Jardins en Fleurs pour la Maison Colom #5. Un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave 100% végétal.

beetrootcake

L’heure de notre 5e rendez-vous gourmand autour des produits d’exception de La Maison Colom a sonné !

Aujourd’hui, je vous propose de cuisiner des légumes en dessert, avec un gâteau « bundt » au chocolat et à la betterave, très gourmand, et entièrement végétal. Je vous avais déjà proposé un délicieux gâteau à la carotte inspiré de la recette du grand chef Philippe Conticcini. Aujourd’hui, c’est la betterave qui est en vedette à la table du dessert ! Il me restait en effet une belle betterave du panier garni d’hiver que la Maison Colom m’a fait parvenir, et plutôt qu’un plat salé ou une entrée, j’ai eu envie de réaliser un dessert ou un goûter sucré. Vous connaissez mon amour des gâteaux…

Ce gâteau « bundt » betterave & chocolat est un pur délice au bon goût de cacao corsé, et il saura régaler les plus gourmands d’entres vous.

beetrootcake3

La betterave, que l’on a très peu l’habitude de voir en dessert, apporte du moelleux et du fondant aux préparations sans oeufs ni beurre. Idéal lorsque l’on souhaite limiter ou supprimer les produits et sous-produits animaux de son alimentation. Son goût sucré permet également de limiter l’apport en sucre dans la recette originale.

L’avantage avec la cuisine végétale, c’est qu’elle vous invite sans cesse à faire appel à votre imagination et à tous vos sens afin de retrouver les textures et saveurs habituellement obtenues à l’aide de produits et sous-produits animaux… Le tofu soyeux ou la compote de pommes remplacent ainsi idéalement les oeufs, le beurre se substituera parfaitement à la margarine et aux huiles végétales. Quant aux crèmes et laits végétaux, ils ont l’avantage de ne contenir aucun cholestérol. Pour des desserts gourmands, healthy et bien plus digestes!

img_1991-copie

Passons maintenant à la recette :
Pour un gâteau bundt chocolat betterave d’environ 8 parts, il vous faudra :

  • 250 gr de betteraves cuites
  • 80 gr de sucre de canne non raffiné ou 100 gr de sucre blond de canne
  • 160 gr de tofu soyeux
  • 150 gr de margarine végétale
  • 125 gr de chocolat noir
  • 250 gr de farine de blé
  • 3 c.à.c de cacao brut en poudre
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • 1 pincée de fleur de sel

Recette :

  1. Faites d’abord cuire votre betterave crue pendant 1 heure. Quand la peau se décolle, c’est que la betterave est cuite.
  2. Dans un récipient, battez le tofu soyeux et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène et mousseux.
  3. Faites fondre le chocolat en morceau au bain marie avec la margarine végétale.
  4. Ajoutez au mélange de sucre et tofu soyeux. Mélangez bien.
  5. Ajoutez ensuite petit à petit la farine, la poudre à lever, la vanille et le cacao.
  6. Mélangez bien pour homogénéiser le tout.
  7. Coupez la betterave en morceaux et passez au mixeur afin d’obtenir une purée de betterave.
  8. Incorporez au mélange à l’aide d’une spatule.
  9. Graissez un moule à bundt cake puis versez-y le mélange.
  10. Laissez cuire 20 à 30 minutes. La pointe d’un couteau doit en ressortir propre.
  11. Laissez tiédir avant de démouler.
  12. Une fois votre gâteau froid, agrémentez d’un glaçage ou saupoudrez de sucre glace.

Voilà !
J’espère que ce gâteau à la betterave vous donnera envie d’essayer d’intégrer des légumes à vos desserts !
Encore un grand merci à La Maison Colom pour ce partenariat.
A très bientôt.
Emilie

Publicités

Un gâteau aux pommes vegan, sans gluten ni sucres raffinés.

gateauauxpommes

Il y a quelques jours, j’ai eu envie d’un gâteau aux pommes. Après tout le chocolat que j’ai mangé pendant les fêtes, mon corps m’a réclamé des douceurs à base de fruits. Et si j’adore croquer dans une pomme bien fraîche et juteuse, j’aime aussi déguster ce fruit sous forme de tarte fine, en petits dés dans un muffin, ou même cuit au four avec un peu de sirop d’érable.

