à votre faim, mieux, et vous ne grossissez pas !

Un exemple : Prenez les céréales industrielles, elles sont bourrées de sucres rapides, et de mauvaises graisses, et n’apportent au final que de vilaines calories qui vont tout simplement épuiser votre organisme en temps de digestion et en gestion des pics d’insuline qu’ils vont provoquer. Quand votre corps aura lutté pour rétablir un taux de sucre raisonnable dans votre sang, vous allez avoir envie à nouveau de sucre. Et le cercle infernal des fringales de mi-journée est installé…

En optant pour un porridge maison composé de flocons d’avoine biologiques, de graines, d’oléagineux, de fruits frais, de cacao cru en poudre, et sucré avec des sucres naturels comme le sirop d’érable par exemple, vous allez apporter à votre corps des sucres lents, des fibres, des glucides, et de nombreux nutriments essentiels tout en vous régalant, sans le surcharger de sucres raffinés et de chose mauvaises graisses.

En plus, vous aurez une réelle sensation de satiété après votre petit-déjeuner, et n’aurez pas envie de grignoter vers 11h pour tenir jusqu’au déjeuner.

Elle est pas belle la vie?

porridgechocc

Avant que je vous confie la recette de mon porridge au cacao, voici un rapide tour d’horizon des ingrédients qui le composent :

  • Les flocons d’avoine sont riches en fibres, ils facilitent le transit et font baisser le cholesterol.
  • Le lait végétal est bien plus digeste et nutritif que le lait de vache, et est riche en nutriments et en fibres. Si vous vous inquiétez pour le calcium, sachez que le calcium provenant du lait de vache provoque une acidité telle dans le corps, qu’il ne fait que fragiliser les os plutôt que de les solidifier. Les aliments qui contiennent le plus de calcium sont en réalité les amandes.
  • Le cacao cru n’est ni gras, ni sucré, et il est bon pour le moral ! C’est l’option idéale pour les amateurs de saveurs chocolatées qui tiennent aussi à leur ligne et à leur santé.
  • Quant aux graines, elles sont très riches en oméga 3 essentiels et protègent le système cardio-vasculaire.
  • Les fruits pour finir, contiennent une myriade de vitamines et de fibres. Quant aux framboises, elles sont, comme tous les autres fruits rouges, une excellente source d’anti-oxydants.

Maintenant que vous savez tout, passons à la recette.

Pour un porridge il vous faudra :

  • 1/3 mug de flocons d’avoine (environ 80 g)
  • Du lait végétal
  • 2 c.à.c de poudre de cacao cru
  • 1 c.à.s ou plus de sirop d’érable ou d’agave
  • Toppings au choix : bananes, framboises, graines de courge et de chanvre, myrtilles, pommes, poires, éclats de cacao…

Recette :

Délayez d’abord la poudre de cacao brut dans un peu de lait végétal sucré au sirop d’agave ou d’érable. Versez les flocons d’avoine dans un bol puis recouvrez avec le lait chocolaté. Ajoutez du lait de façon à bien recouvrir les flocons. Mélangez bien pendant plusieurs minutes afin que votre porridge commence à prendre. Il doit néanmoins rester du lait en surface afin que le porridge puisse « boire » ce lait et s’imbiber pendant le temps de repos.
Laissez reposer au froid au moins deux heures, ou toute la nuit de préférence.

Le lendemain ou deux heures plus tard, en fonction de la consistance de votre porridge, ajoutez un peu de lait ou quelques flocons d’avoine. Si votre porridge vous semble d’une consistance idéale (ni trop compact, ni trop humide), alors passez à l’étape suivante.

Versez le porridge dans un bol propre puis agrémentez des toppings : bananes, framboises, graines de courges, éclats de cacao, amandes…
Vous pouvez ajouter un filet de sirop d’érable si le porridge n’est pas assez sucré à votre goût, et un trait de lait supplémentaire, si vous souhaitez obtenir une consistance crémeuse.
Au sujet des toppings, je trouve l’association de la framboise et du chocolat absolument divine, mais vous pouvez également choisir des poires, de la pomme, ou même faire caraméliser des bananes !

Voilà, vous pouvez vous régaler sans culpabiliser !

***

Recipe in english

For one chocolate porridge, you will need :

  • 1/3 mug of rolled oats (80 g aprox)
  • Plant milk
  • 2 tsp raw cacao powder
  • 1 tbsp agave or mapple syrup
  • Toppings: banana, raspberries, pumpkin or hemp seeds…

Recipe :

Pour all the ingredients into a large bowl (apart from your toppings) and stir well until you get a nice and even mixture. Add plant milk if you feel that the oats have already drunk the milk. Before you let your porridge sit in the fridge for the night, just make sure it has enough plant milk so you don’t find a thick dry porridge in the morning.

In the morning, remove the porridge from the fridge, stir again and pour into a clean bowl. You can add a little mapple syrup if needed. I personally do not need more. But we are all different, aren’t we?
Now, place your toppings nicely onto your porridge : banana coins, raspberries (frozen and crushed, or fresh), pumpkin and hemp seeds.
Enjoy without guilt !