Pour réaliser mon gâteau, j’ai eu envie de tester le sans gluten. Rares sont mes recettes adaptées aux intolérants, aussi, je me suis procurée un mix de farines sans gluten que j’ai d’abord testé pour réaliser des moelleux au chocolat, et ensuite, pour ce gâteau aux pommes. Le résultat fut plutôt réussi (je ne partage pas de recettes ratées hihi), mais je pense qu’il serait mieux, à l’avenir, de trouver un mélange de farines à associer moi-même, plutôt qu’une préparation toute prête. Par principe. (même si c’est bien pratique). Si vous avez des associations de farines sans gluten qui fonctionnent bien, je sus preneuse.

gateaupommesvg1

En plus d’être vegan et sans gluten, mon gâteau ne contient aucun sucre raffiné. Je l’ai en effet sucré au rapadura, un sucre de canne complet, brut, plein de minéraux. C’est d’ailleurs ce qui lui donne cette couleur dorée particulière. Vous pouvez aussi utiliser du sucre de coco ou du muscovado, si comme moi, vous ne souhaitez pas consommer de sucre blanc raffiné. Et si au contraire,  vous voulez obtenir un gâteau plus clair, et que vous n’avez rien contre le sucre blanc, alors optez plutôt pour un sucre de canne blond.

Vous obtiendrez un gâteau à la texture « normande », humidifié par les pommes, léger et goûteux, très digeste (vive le sans gluten) et qui se mange vraiment tout seul… Le mien n’a pas fait la journée. (J’en avais tout de même sauvé une part pour le lendemain, et elle s’est très bien conservée).

Dernier point : ce petit gâteau fera le bonheur de vos enfants, à partir de 13 mois. Mon petit m’en a réclamé à plusieurs reprises.

On passe à la recette?

Pour un gâteau de 8 parts environ, il vous faudra :

  • 3 pommes de taille moyenne (type golden)
  • 200 gr d’un mix de farines sans gluten (j’ai utilisé le mix « ma vie sans gluten »)
  • 120 gr de rapadura (si vous n’en avez pas, vous pouvez remplacer par 130 gr de sucre de canne)
  • 20 cl de crème d’amande
  • 50 ml d’eau
  • 3 c.à.s d’huile de coco désodorisée ou végétale neutre.
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1/4 c.à.c de bicarbonate de soude

Recette :

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Râpez, épépinez et coupez vos pommes en fines tranches.
  3. Faites revenir dans un peu d’huile à la pôele environ 15 minutes.
  4. Mélangez au fouet le sucre, la crème d’amande, l’eau et l’huile de coco fondue dans un grand récipient.
  5. A part, mélangez la farine, la poudre à lever et le bicarbonate de soude.
  6. Incorporez petit à petit à votre première préparation en mélangeant bien.
  7. Prélevez les 6 plus belles tranches de vos pommes, et déposez les en rosace au fond d’un moule à gâteau préalablement huilé.
  8. Incorporez le reste des pommes au mélange puis versez le tout dans votre moule.
  9. Faites cuire environ 25 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir propre du gâteau.
  10. Laissez refroidir avant de démouler.

 

Et voilà. Régalez-vous.
A très bientôt pour une nouvelle recette.

 

Le carrot cake vegan de mes rêves. Ce jour où je me suis inspirée de Conticini pour pâtisser.

vegacarrotcakejdf5

Avant tout, laissez moi vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année 2017.
Que les jours, semaines et mois à venir soient témoins de la réalisation de tous vos projets, envies et rêves les plus chers.

J’espère que les fêtes se sont bien passées pour vous et que vous avez pu vous délecter de petits plats sans cruauté. De mon côté, notre premier Noël 100% vegan fut une réussite. Nous nous sommes régalés de préparations originales et gourmandes, et avons tous participé à faire de ce premier repas de noël 100% fait-maison et végétal, un joli moment savoureux et nutritif. Comme quoi, avec un peu de bonne volonté :)


Et si les fêtes calendaires sont terminées, l’heure de ma première recette gourmande de l’année a sonné ! Pour ouvrir le bal de mon carnet de recettes 2017, je vous propose ma  version « étoilée » du célèbre et oh so British carrot cake…

En réalité, et après avoir fait quelques recherches, j’ai cru comprendre que le carrot cake n’avait de british que son petit nom. Et s’il fait partie des gâteaux les plus consommés par nos amis les rosbeefs, ses origines semblent faire débat. Certains l’attribuent aux Suisses Allemands, d’autres affirment que le carrot cake est Suédois…le mystère reste donc entier.

Si vous aviez des sources fiables au sujet de l’histoire du carrot cake, je suis preneuse, parce que la seule chose dont je sois vraiment sûre aujourd’hui, c’est que je ne saurai jamais refuser une belle part de carrot cake vg accompagnée d’une tasse de thé. Et ça, ça ne suffit pas pour briller en société.

vegancarrotcakejdf4

Revenons à ma version « étoilée » du carrot cake. Si je vous parle d’étoiles, c’est parce que pour réaliser cette petite merveille, j’ai vu grand, très grand, et je me suis inspirée de la recette d’un chef pâtissier de rêves, le grand Philippe Conticini ! Si vous aimez la pâtisserie, vous le connaissez probablement déjà. Philippe Conticini est un chef généreux et doux, d’une gentillesse extraordinaire, et je suis très heureuse de m’être inspirée de lui pour réaliser ce carrot cake, car mon interprétation végétale est une très belle réussite. S’inspirer d’un grand chef pâtissier, ça change tout.

Comme vous l’imaginez, j’ai dû faire quelques modifications afin de faire du carrot cake de Conticini une version végane. J’ai également adapté la recette à mes goûts car je préfère les noix de pécan aux raisins secs, et si j’aime le gingembre associé au chocolat noir, je ne le visualisais pas vraiment dans un carrot cake. J’ai également choisi de remplacer la mélasse noire par du sirop d’érable, et pour finir, j’ai préféré réaliser un glaçage à l’orange plutôt que d’incorporer des zestes à ma préparation. Oh, j’ai aussi rajouté un petit peu d’ananas.
Des changements conséquents vous me direz, mais qui respectent la recette de Monsieur Conticini malgré tout.

vegancarrotcakejdf1vegancarrotcakejdf2
Au final et après un peu moins d’une heure en cuisine, j’ai obtenu un carrot cake moelleux et gourmand, aux saveurs équilibrées et de caractère. Le glaçage à l’orange fondant et sucré, donne une note d’élégance à mon gâteau, tout en lui apportant de la fraîcheur. Notez également que la texture du glacage s’accorde très harmonieusement au moelleux du gâteau et au croquant des noix de pécans. Moi j’aime quand les textures contraires se rencontrent et s’entrechoquent pour finalement se fondre ensemble et donner tout son sens au mot harmonie.

Vraiment, que vous soyez vegan ou non, si vous aimez le carrot cake ou que vous ne connaissez pas encore ce délicieux gâteau, je vous invite à essayer ma recette, et je suis certaine que vous l’adopterez car elle est tout simplement parfaite et ne demande qu’un petit peu d’application pour être réussie.

Pour un carrot cake vegan d’environ 8 belles parts, il vous faudra :

  • Un moule à cake de 25 cm de long par 8 cm de largeur et de hauteur.
  • 20 gr de margarine végétale à pâtisser (j’utilise la Vitaquell cuisine & pâtisserie)
  • 120 gr de tofu soyeux
  • 120 gr de sucre de canne blond
  • 110 gr d’huile de coco fondue
  • 20 gr de sirop d’érable
  • 1/2 c.à.c de vanille en poudre
  • 135 gr de farine de blé T45
  • 15 gr de fécule de maïs
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 c.à.c bombée de cannelle en poudre
  • 2 gr de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c de levure chimique
  • 30 gr de noix de pécan hachées grossièrement
  • 200 gr de carottes râpées et hachées très finement
  • 1 tranche d’ananas frais finement haché (optionnel)

Pour le glaçage :

  • 350 gr de sucre glace
  • 3 c.à.s de jus d’orange

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 175°C.
  2. Faites fondre la margarine et réservez.
  3. Fouettez le tofu soyeux et le sucre jusqu’à obtenir un mélange légèrement mousseux et lisse.
  4. Ajoutez la margarine fondue, le sirop d’érable, l’huile et la vanille. Mélangez.
  5. Ajoutez la farine et la fécule de maïs, le sel, la cannelle en poudre, le bicarbonate et la levure, et battez au fouet pour incorporer tous les ingrédients à la pâte.
  6. Ajoutez les noix de pécans, puis les carottes et l’ananas préalablement râpés et hachés très finemenent, et incorporez délicatement à la spatule.
  7. Huilez et farinez votre moule à cake
  8. Versez la pâte et faites cuire environ 35 minutes. Ajustez en fonction de la puissance de votre four. La lame d’un couteau doit ressortir propre de votre cake.
  9. Préparez votre glaçage : versez dans un bol les 2 c.à.s de jus d’orange et incorporez au fur et à mesure le sucre glace. Battez à la fourchette sans relâche jusqu’à obtenir un glaçage qui se tienne.
  10. Quand votre carrot cake sera bien froid (attention à bien respecter cette règle), recouvrez-le avec votre glaçage et étalez à la spatule.
  11. Décorez votre cake de quelques noix de pécans entières ou disposez sur les tranches individuelles une fois coupées, comme sur la photo.

vegancarrotcakejdf3

Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à vous régaler !
N’hésitez pas à partager ma recette si celle-ci vous plait. Et laissez moi un petit mot si vous passez par là.

Je vous souhaite encore une fois une très belle année gourmande et végétale :)

Emilie

 

Délicieuses truffes de noël aux deux saveurs : chocolat, bergamote & chocolat, gingembre confit.

Ah les truffes au chocolat… Qui pourrait y résister?

Ces petites douceurs du XIXe siècle, confectionnées à la hâte par le confiseur Louis Dufour à l’occasion des fêtes de fin d’année, font partie des grands incontournables de la gastronomie française. Et si j’ai parfois du mal avec les traditions culinaires de notre cher pays, je dois bien avouer que je me damnerais pour des truffes au chocolat.

A condition qu’elles soient végétales, bien évidemment !

Quoi de plus agréable et gourmand pour terminer un repas de noël en beauté, qu’une petite truffe au chocolat, fondante à souhait, et à l’amertume si délicate ?

Cette année, j’ai eu envie d’ajouter une note pétillante et fraîche à mes truffes au chocolat. Je me suis donc orientée vers deux associations de saveurs qui fonctionnent à merveille et que j’aime beaucoup : chocolat bergamote & chocolat gingembre confit.

truffeschocolatvegan3truffeschocolatvegan

Avez-vous déjà goûté un chocolat parfumé au citron bergamote?

Si ce n’est pas le cas, je vous invite à y remédier au plus vite car c’est un ravissement pour le palais. J’aime le parfum si singulier du citron bergamote. C’est un fruit de caractère aux saveurs vraiment subtiles, que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Quant au gingembre, qui se marrie idéalement aux chocolats les plus corsés, je ne me lasserai jamais de sa douce fraîcheur acidulée.

Voilà. A Noël, les truffes au chocolat sont pour moi aussi importantes qu’un sapin joliement décoré, et je ne saurais pour rien au monde, m’en passer. Et puis elles sont si simples à végétaliser et à confectionner qu’il serait vraiment triste de s’en priver.

Leur préparation ne demande en effet que quelques ingrédients de base, tel que le chocolat à pâtisser, le cacao brut en poudre non sucré, et la crème végétale.
Viennent ensuite d’autres saveurs que l’on peut ajouter à la ganache avant de la laisser reposer, comme le citron bergamote, ou au moment du façonnage, comme le gingembre confit.

Et si j’insiste sur le fait-maison, c’est que je trouve tellement agréable et plein de sens de cuisiner moi-même les mets et autres gourmandises partagés avec mes proches, que je ne peux que vous encourager à revêtir votre plus beau tablier et à passer en cuisine. Vous en retirerez tellement de satisfaction. Et puis c’est prouvé, cuisiner ça fait du bien et ça détend ! En tous cas c’est pour moi une source de bien être indéniable.

Et pour changer, pourquoi ne pas offrir ces petites truffes concotées par vos soins à vos hôtes? Elles feront un petit cadeau original et gourmand.

Voilà, vous avez maintenant plein de bonnes raisons de passer en cuisine !

truffeschocolatvegan2

truffeschocolatvegan4

Et voici ma recette.
Pour une vingtaine de truffes chocolat bergamote & chocolat gingembre confit, il vous faudra :

  • 200 gr de chocolat noir corsé à pâtisser (vegan)
  • 12 cl de crème végétale
  • Du cacao brut en poudre non sucré
  • Des petits morceaux de gingembre confits
  • 1 beau citron bergamote bio (de la taille d’une petite orange)

Recette :

  1. Cassez le chocolat en petits morceaux et réservez dans un grand récipient.
  2. Faites chauffer la crème végétale dans une casserole jusqu’à ce qu’elle s’apprête à bouillir.
  3. Versez la crème (presque bouillante) sur le chocolat tout en battant bien au fouet afin de constituer votre ganache. Si d’aventure celle-ci tranchait, ajoutez un peu d’eau froide et continuez à battre au fouet jusqu’à obtenir la consistance idéale d’une ganache.
  4. Répartissez la ganache de manière égale dans deux deux bols.
  5. Lavez la peau du citron bergamote puis au dessus d’un des deux bols, rapez-en la moitié afin d’en prélever les zestes.
  6. Mélangez délicatement à la spatule afin de bien incorporer les zestes à votre ganache.
  7. Filmez vos deux bols et conservez au réfrigérateur au minimum 6h. Veillez bien à pouvoir différencier les deux ganaches.
  8. Une fois les 6h écoulées, préparez d’abord vos truffes au chocolat bergamote. Sortez le bol de ganache bergamote, puis à l’aide de deux cuillères à café, prélevez la quantité souhaitée de préparation, puis formez des petites boules à l’aide des paumes de main. Veillez à avoir les mains froides pour cette étape. Réservez au frais.
  9. Préparez vos truffes au gingembre. Procédez de la même façon que pour les truffes à la bergamote, et insérez un petit carré de gingembre confit à l’intérieur avant de les façonner.
  10. Versez un peu de cacao en poudre dans un bol.
  11. Faites rouler une à une vos truffes dans le cacao afin de les enrober entièrement.
  12. Conservez dans un endroit frais et sortez vos truffes une vingtaine de minutes avant dégustation.

 

Et voilà pour aujourd’hui. J’espère que ma recette vous plaira !
Je vous souhaite de très belles fêtes de Noël à toutes et à tous !

Vous souhaitez une version healthy des truffes pour les fêtes?  Ma recette des bliss balls 4 façons  fera sûrement votre bonheur !

 

Mes petites madeleines vegan saveur amande et fleur d’oranger

madeleinesvegan3

Dimanche, j’ai eu envie de madeleines.

Il y a des jours comme ça où des envies vous prennent, vous ne savez pas d’où elles viennent, ni ce qu’elles signifient vraiment, mais ce qui est certain, c’est qu’il vous faut y succomber.

Est-ce le fait d’avoir cuisiné récemment des petits sablés aux formes enfantines? Est-ce lié à l’arrivée soudaine du froid, et du besoin de nourritures réconfortantes ? Suis-je à nouveau enceinte?

Peu importe la raison, l’envie de croquer dans une petite madeleine moelleuse et délicate était palpable, et il me fallait y remédier.

Pourquoi ne pas me précipiter au supermarché pour en acheter, me direz-vous?

Et bien, peut-être le savez-vous déjà, ou peut-être pas, mais je ne consomme pour ainsi dire jamais de produits industriels ou transformés. Pour des raisons éthiques, de goût et de santé, d’abord, mais aussi parce qu’étant « végane », bien des produits de la grande distribution sont d’office exclus de mon panier.

Et c’est tant mieux car je préfère de loin nous préparer, à ma famille et à moi, nos petits plats, desserts et goûters. J’y trouve bien plus de satisfaction que d’acheter des produits industriels sans âme ni personnalité autre que celle que des publicitaires ont voulu leur donner.

Et puis, il me faut bien l’admettre, j’éprouve un réel plaisir à cuisiner. J’aime assister à la rencontre et au mariage des textures. J’aime voir les ingrédients évoluer et se transformer au contact du froid, de la chaleur ou d’autres ingrédients : un sucre roux en train de caraméliser, un chocolat qui se transforme en une ganache onctueuse, une petite madeleine qui forme son dôme dans la chaleur d’un four ronronnant… Ces instants magiques et précieux n’existent pas lorsque l’on se contente d’acheter un paquet de biscuits au supermarché du coin. Et pourquoi se priver de magie dans ce monde si tristounet !?

Voilà pourquoi je voulais préparer ces madeleines moi-même !

madeleinesvegan
Et pour les réaliser, je ne voulais rien d’alambiqué. Il me tenait à coeur de rester le plus proche possible de la recette originale afin de me donner les chances de retrouver le vrai goût de la madeleine, celle dont j’avais envie. Ma petite madeleine à moi.

Je me suis donc mise en quête d’une recette non végétale de madeleines, puis l’ai débarrassée de tous les sous-produits animaux qu’elle contenait : j’ai remplacé les oeufs par du tofu soyeux, le beurre par de la margarine végétale et le lait de vache par du lait d’amande. J’ai également ajouté de l’eau de fleur d’oranger et de l’arôme d’amande amère, puis après une bonne heure en cuisine, et deux fournées consécutives, j’ai réussi à obtenir lesdits petits coquillages moelleux, au doux parfum d’amande et de fleur d’oranger dont je rêvais tant.

Et quel bonheur cela fut-il de croquer dans l’une de ces madeleines, et de constater avec ravissement que ma recette avait fonctionné. Je pense déjà à ma prochaine fournée de madeleines que j’imagine au citron bergamote et enrobées d’une jolie coque brillante en chocolat.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos coquillages, voici ma recette !

madeleinesvegan2

Pour une vingtaine de madeleine, il vous faudra :

  • 100 g de margarine vegan fondue
  • 180 g de tofu soyeux
  • 150 g de sucre blond
  • 2 c.à.s de fleur d’oranger
  • 1 c.à.c d’arôme d’amande
  • 50 g de lait d’amande
  • 8 g de poudre à lever
  • 200 g de farine
  • margarine pour les moules

Recette :

  1. Pré-chauffez votre four à 220°C
  2. Faites fondre la margarine végétale dans une casserole et réservez.
  3. Mélangez le tofu soyeux avec le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse
  4. Versez la fleur d’oranger, l’arôme d’amande ainsi que 40g de lait d’amande.
  5. incorporez ensuite la farine préalablement mélangée à la poudre à lever.
  6. Ajoutez enfin la margarine fondue ainsi que les 10 g de lait d’amande restant.
  7. Laissez reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.
  8. Badigeonnez vos moules de margarine (j’utilise un pinceau de cuisine) puis garnissez-les de votre préparation.
  9. Enfournez à 220°C pendant 5 minutes, puis baissez la température à 180°C et laissez cuire encore 10 minutes. Vos madeleines doivent avoir gonflée et être légèrement dorées sur les bords.
  10. Sortez vos madeleines du four et démoulez aussitôt. Si vous utilisez le même moule pour une seconde fournée, je vous conseille de bien le rincer à l’eau froide avant de le « beurrer » et de le garnir à nouveau de pâte.

J’espère que mes petites madeleines vous plairont !
Laissez moi un petit mot si vous passez par là, et partagez ma recette avec un petit lien vers mon site si celle-ci vous inspire !

A très bientôt et belle journée à vous.
Emilie

Bundtcake léger & vegan aux myrtilles sauvages.

bundcakevegan4

Le Bundt Cake, vous connaissez?

C’est un joli gâteau rétro très tendance, aux formes torsadées et rondes qui nous vient tout droit des Etats-Unis.
Le Bundt Cake est né dans les année 60, lorsque la production des « Bundt Pan », ces moules traditionnels en aluminium à la forme caractéristique, battait son plein.

Bien que le Bundt Cake soit traditionnellement un gâteau aux fruits, il n’y a aujourd’hui pas de recette officielle à suivre, et tout ou presque est possible en terme de saveurs : Bundt Cake aux fruits, à l’orange, au chocolat, au caramel….

Vous êtes libre de composer selon vos préférences, vos envies et votre créativité. Votre préparation doit néanmoins être bien humide afin que votre gâteau ne sèche pas trop rapidement.

Après ce premier essai concluant de Bundt Cake aux myrtilles, j’ai réalisé une version à tomber au cacao corsé. (voir photo ci-dessous.) Je vous en parlerai peut-être dans un prochain article, mais mon petit doigt me dit qu’une version marbrée va bientôt voir le jour…

bundtcakechocolatvegan

La plupart des Bundt Cakes sont partiellement nappés d’un glaçage. Très apprécié des anglo-saxons, le glaçage décore les gâteaux en plus de leur apporter plus de gourmandise. Cependant, si vous ne souhaitez pas alourdir vos préparations, ou que vous n’avez tout simplement pas le temps de réaliser un glaçage, vous pouvez tout aussi bien saupoudrer légèrement votre Bundt Cake de sucre glace. Vous obtiendrez ainsi un joli rendu immédiat qui ne manquera pas de faire son petit effet. Attention toutefois à garder la main légère avec le sucre glace car il s’agit de sucre raffiné…

 

bundcakevegan

Pour ma part, et pour ce premier essai de Bundt Cake, j’ai opté pour une recette plutôt aérienne aux myrtilles sauvages, et très légèrement saupoudré de sucre glace.

Vous le verrez, ce gâteau légèrement spongieux, aux saveurs sucrées/acidulées de myrtilles, s’avère être très léger et frais en bouche, idéal pour un goûter, un dessert, ou même pour le petit-déjeuner.

Vous pouvez donner à votre enfant (à partir de 9 mois) une petite part de ce gâteau pour son goûter, accompagnée d’un fruit ou d’un laitage. Mon petit de 13 mois l’a adoré et il n’a eu aucune difficulté à le manger.


On passe à la recette?

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 250 gr de yaourt au soja
  • 180 gr de sucre de canne complet (rapadura)
  • 3 c.à.c de poudre à lever
  • 1/4 de c.à.c de vanille moulue
  • 35 ml d’huile de pépin de raisin
  • 150 gr de farine de blé T55
  • Deux belles poignées de petites myrtilles sauvages (je les ai choisies surgelées et bio)
  • De l’huile pour le moule

Recette :

Pré-chauffez votre four à 180°.
Commencez par mélanger au fouet le yaourt et le sucre. Ajoutez ensuite la vanille, la poudre à lever, puis l’huile et fouettez bien. Incorporez la farine en plusieurs étapes afin de bien l’incorporer à la préparation. Enfin, ajoutez les myrtilles et donnez un tour de fouet supplémentaire.
Graissez votre moule à Bundt Cake avec de l’huile (veillez à ce que tout le moule soit bien huilé) puis faites cuire au four pour 30 minutes. La pointe d’un couteau doit ressortir humide mais « propre »du gâteau.

Laissez bien refroidir avant de démouler.

bundcakevegan2

Et voilà !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne dégustation.

Laissez moi un petit mot si vous avez aimé ma recette.

A très bientôt !

Emilie

Des cookies vegan moelleux, aux pépites de chocolat.

cookies3

scroll to get to the english version.

Décidément, cette semaine aura été marquée par la gourmandise sur Jardins en Fleurs !

Après mes pancakes vegan à l’açaï, je vous propose une recette délicieusement gourmande et réconfortante : des cookies vegan aux pépites de chocolat, pour fêter l’arrivée du week-end.

Ah le week-end… N’est-ce pas l’occasion idéale pour prendre le temps de cuisiner un peu, parfumer son chez-soi de douces saveurs gourmandes, et déguster ensuite, au chaud, lové(e) dans un plaid avec un bon roman et une tasse de thé brûlant, ces délicieux petits cookies ?

Vous le verrez, en plus d’être très riches en goût, ces cookies sont légèrement craquants à l’extérieur, et moelleux à souhait à l’intérieur. Un pur délice auquel il vous sera très difficile de résister.

Et comme à mon habitude, je vous propose une recette bien évidemment végétale, mais qui en plus, ne comporte ni sucre raffiné, ni cholestérol !

Pour sucrer mes cookies, j’utilise en effet du Rapadura. Le Rapadura qui n’est rien de plus  qu’un sucre de canne complet/brut et non raffiné, a l’avantage de conserver toutes ses vitamines et oligo-éléments, en plus d’apporter des saveurs légèrement caramélisées à vos préparations. Il représente donc une excellente alternative aux divers sucres industriels raffinés, néfastes pour la santé des artères et du corps en général.

L’huile de coco, que j’adore, et que j’utilise très souvent dans mes recettes, supporte très bien les cuissons à haute température, apporte de bons acides gras saturés que l’organisme ne stocke pas (ces derniers étant vite utilisés), et aurait également des vertus anti-bactériennes qui protégerait la flore intestinale.
L’huile de coco peut aussi vous servir côté salle de bain ! Comme démaquillant, huile hydratante, ou encore en masque capillaire avant le shampoing. Je vous en reparlerai dans un prochain article. Attention toutefois à la provenance et au mode de récolte choisie par la marque que vous consommez. Je vous oriente ici vers un article de One Voice au sujet de la traite des singes dans le commerce de l’huile de coco…

On passe à la recette?

cookies5
Pour 15-20 cookies, il vous faudra :
(Tous mes ingrédients sont certifiés biologiques)

  • 120 ml d’huile de coco désodorisée
  • 140 gr de rapadura
  • 60 ml de lait d’amande
  • 1/2 gousse de vanille
  • 280 gr de farine de blé T45
  • 1 c.à.c de bicarbonate de soude
  • 1 c.à.c de poudre à lever
  • 1/2 c.à.c de sel fin
  • 200 gr de pépites de chocolat noir vegan

Recette :

Pré-chauffez votre four à 175°.
Dans un grand récipient, mélangez d’abord tous les ingrédients solides (sauf les pépites de chocolat).
Grattez la demi-gousse de vanille et incorporez les grains au mélange.
Faites fondre l’huile de coco et mélangez-là au lait d’amande dans un deuxième récipient.
Mélangez enfin les deux préparations, puis ajoutez les pépites de chocolat.
Malaxez jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. La pâte sera légèrement friable, c’est normal.

Disposez maintenant du papier sulfurisé sur une plaque, puis roulez des boules de pâte (l’équivalent d’une cuillère à soupe) dans vos paumes de main avant de les placer sur le papier cuisson et de les aplatir légèrement pour leur donner la forme d’un cookie.

Placez la plaque garnie de vos cookies au four et laissez cuire 10 minutes. Pas une de plus !

Laissez bien refroidir avant de vous régaler.

cookies

To end this week beautifully and make the most of this November cold and rainy atmosphere, I want to share with you a recipe I love and find oh so perfect. And that is my recipe for vegan chocolate chips cookies !

These cookies are the best I ever had. Seriously. They taste wonderful, they are moist inside and a little crispy outside. The perfect treat to have on a cold day, under a warm blanket, with a book and a cup of hot tea. If you have a cat to cuddle with, and a little fireplace at home, it will be just perfect.

I really hope you enjoy this recipe as much as I do.

For 15-20 cookies, you will need:

  • 1/2 cup coconut oil (melted)
  • 1 cup brown sugar
  • 1/4 cup almond milk
  • 1/2 vanilla bean
  • 2 cups all purpose flour
  • 1 tsp baking powder
  • 1 tsp baking soda
  • 1/2 tsp salt
  • 1 cup vegan chocolate chips

Recipe :

Pre-heat your oven 375° F.

Mix all the dry ingredients in a large bowl. (Except for the chocolate chips)
Grate the vanilla bean and add to the mixture.
Melt the coconut oil and mix with the almond milk.
Now mix all the ingredients together and add the chocolate chips.
You will get a crumbly but even mixture.
Roll balls (the size of a tbsp) in the palm of your hands and place them onto a baking sheet. Press lightly so the balls get a cookie like form and cook in the oven for 10 minutes.
Remove from the oven and let cool down before serving.

Enjoy with a glass of plant milk or a warm cup of tea !